Imaginer de nouveaux services dans le domaine de la santé grâce au NFC

Le NFC et la santé (c) AIT, Seibersdorf lab et Schreiner MediPharm

Le NFC et la santé (c) AIT, Seibersdorf lab et Schreiner MediPharm

Les services mobiles de proximité permis par la technologie NFC sont nombreux dans les domaines du commerce, du transport, du tourisme, de l’accès (clés, hôtels, bureaux…), de la ville ou de la vie au quotidien.

Au delà de ces utilisations connues, des startups et des centres de recherche imaginent d’autres utilisations de la technologie, en pensant différemment, par exemple en utilisant le changement de propriété des étiquettes en présence de liquide. Nous avons couvert il y a deux ans un tel sujet dans le monde de la RFID UHF dans un article intitulé "Think out of the box – une autre utilisation des étiquettes RFID" qui présentait un projet mesurant le degré de fraicheur de sushis par des changement de propriété d’une étiquette RFID couverte d’un produit réagissant à l’ammoniaque et un autre projet de "energy harvesting", la récolte d’énergie ambiante toujours à base d’étiquette RFID UHF.

Certains nouveaux concepts basés sur la technologie NFC ont été présentés au dernier Wima le mois dernier ; applications que les concepteurs du NFC n’avaient pas forcément envisagées.

L’AIT, Austrian Institute of Technology et le Seibersdorf Laboratories proposent des produits et services dans le domaine de la santé, alliant mobile, connectivité NFC et de nouveaux capteurs.

Par le passé, l’AIT a travaillé sur des concepts d’application de gestion de thérapie dans les domaines des patients victime de crise cardiaque (Projet Elicard) et le diabèle (Heath dialog diabetes). Les projets en cours, toujours dans le domaine de la santé et utilisant la technologie NFC , présentés dans le cadre du Wima et cours de dépôt de brevets, sont :

  • un système permettant de mesurer la douleur d’un patient avec une échelle beaucoup plus précise et moins de risque d’erreurs.
  • un système permettant de mesurer très précisément la quantité d’un liquide dans une seringue (comme de l’insuline) et de garder un enregistrement des quantités ainsi administrées.
  • un glucomètre, ou lecteur de glycémie, pour mesurer le taux de glucose dans le sang, le mobile NFC simplifiant le stockage et la transmission de résultats, et permettant l’utilisation des données sous forme de graphique.
  • une carte mesurant la dangerosité de l’exposition au soleil à l’aide d’un capteur mesurant les UV équipé d’un étiquette NFC transmettant les résultats à un mobile NFC. Les outils actuels mesurant les UV coutent plus de 1000 € car ils sont composé d’un boitier avec son capteur, son processeur, sa batterie, sa mémoire…. La solution capteur sur carte et NFC est beaucoup plus économique car elle utilise le mobile NFC pour tout le traitement de l’information. Le projet prévoit même les relations avec les fabricants de lotions solaires en intégrant des puces NFC sur le flacon pour l’utilisation du produit à bon escient.
Carte UV NFC (c) Seibersdorf

Carte UV NFC (c) Seibersdorf

enfin, toujours dans le domaine de la santé, rappelons le Needle Trap de Schreiner MediPharm, une seringue dont le mode d’emploi, sous forme vidéo, est accessible par mobile.

Ces projets de recherche, non encore commercialisés sauf le dernier, montrent bien le domaine des possibles ouverts par le NFC. Nous n’en sommes qu’au début. A chacun d’entre nous, dans son expertise, de trouver de nouvelles applications et de nouveaux services.

A suivre

Pierre Métivier

Pour aller plus loin

About these ads

2 réponses à Imaginer de nouveaux services dans le domaine de la santé grâce au NFC

  1. Gourmet dit :

    "Les outils actuels mesurant les UV coutent plus de 1000 € car ils sont composé d’un boitier avec son capteur, son processeur, sa batterie, sa mémoire…."

    Ce n’est pas tout à fait vrai.
    On peut très bien réaliser un tel outil de mesure avec un Arduino (ou un Raspberry Pi) pour 200 euros environ : plateforme, boîtier étanche, batterie, capteur et dongle de transmission (BT voire NFC avec un NXP PN532 sur carte Adafruit).
    db

    • Les outils du commerce sont à un coût approximatif de 1000 €. Vous avez raison. Les plus bricoleurs, hackers, makers peuvent effectivement réalisé l’équivalent dans le monde Arduino / Raspberry Pi pour un coût bien moindre mais ce n’est pas encore pour tout le monde. Une idée de business peut-être ?

      Merci pour votre commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 276 autres abonnés

%d bloggers like this: