Le mobile et les services NFC pour garder le contrôle de ses données personnelles

Tag NFC @ Cartes 2012

Tag NFC @ Cartes 2012

Le mobile est de plus en plus présent dans notre environnement. Pour beaucoup d’entre nous, il nous réveille le matin, nous permet de savoir comment nous habiller après avoir étudié la météo, nous accompagne dans les transports, nous permet de rester en contact avec nos amis, réels et virtuels, nous donne l’impression de rester en contact avec le monde réel qu’il soit personnel ou professionnel en lisant les informations ou nos mails, nous permet de nous évader le temps d’un jeu, d’un film ou d’une playlist musicale, et beaucoup d’autres activités liées à chacun d’entre nous.

Demain, nous achèterons de plus en plus de services et de produits avec nos mobiles et nous continuerons d’interagir avec nos amis, proches, collègues et puis avec notre environnement, la maison, la voiture ou la ville. Tout cela porte le nom générique d’Internet des objets.

Se faisant, nous laissons des traces sur l’Internet, plus ou moins volontairement. Ce dernier terme est important. Plus ou moins volontairement. En Ile-de-France, le passage à un valideur des transports en commun est enregistré (sauf dans le cas d’une carte Navigo Découverte) ainsi que le passage au péage sur l’autoroute ou à l’Eurotunnel. Nous laissons des informations sur Facebook, LinkedIn ou sur Foursquare. La simple utilisation de GMail, gratuit pour l’utilisateur, se fait en échange de l’autorisation implicite que nous donnons à Google d’utiliser les informations contenues dans nos mails. Les commentaires sur les blogs, sur Amazon, sur TripAdvisor, sur Twitter, les photos sur Flicker ou Instagram, toutes ces données sont réutilisées. Google et Apple ont même été récemment pris la main dans le pot de miel en enregistrant des données de géolocalisation à l’insu des utilisateurs, pour évidemment de bonnes raisons. Google toujours qui à travers sa stratégie produit et service, cherche à reproduire dans le monde réel, le modèle efficace appliqué au monde virtuel. Un dernier exemple, Paypal et d’autres sociétés souhaitent suivre le consommateur entrant dans un magasin à l’aide d’une géolocalisation indoor, capable de connaitre la position du consommateur à un mètre près dans le magasin, pour pouvoir lui proposer des services.

Guide Michelin, Nokia et NFC

Guide Michelin, Nokia et NFC

Nous partageons donc bien plus d’informations que nous le pensons, de nouveau, plus ou moins volontairement, et tout cela va enrichir des bases de données sous le terme générique de big data (qui n’est pas sans rappeler la notion de big brother). Ces informations vont faire le bonheur économique de nombreuses sociétés, les premières étant Google, Apple ou Amazon. Cet Internet des Objets est un surtout Internet des données (données générées par l’interaction avec les objets et leur représentation numérique), à la fois dans le sens anglais "data" – données numériques que "given" – donné (du verbe donner) ; nous donnons nos données qui sont récupérées et exploitées par d’autres.

Dans ce futur technologique où nous perdons, plus ou moins volontairement, le contrôle de nos données, la technologie NFC peut nous permettre de reprendre une partie de ce contrôle, en particulier sur les données en provenance de nos mobiles. De part la courte distance utilisée – 2 à 3 cm, les services sont des services de proximité, et c’est donc nous qui décidons, avec un geste du mobile vers un terminal de paiement, une étiquette indiquant si un produit contient du gluten ou un checkin sur Foursquare dans un magasin (à comparer avec le suivi géolocalisé indoor). C’est le consommateur, le citoyen, l’usager qui, par son geste, sa main tenant consciemment son mobile, agit volontairement sur son environnement et non l’environnement qui lit et enregistre nos faits et gestes.

Bien sûr, les services à base de technologie NFC ne vont pas remplacer du jour au lendemain tous ces services qui récupèrent, plus ou moins à notre insu, nos données mais ils nous donnent la possibilité, pour les services mobiles qui en tirent parti, de reprendre une partie du contrôle de notre environnement.

A chacun d’entre nous de mesurer l’importance, ou pas, de décider quand et comment partager ses données personnelles sauf à vouloir garder la tête (et ses données) dans les nuages.

A suivre.

Pierre Métivier

About these ads

Une réponse à Le mobile et les services NFC pour garder le contrôle de ses données personnelles

  1. […] A lire – Le mobile et les services NFC pour garder le contrôle de ses données personnelles […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 276 autres abonnés

%d bloggers like this: