Conférence G9+ – Le marché de l’internet mobile et du mobile paiement : enfin l’année 1 ? 1ère Partie

Table ronde 1 G9+ (c) Pierre Metivier

Table ronde 1 G9+ (c) Pierre Metivier

Le G9+ organisait ce lundi 22 mars deux tables rondes à la maison de l’Essec autour de l’Internet mobile et du paiement par mobile.

La première table ronde sur l’Internet mobile réunissait Charles-Henri Besseyre des Horts de HEC Paris, Olivier Cechura, Dir. Contenus, B2B et portails mobiles SFR, Serge Ferré, Corp VP Nokia, Axel de Robillard, Président White Mobile Media et Pierre Steiblen, DG Qualcomm France.

Mr. Besseyre des Horts a déclaré que le mobile annule la distanciation entre espace et temps et que de facto, les 35 heures n’existent plus. Mr. de Robillard a clairement expliqué le marketing sur mobile et Mr Steiblen a rappelé comment l’internet mobile est maintenant le premier usage avant la voix sur smartphone et que pour Vodaphone, si 80% du trafic est maintenant de la donnée, elle ne représente que 20% des revenus. Le représentant de Nokia a été déçu de la place donnée a l’iPhone par les orateurs dans l’explication sur l’explosion du marche des mobiles et a tenté de minimiser l’importance de produits comme Twitter et de Facebook et des usages. Un rapide tour de la salle a montré que nous étions plusieurs à tweeter et qu’une immense majorité des participants (de 20 à 70 ans) utilisaient Facebook. Dans cette table ronde, deux des participants n’ont pas semblé avoir intégré que c’est l’usage qui importe et que la voix est un usage mais qu’il n’est plus le seul. Pour avoir compris et développé cela avec l’Appstore, Apple a permis à ses utilisateurs de renouveler les usages de leurs téléphones et donc d’une certaine manière leurs téléphones sans changer de terminal.

Pour en revenir à Nokia, Mr. Ferré s’est arc-bouté sur les 50% de part de marché de Symbian dans le monde, en omettant de signaler que Nokia s’est fait dépasser sur le marché de masse par Samsung, sur le marché business par RIM (Blackberry) et sur le marché du smartphone+ par Apple et son iPhone. Cette attitude me fait penser à celle d’AOL et ses 35 millions d’abonnés dans le monde il y a quelques années, étant passé d’innovateur de l’Internet et acteur incontournable à suiveur au rôle de plus en plus réduit. En tant qu’ancien possesseur de téléphones Nokia (4 dont le 8110 / Matrix et le superbe 8810) et ancien employé d’AOL, j’espère que le sort de Nokia sera différent de celui d’AOL.

Enfin, la multiplicité des plateformes de développement sur mobile (iPhone, Androïd, Windows mobile, Bada (Samsung) et Symbian) a été citée comme difficulté pour le développement des applications sur mobile. Et comme souvent, le marché décidera et toutes les plateformes ne seront pas égales.

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s