Visite de Nice et de ses services sans contact NFC Cityzi

Cityzi, Nice

Cityzi, Nice

Il y a des tâches professionnelles plus agréables que d’autres. La visite du Vieux Nice sous le soleil à la recherche d’activités liées au NFC et autres applications sans contact en fait partie.

Dans le cadre du NFC World Congress, dont nous avons publié un premier compte rendu, les sociétés Orange, Samsung et Veolia Transdev ont offert la possibilité aux délégués du Congrès de découvrir et d’expérimenter les applications sans contact déployées dans la Ville de Nice dans le cadre du projet Cityzi. Nous étions deux groupes de vingt, dont la majeur partie internationale, l’expérience de Nice étant un laboratoire d’usages connu dans le monde entier.

A l’aide de mobiles Samsung Wave prêtés pour l’occasion, il nous a été possible de tester en condition réelle d’exploitation, trois types de services : les informations touristiques, le transport et l’achat dans de nos consommations dans un café, ce qui correspond aux trois industries moteurs dans l’application des technologies sans contact : le tourisme, le transport et le commerce.
Tourisme, Cityzi, Nice

Tourisme, Cityzi, Nice

    • Le tourisme tout d’abord avec la lecture d’étiquettes NFC, placées à des endroits touristiques (étiquettes NFC complétées de Flashcode pour les utilisateurs de mobiles non NFC). Celui que nous avons testé présente une église du Vieux Nice. Le simple fait d’approcher son mobile NFC déclenche le lancement du navigateur interne et l’affichage d’une page d’information correspondante. L’accès à ces mêmes informations par la version Flashcode est un peu plus plus complexe, puisqu’il faut d’abord penser à installer une application de lecture de Flashcode, puis utiliser la caméra pour scanner le code avant obtenir l’information. Les avantages du NFC dans ce domaine sont clairement la rapidité et la simplicité d’utilisation.
    • Transport, Cityzi, Nice

      Transport, Cityzi, Nice

    • Nous avons ensuite pris le tram qui fonctionne dès à présent avec des cartes de transport sans contact (la carte Azur) comme en région parisienne (la carte Navigo) et dans de nombreuses autres villes françaises. Un mobile NFC permet d’émuler la carte de transport à travers la solution BPass. Il suffit ensuite d’approcher son mobile pour valider son passage, plutôt que sa carte. L’avantage principal est qu’il est possible de renouveller son abonnement ou d’acheter des tickets individuels immmédiatement disponibles sur le mobile plutôt que de faire la queue devant un guichet ou un automate de la régie de transport local, ce qui représente un gain de temps réel, les franciliens sans carte intégrale apprécieront.
Commerce, Cityzi, Nice

Commerce, Cityzi, Nice

  • Enfin, la troisième expérience a consisté à payer nos consommations dans un café niçois à l’aide de nos mobiles. L’opération est d’une simplicité enfantine, très proche de celle faite avec une carte de paiement standard. Une fois le montant affiché sur le TPE – Terminal de Paiement Electronique apporté par le commerçant, on approche simplement le téléphone et on confirme l’achat avant obtention d’un reçu.
Que retenir de ce petit périple et des premiers retours d’expérience de Cityzi à Nice ?
  • L’usage d’un mobile NFC est très simple, que ce soit pour le transport, l’accès aux informations touristiques ou au paiement
  • La valeur d’usage ajoutée apporté par le mobile NFC est claire pour le transport (accès plus facile aux tickets unitaires ou recharges hebdomadaires ou mensuelles) et pour le tourisme (accès à des informations locales). Pour la partie paiement, c’est un moyen supplémentaire avec un gain relativement faible par rapport à une carte standard (dans le cas testé). Par contre, le mobile NFC peut remplacer à la fois la petite monnaie, un porte monnaie de type Monéo, et une carte bancaire traditionnelle, simplement avec un seul objet, le mobile que l’on a (presque) toujours sur soi.
  • Il est clé, pour les applications sans contact se développent qu’elles soient visibles, que leurs présences soient clairement identifiées. C’est le cas dans les transports, arrêt de bus, tramway, et donc l’utilisation est très naturelle. C’est moins le cas dans les commerces, où il a été difficile de trouver les indentifiants / marques / signes indiquant la présence de TPE sans contact. Pour que l’usage s’établisse, il faudra que le consommateur prenne l’habitude de payer dans les commerces, et l’infrastructure TPE à Nice, pourtant plus développée qu’ailleurs, n’est pas visible, contrairement à l’infrastructure transport.
  • L’affichage des services sans devra être standardisé. Il est existe un logo Cityzi mais il n’est pas le seul. Une demi douzaine de logos, signifiant services sans contact / NFC cohabitent et risquent de créer une certaine confusion.
  • Une clarification de l’utilisation (ou pas) de la 3G pour l’obtention d’informations touristiques ou tout autre information est nécessaire. Par exemple, avant l’obtention des information sur notre église, un message indiquait que l’affichage de la page pouvait occasionner des coûts sans plus de précision, ce qui est naturellement un message peu rassurant surtout pour les visiteurs internationaux à qui s’adressent également ces services.
  • L’existence d’une infrastructure sans contact est indispensable dans les cas paiement et transport. Dans ce domaine, les cartes sans contact et les mobiles NFC vont cohabiter et l’usage des premières va s’étendre naturellement au mobile au fut et à mesure de leur disponibilité.

Avec l’arrivée des technologies sans contact en standard dans les mobiles des opérateurs, il va être intéressant de suivre le développement des usages à Nice mais aussi à Strasbourg, Caen et toutes les grandes agglomérations qui se sont lancées dans une offre de services sans contact. La disponibilité des mobiles NFC, des applications et de l’infrastructure correspondante sont des conditions nécessaires mais non suffisantes. Le consommateur décidera de l’adoption ou non de ces services.

En attendant, Nice est une bonne expérience de pré-industrialisation permettant l’utilisations des services quotidiennement. Les prochains mois devraient nous donner des indications sur l’avènement ou pas des applications et des services mobiles sans contact basés sur la technologie NFC en France.

Liens

Pierre Métivier
About these ads

3 réponses à Visite de Nice et de ses services sans contact NFC Cityzi

  1. […] développe de plus en plus et commence à rentrer dans les esprits. L’exemple parlant et la ville de Nice qui a utilisé la technologie NFC (Near Field Communication ou communication en champ proche) pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 283 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :