Archives mensuelles : mai 2010

3e Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation, le défi de la conception – 4ème partie

Jean-Christophe Simon, Directeur Général de l’Innovation, Groupe SEB

Jean-Christophe Simon, Directeur Général de l’Innovation, Groupe SEB

Animé par Philippe Le Roux, Président & Fondateur, Key People, le deuxième sujet au programme de  la 3ème Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation, a été la Conception des produits « grand public », combinaison low-costs et très hautes performances. Ci joint les fragments de notes des différentes interventions.

Jean-Christophe Simon, Directeur Général Innovation, Groupe SEB

L’innovation est l’une des 5 valeurs du groupe Seb, basée sur des pôles d’innovations transversaux et 30 centres de R&D.
Processus d’innovation basée sur 3 phases – exploration, démonstration/faisabilité, réalisation/mode projet
Tracks parallèles – marketing & technologie. Pour chaque nouveau produit / projet, quatre modèles – innovation, design to cost, time to market, high-end Le marketing, c’est l’ADN de la marque

Serge Darrieumerlou, Directeur Général, Somfy

Serge Darrieumerlou, Somfy

Serge Darrieumerlou, Directeur Général, Somfy

Somfy développe des automatismes pour les ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment. Depuis 40 ans, c’est le leader des moteurs tubulaires qui servent à faire fonctionner les volets roulants. Challenge : de la motorisation vers le home motion

Se positionner comme fournisseur officiel d’innovation, approche marketing consistant à développer un lien direct vers le consommateur. La part du moteur baisse, la part des capteurs augmentent. Projet de maison vivant avec le soleil / isolation dynamique / piloter sa maison à distance – home motion / domotique

Sylvain Maynard, Directeur Produit Linge TOP, Fagor Brandt

Sylvain Maynard, Directeur Produit L.Linge TOP, Fagor Brandt

Sylvain Maynard, Fagor Brandt

12 marques d’électroménager, CA 1.6 Mds €, 9000 personnes, #1 en France, 2 en Espagne
L’innovation est importante SI elle est accessible. Les innovations naissent en temps de crise

  • Innovation 1 – La table à induction (basée sur un premier modèle Westinghouse en 1971)
  • Innovation 2 – La porte froide
  • Innovation 3 – La machine à laver à dosage automatique

« Innover utile, innover intelligent et innover pour le bien-être et sécurité »

Technologie de communication, pilotage de la maison par une centrale, fonctionnalité heures creuses pour l’optimisation de la consommation
Le chantier interaction homme machine avant l’interaction machine to machine
Le chauffage, l’electro-ménager, la sécurité seront les premier produits à communiquer (Internet des Objets)

Marc Duval-Destin, Directeur de Recherche et de l’Ingénierie Avancée, Groupe Peugeot Citroën

Marc Duval-Destin, Groupe Peugeot Citroën

Marc Duval-Destin, Directeur de Recherche et de l’Ingénierie Avancée, Groupe Peugeot Citroën
L’obsession du coup d’avance

L’industrie automobile très mobilisatrice de capitaux, innovation tendue, prise de risque plus importante
Proto en 2004 d’une USB Box dans une voiture pour connecter des clés USB aux postes de radio (refusé à l’époque)
Loi automobile – « la valeur ajoutée ça se partage, les économies, ça se repartit »

  • Innovation incrémentale, moteur évolutionniste – penser système et cultiver l’excellence technologique
  • 2 – Innovation réactive, induite par l’écosystème. L’environnement évolue et façonne l’auto d’aujourd’hui
    2000 – La voiture communicante et le moteur à hydrogène étaient l’avenir. Se méfier des vraies fausses bonnes idées.
    2010 – Diminuer l’émission de CO2 – Moteur électrique ou hybridation diesel (choix PSA).
    La crise a provoqué un « énorme » shift de 10% d’un segment vers le bas du marché, nouveau monde. La vigilance sur les évolutions de société est indispensable, relier innovation et analyse stratégique. « L’hybridation diesel, ça coute bonbon à développer ! » Les voitures écologiques vont couter cher. Pour passer de 130 à 90 g de CO2 sur la même voiture, tout est à revoir. Aider les PME innovantes et en particulier dans le domaine chimique.
  • 3 – Innovation active
    La chasse au coup d’avance. Détecter les signaux faibles. Imaginer avant les autres des offres qui correspondent à ces signaux. Convaincre l’organisation qu’il faut réaliser ces produits

Innovation, performance et différenciation

Bruno Maisonnier, Président & Fondateur, Aldebaran Robotics

Bruno Maisonnier, Aldebaran Robotics et NAO

Bruno Maisonnier, Président & Fondateur, Aldebaran Robotics

Démonstration de Nao, déja présenté aux Mardis de l’Innovation et présenté dans ce blog
Nao éternue, imite R2D2 et raconte Star Wars. Se redresse seul si il tombe. Forme humanoïde et  plateforme programmable. Lit et envoie des mails. peut détecter et se saisir d’objets (si la lumière est suffisante),  danse. Très utile et patient en interaction avec des enfants autistes

Le Japon va perdre 30 millions d’habitants sur 130 dans les prochaines années ;  40% des habitants aura plus de 65 ans, chaque personne aura un robot avec elle. 20025 – Toyota vendra plus de robots que de voiture

David J.D. Sourdive, PhD, VP Corporate Development, Cellectis

David J.D. Sourdive, PhD, VP Corporate Development, Cellectis

David J.D. Sourdive, Cellectis

Innovation dans les biotechnologies, ingénierer à souhait des molécules. Ingénierie rationnelle des gènes -> libérer le potentiel industriel du génome

Genentech – 1ere hormone de croissance, 2000 – séquence du génome humain. Seules 20% des molécules rapportent plus que ce qu’elles coûtent à fabriquer. Investissement cher, long et compliqué, risques technologiques élevés.

Explication impressionnante, très technique et certainement mal retranscris de Mr Sourdive sur le métier de Cellectis. Développement d’un ciseau moléculaire qui sait retrouver un gène malade (une séquence fausse parmi 8 trillions) et la remplacer. Chirurgie du génome.

Nous ne sommes pas tous égaux devant le médicament et la maladie, il faut renoncer à la molécule universelle (le modèle de l’industrie pharmaceutique actuelle). innover en équipe avec les autres labos.

Pr José-Alain Sahel, Directeur, Institut de la vision

Pr José-Alain Sahel, Institut de la vision

Pr José-Alain Sahel, Directeur, Institut de la vision

Institut de la Vision, un cluster / pôle d’innovation réunissant la recherche, le marché (industrie) et les patients (hopital)
50 M personnes mal voyantes, dégénérescence de la macula – 1,5 M en France, problèmes lies au diabète, glaucome

L’Institut de la Vision a permis a des aveugles depuis 15 ans de « voir » suffisamment pour se déplacer,  lire des lettres et des mots avec des capteurs sur la rétine
Développement d’un appartement témoin pour les aveugles / domotique. L’émission Bluetooth des appareils ménagers permettraient aux aveugles de les utiliser.

Projet PANAMMES pour l’aménagement du quartier derrière l’Opéra Bastille pour les aveugles

Le débat a ensuite porté sur le statut d’entrepreneur en France, comment devient on entrepreneur en France, comparaison avec les US.

Pour Bruno Maisonnier, une question d’énergie personnelle, de  passion découvert pour la science fiction. Cellectis aurait pu être fondé à Boston, les fondateurs ont préféré la France

Energie, aide, « coup de pied au cul ».  Deux lois importantes – les lois Allègre permettant aux chercheurs de créer des entreprises et la loi TEPA permettant aux personnes assujettis à l’ISF d’investir dans des PMEs innovantes

« innover c’est transgresser, remettre en question la situation actuelle, je peux faire mieux que vous, défi » David Sourdive
« Je ne suis pas chanceux, alors je travaille de manière séquentielle » Pr. José-Alain Sahel

Beaucoup d’aides en France mais très dispersées, pas de fond d’investissement européen pour des gros investissements (à la Séquoïa)

Taux d’épargne important en France mais peu d’argent pour la recherche. Réinvestir l’argent de l’épargne dans la recherche et non l’argent de l’état.

Une après-midi de grande qualité avec une mention particulière pour le professeur José-Alain Sahel, Directeur, Institut de la vision et David J.D. Sourdive de Cellectis pour les progrès dans les domaines de la santé.

3e Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation, le défi de la conception – 3ème partie

Après les présentations de Jean-Paul Bailly, président de la Poste sur le rôle de l’innovation dans son groupe, de Marc Giget, le maître de cérémonie sur l’importance globale de l’innovation, de  Jean-Louis Fréchin de l’ ENSCI sur le Design prospectif, de Pascal Daloz, Dassault Systèmes, sur l’innovation en 3D et de Tristan Nitot, Mozilla Europe sur l’innovation en open source, d’autres orateurs se sont succédés en cette première journée toujours animée par Denis Bachelot, rédacteur en chef, La Correspondance économique

Jean-Luc Bessède, Innovation & Eco-Design Director, AREVA-TD

Jean-Luc Bessède, Innovation & Eco-Design Director, AREVA-TD

Voici donc la suite des bribes de notes prises à cette occasion en commençant par l’intervention de  Jean-Luc Bessède, Innovation & Eco-Design Director, Areva-TD.

Dans le secteur de l’énergie, comment trouver des relais de croissance, dans un secteur où les clients sont conservateurs, comment ouvrir de nouveaux marchés, tout en faisant face à des problématiques environnementales.

Développement de programme d’éco-conception, être à la l’écoute des clients sur les sujets environnementaux non seulement en Europe du Nord, mais aussi en Chine ou au Brésil, des endroits  où il est  impossible de distribuer de l’électricité partout sur le territoire. Comment positionner AREVA – TD,  (30 000 personnes, fabrique des transformateurs, générateurs, relais électroniques, gère des réseaux électriques, un catalogue de 500 à 1000 produits, 100% des produits eco-conçus en 2012) par rapport à tous les changements à venir.

En France, on a réduit de 10 à 15% la consommation électriques sur des appareils standards, mais les usages nouveaux de type ordinateurs personnels / Internet et  air conditionné ont fait progresser la consommation moyenne des français.

Pekka Sauri, Maire Adjoint, City of Helsinki

Pekka Sauri, Maire Adjoint, City of Helsinki

En terme de production d’énergie, des grands changement se préparent puisque à terme chaque individu est potentiellement à la fois consommateur et producteur à travers les éoliennes personnelles ou les panneaux photo-voltaïques.  Les « smart grids » et autres compteurs intelligents devront être en place dans 10/12 ans à venir.

Pekka Sauri, Maire Adjoint, City of Helsinki

Helsinki est proche de St Petersbourg et Tallin. La Finlande est très prospère et est en tête de toutes les enquêtes mondiales où il fait bon vivre. Le succès tient en trois mots : Education, Education, Education. La bataille contre le réchauffement climatique est intégré dans la politique sociale de la ville. Deux grands projets en création : un train à grande vitesse entre Helsinki et Saint Petersbourg et un tunnel sous la Baltique pour rejoindre Tallin.

Helsinki  sera la capitale mondiale du design en WDC 2012 (world design capital)

Marc Giget a présenté le projet  Pan-African e-network dont il avait déjà parlé aux Mardis de l’Innovation.

Marc Giget

Marc Giget

Pour l’Afrique, l’éducation est un formidable enjeu. Le PNB de l’Afrique a triplé en 8 ans grâce, entre autres, au développement de la fibre et des telecoms.  Il existe une coopération sud-sud Afrique-Inde à travers le programme « Pan-African network for tele-education et tele-medecine”, le plus grand projet éducatif au monde. L’Inde, très en pointe sur les sujets de télé-éducation, donne tous ces programmes éducatifs à l’Afrique et finance leurs installatiosn avec un budget de 1,3 Mds de $. Il existe une corrélation très forte entre éducation et innovation.

Cette premiere matinée s’est achevée par la remise des prix du Palmarès des Hermès de l’innovation 2010

  • Synthèse créative France Innovations multimarques, Groupe Seb
  • Amélioration de la condition humaine – Main artificielle, Touch Bionics
  • Synthèse créative Monde – Firefox, Fondation Mozilla
  • Relation entre les hommes au travail (1) – Catia, Dassault Systèmes
  • Relation entre les hommes au travail (2) – Archos 9 PcTablet, Archos
  • Développement humain durable – Les programmes de télé-éducation et télé-médecine, Pan-African e-Network
  • Devenir de la cité – La ville d’Helsinki
  • Relation entre les hommes – Nao, le robot, Aldebaran Robotics

Tous les détails sur les prix sur le site des Palmarès des Hermès de l’Innovation 2010

Le palmares des Hermes 2010 (c) Pierre Metivier

Le palmares des Hermes 2010 (c) Pierre Metivier

3e Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation, le défi de la conception – 2ème partie

Fragment de Notes

Suite des interventions de la première journée sur le thème  Comment combiner des connaissances et savoirs multiples en produits et services, améliorant réellement la vie des individus et la société ? animée par Denis Bachelot Rédacteur en chef, La Correspondance économique

Jean-Louis Fréchin, Directeur-conseil design prospectif, ENSCI - Les Ateliers

Jean-Louis Fréchin, ENSCI - Les Ateliers

Jean-Louis Fréchin, Directeur-conseil design prospectif, ENSCI – Les Ateliers

Conception, Innovation, Invention, Production

Les défis de la conception à la française – imaginaire et innovation
Les sociétés françaises de plus en plus « fabless, productless et servicefull » (et Frenchless – NDLR)
Le produit n’est plus au centre de la conception des entreprises en France

Le design en France, c’est le beau, la déco, Vuitton, Baccarat, l’esthétisme et beaucoup moins le coté industriel.
On entend dire,  l’iphone, c’est de l’ergonomie, ce n’est pas de l’innovation car ce n’est pas technologique, c’est l’idée d’un seul homme, oui, et alors ?

La technique est le préalable à l’innovation. La culture produit, c’est une culture de la conception, du service incarné et de la synthèse créative et de la réalisation

Un mal français et pourtant, l’interface utilisateur de l’iphone vient en ligne de droite de celle de NEXT en provenance de l’INRIA.

Un ado français n’a aucun produit français sur lui.  La première Twingo était une rupture, la deuxième, une voiture standard industriel

Les « fabricants » oublient d’être désirable. Les prochains challenges du design (sur lesquels travaillent ENSCI) incluent les smart grids, la  ville de demain, les robots, les neo-objets

Concept du bureau d’études 2.0 avec l’humain au centre et trois groupes Design, Marketing et Technologie

Pascal Daloz, Executive vice-president Strategy & Marketing, Dassault Systèmes

Pascal Daloz, Dassault Systèmes

Pascal Daloz, Executive vice-president Strategy & Marketing, Dassault Systèmes

Présentation autour de Catia, l’outil de PLM (Product Lifecycle Management) et design 3D de Dassault Systèmes.

Les produits industriels sont de plus en plus conçus et imaginés digitalement avant d’avoir été réalisé physiquement
L’objet / le produit devient le centre du processus, digitalisation des flux et de tous les objets,

Année 80, problème du langage de conception. Depuis, la maquette  des avions est numérique, les essais en soufflerie aussi. Un avion est actuellement certifié à 70% en numérique, pourrait l’être à près de 90%

Années 2000 – PLM – Revue de design en numérique. Le Boeing 777, premier appareil conçu numériquement. Un avion – 10 000 ingénieurs, 100 000 à 1 000 000 de pièces, 1000 changements par jour. Le Dreamliner conçu à 30% par Boeing, intégré à 100%

Toyota – asservir la réalisation à la conception, 7 lignes de produits gérées

Procter & Gamble – plus de temps pour développer un  shampoing que BMW pour une voiture parce que l’utilisateur est partout dans le process, difficulté de modéliser tous les processus, digitalisation des actifs industriels

Quelques étapes

  • 1981 – avion
  • 1984 automobile,
  • 2005 consumer goods (les process sont complexes) GAP – 3000 références, 80% des produits dans les boutiques ont moins de deux mois
  • 2008 Energie
  • 2009 services (RTE, MIT)

Faire le lien entre le rève et la capacité à réaliser
Les objets deviennent instables, le coté multi-facette est perturbateur, maitriser l’objet et son instabilité

Marc Giget, Président, Institut Européen de Stratégies Créatives et d’Innovation

Marc Giget, Institut Européen de Stratégies Créatives et d’Innovation

Marc Giget

Retour à l’enchantement, au rêve. Se rappeler ce que représentait les premiers échanges téléphoniques, les premiers vol, la satisfaction de faire quelque chose de magique, délivrer un mieux être.

1/3 de la valeur d’un produit / service est lié au ressenti de l’utilisateur

Il n’y a pas de typologie de l’innovation

Le B2B, c’est à la fin toujours du B2B2C (exemple du Dreamliner)

Le cahier des charges est ce qu’on a fait de mieux pour faire parler les partenaires

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Firefox, 400 millions d’utilisateurs, communauté, 1 000 000 de  beta testeur, 75 langues, 3 plateformes (mais pas l’iPhone)
Pas mal pour une association loi 1901
Les limites du processus, l’entonnoir
Barrière à l’entrée de nouvelles fonctionnalités, Résistance, Itération

L’innovation à travers les add-ons / les extensions – Les add-ons permettent de développer des extensions indépendamment du cycle du produit principal. Exemple – Firefox Sync, Optimize google, BetterPrivacy, Thitan (twitter) entre Thierry et Tristan

Sur tous ces sujets, lire « Le futur de l’internet / » The Future of the Internet par Jonathan Zittrain

Lire le compte-rendu de Tristan sur son blog

Voir l’évènement en image sur Flickr et le CR de la première partie.

A suivre…

Conception des produits « grand public »

Conception des produits « grand public »