Paiement sans contact et commerce : pourquoi tant de haine…. FC ?

Paiement online sans Internet

Paiement online sans Internet

Pas une semaine sans que David Marcus, le CEO de  Paypal,"NFC Not The Answer for Retailers, Says PayPal ou d’autres acteurs du paiement en ligne comme Buyster "Les marchands n’ont pour l’instant pas les moyens de s’équiper en NFC" ne critiquent la technologie NFC, dans une interview ou une conférence, ce week-end encore dans le blog des Echos par la directrice générale de Paypal France. Sans redévelopper les problématiques "commerce et paiement mobile" publiées récemment dans ce blog dans un article précédent en deux parties (une et deux) , rappelons la raison principale de ce "NFC Bashing" généralisé de la part des acteurs du paiement "online".

En version courte, si le NFC s’impose comme la technologie du paiement mobile dans le commerce traditionnel, alors Paypal et les acteurs du paiement online auront de grandes difficultés se faire une place sur le marché et resteront cantonnés au e-commerce (ce qui n’est pas rien). Ces sociétés ont donc un intérêt très clair à l’échec du déploiement des services mobiles sans contact NFC, quelque que soient ses avantages ou ses inconvénients, pour tenter de s’imposer dans le commerce traditionnel.

En version un peu plus longue, rappelons que Paypal est un acteur incontournable dans le e-commerce et sur Internet. Avec l’arrivée des smartphones, le e-commerce est devenu le m-commerce et il est donc possible d’acheter sur internet depuis son mobile. Le mobile devenant un instrument de paiement dans la poche du consommateur, la bataille du paiement sur mobile s’est transposée dans les magasins.

Paiement "online" pour les commerçants

Paiement "online" pour les commerçants

Autrement dit, Paypal et les acteurs du paiement "online" souhaitent investir le champ du commerce traditionnel, où le cash, les chèques et les cartes de crédit règnent en maître. Le dessin à droite rappelle ce qu’est Paypal, eBay ou Amazon pour le commerce physique et on peut donc comprendre leur prudence par rapport au paiement "online". Les banques avec les opérateurs de cartes de paiement ont compris le danger et développent, grâce à la technologie NFC, des cartes de paiement sans contact (plus de 8 millions en circulation en France fin 2012 (Source GIE CB) sans compter les cartes des enseignes elles-même) et installent des TPE bi-mode, avec ou sans contact (plus 50,000 commerçants équipés en France), prélude d’un paiement par carte dématérialisée sur le mobile.

Dans l’article intitulé "Quelles perspectives en matière de paiement mobile pour 2013 ?", la première vision est "L’adoption en masse du NFC n’est pas pour tout de suite". Plutôt que de mettre en avant les points positifs de Paypal qui ne manquent pourtant pas, c’est  le paiement sans contact NFC qui  est critiqué par Mme Diaz, la directrice générale de Paypal.  "Le débat sur le paiement par NFC reste entier. Est-ce que pianoter sur son mobile et le passer devant un terminal est vraiment plus facile que d’introduire une carte de crédit dans ce même terminal? " Cette affirmation est surprenante car,

  1. dans les deux cas, Paypal n’est pas acteur de ce choix puisqu’on ne peut pas payer sans "pianoter" avec Paypal et
  2. que justement, contrairement à un paiement "online" de type Paypal, le NFC permet de payer pour moins de 20€ sans "pianoter" sur son mobile. Il suffit d’approcher son mobile allumé, l’application de paiement par défaut se lance  et le paiement s’effectue, sans autre manipulation avec impression du ticket de carte bancaire. Dans le cas d’un paiement en ligne type Paypal, une fois que l’on a créé son compte (*), il faut lancer l’application, taper son mot de passe, le montant et accepter. D’autres moyens de paiement en ligne nécessite de prendre la photo d’un QR code et d’ensuite accepter le paiement. Rien de très simple ou logique. De plus, le paiement "online" fonctionne non seulement SI il y a de la connectivité dans le magasin MAIS que cette connectivité soit comprise par le mobile. Paypal a bien compris ce problème d’absence potentielle de connectivité puisque la société, en plus de solutions mobiles cloud-based, propose aux US des cartes de paiement et s’est associé avec le réseau Discover de cartes de crédit (concurrent de Visa, MC et AE).

Nous avons donc déjà décrit en détail les enjeux et les acteurs de cette formidable bataille. En plus de la nécessité d’une connectivité présente, il faut, pour chaque acteur du paiement en ligne, construire un réseau d’acceptation (ce que fait Paypal avec Discover) en plus  d’accord avec des commerçants aux US, c’est-à-dire, se mettre d’accord avec le commerçant (ou un réseau existant) pour qu’il accepte votre nouveau moyen de paiement. Paypal, Buyster ou SMoney pour ne citer que ceux-la ne sont pas (encore ?) acceptés comme moyen de paiement dans les magasins Carrefour ou Casino par exemple. Et ce n’est pas facile. Les Visa, Mastercard et American Express sont les acteurs principaux coté cartes de paiement.  De plus, la distribution a ses propres outils, ses propres cartes de paiement comme Carrefour qui a déjà distribué plus de 2,5 millions de cartes de paiement sans contact MasterCard Paypass et les TPE correspondants.

Si les accords ne sont pas trouvés entre les distributeurs / commerçants et les sociétés de paiement en ligne, c’est un affrontement dans le magasin, sur le mobile, à coup de taux de commission et de promotions géolocalisées pour détourner le client de son choix premier, un affrontement qui fait peur au distributeur.

Mme Diaz écrit "Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où le wifi est partout". C’est vrai sur Internet chez soi, c’est vrai au bureau d’où le formidable développement du e-commerce, c’est beaucoup moins le cas dans les espaces publics, il suffit d’aller dans une gare ou un aéroport pour s’en apercevoir. Et même si le wifi est disponible, il faut souvent le paramétrer sur son mobile, opération qui ne se fait pas au moment de payer. Paypal pourrait paramétrer des tags NFC pour programmer automatiquement le wifi dans un magasin. Sans connectivité publique, pas de paiement en ligne, pas de Paypal ou de Buyster alors que le paiement type NFC fonctionne sans connectivité pour le mobile d’un simple échange entre le mobile et le TPE.

Paiement sans contact NFC

Paiement sans contact NFC

Dans ce même article, elle ajoute : "En 2013, la géolocalisation du consommateur permettra de lui suggérer des produits ou services sur-mesure et directement en phase avec ses besoins du moment et ses préférences de paiements". Quelle géolocalisation ? Indoor ? Elle n’existe pas encore. Ensuite, cette géolocalisation, lorsqu’elle sera disponible, sera t-elle volontaire ou pas ? Le consommateur sera t-il repéré  et suivi simplement parce qu’il a un compte Paypal ? Sans opt-in volontaire ? Suggérons à nos amis de Paypal que marquer sa présence dans un magasin peut se faire à travers un check-in NFC, d’un geste du mobile vers une étiquette comme le permet déjà Foursquare par exemple. C’est donc une deuxième utilisation possible du NFC pour Paypal (après la programmation automatique du wifi sur le mobile).

Rajoutons qu’il y a cinquante fois plus de cartes de crédit que de comptes Paypal  dans le monde – 5 milliards de cartes de crédit / paiement et 110 millions d’utilisateurs actifs de Paypal (chiffres Paypal) et donc que la valeur "nouveau client lié à nouveau moyen de paiement" apportée par Paypal est pour le moins restreinte pour un distributeur.

Enfin, il est possible que Paypal devienne un acteur important du paiement dans la distribution de part le dynamisme de la société tout comme il est tout aussi possible que le paiement NFC devienne le paiement standard sur Internet pour des raisons de sécurité accrue comme nous les avions déjà décrites.

"2013 sera donc une année marquée par de profonds changements technologiques qui impacteront l’écosystème des achats et des paiements."

Et  nous ne pouvons que souscrire à cette conclusion de Mme. Diaz. A l’heure où nous écrivons cet article, personne ne peut réellement prédire ce qui va se passer. Chaque camp a ses forces et ses faiblesses. Nous avons parcouru quelques faiblesses du camp "online". Coté NFC, rappelons que le paiement sur mobile NFC n’est pas encore disponible sur plateforme iOS contrairement au paiement "online" et que  les accords entre les opérateurs telecom, les banques et les distributeurs pour le paiement sur mobile sont loin d’être finalisés ce qui pourraient freiner son développement. (passage de la carte sans contact au mobile)

Paypal a révolutionné le paiement sur Internet, et possède un formidable potentiel d’innovation qui ne peut que bénéficier à la distribution et au consommateur. Il est simplement dommage que le premier argument mis en avant par ses dirigeants pour entrer dans le monde du commerce semble être l’affirmation non argumentée que "le NFC n’est pas la solution".

En attendant, si vous lisez un article critiquant globalement la technologie NFC de la part de Paypal, Buyster ou d’autres sociétés de paiement "online", vous saurez maintenant pourquoi.

A suivre.

Pierre Métivier

(*) Dans le cas du paiement NFC, c’est la carte existante du consommateur qui se retrouve dématérialiser sur le mobile. Pas de compte nouveau à créer.

Pour aller plus loin

About these ads

2 réponses à Paiement sans contact et commerce : pourquoi tant de haine…. FC ?

  1. Call center dit :

    pourtant c’est une technologie très innovante et performante, il faudrait encourager sa démocratisation

  2. benady dit :

    Félicitations pour votre article très clair.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 271 autres abonnés

%d bloggers like this: