Culture de l’innovation, Culture et innovation

Culture de l'innovation

Culture de l'innovation

Culture de l’innovation, Culture et innovation, c’est le titre de la séance du mardi 2 novembre des Mardis de l’Innovation au Cnam. Comme d’habitude, ces notes ne sont que des fragments du foisonnement d’idées et d’anecdotes illustrant les propos de Marc Giget.

Points clés / Syllabus
La capacité d’innovation est beaucoup moins une affaire de processus et de procédure que de culture partagée, de posture et d’attitude. La diffusion d’une culture de l’innovation est une caractéristique commune des sociétés les plus innovantes.
Phénomène de synthèse créative, l’innovation est un lieu de rencontre entre cultures technique, sociologique, philosophique, historique, humaniste, créative, esthétique… ainsi que d’une démarche de conception, de réalisation, de prise d’initiative.
Sans vision et culture partagées les entreprises et organisations peuvent très difficilement se mettre en mouvement et s’engager dans la conception et la mise en œuvre d’innovations à forte valeur ajoutée.

Résultat d’une enquète sur l’innovation en entreprise – un état d’esprit à 69%, un nouveau procédé 20%, un nouveau produit 8%, de nouveaux usages 3%
L’innovation est la croisement des connaissances, aux interfaces. Une cathédrale contient 1100 innovations, fait appel à 300 métiers.

Einstein dans « Comment je vois le monde » parle des excès de la spécialisation. On ne peut pas innover lorsqu’on est seulement spécialiste, les « humanités » et en particulier l’histoire et la philosophie sont clés. « Je suis comme un artiste qui crée librement a partir de mon imagination. L’imagination est plus importante que la connaissance, la connaissance est limitée, l’imagination encercle le monde. » Albert Einstein

La culture est une prise de conscience par l’individu de sa personnalité d’être pensant mais aussi de ses rapports avec les autres hommes et avec le milieu naturel. La culture de chacun apparait quand on rencontre les autres cultures.

La culture est enseigné, acquise et partagée (pas de culture propre à chacun), non monolithique, cruciale car elle permet de communiquer, s’acquiert et s’oublie,  importante (à la fois recours et frein dans notre capacité de travailler avec les autres).

On n’innove pas avec des règlements.
« Globalement, ce que je déteste le plus dans les écoles, c’est l’autosatisfaction des maitres, des élèves et des anciens élèves. D’elle vient le conservatisme et cette notion absurde du « droit à vie ». » Pierre Gilles de Gennes

L’enseignement en France est trop dogmatique / abstrait, théorique et déductif contrairement aux pays anglo-saxons. Les élèves n’apprennent pas à douter, ont peur de poser des questions, peur de l’échec. Les sciences sous règles et principes ne forment pas des esprits innovants

L’innovation est une aptitude qui se cultive, comme le sens de l’observation, ou le sens d’une certaine habileté manuelle. Etre sceptique.

Créer des liens. Exemple de l’Ecole de Nancy, rapprochement entre l’art et l’industrie, adéquation entre l’économie et l’enseignement. Conflits entre intérêts particuliers et intérêts généraux – Google, Hadopi

Apple et Steve « Think different » Jobs,  ouvrier typographe de formation et non informaticien. Formation « concrète », n’apprécie pas les caractères verts, standards des PC de l’époque  (à la Matrix – NDLR), influence  du Xerox park de Palo Alto, l’influence de la culture de Steve Jobs est clé dans l’histoire d’Apple. Un projet est riche de l’ensemble des cultures qui le composent. Ce n’est pas uniquement une question de dépense de R&D (Microsoft nettement supérieur). Apple conçoit, intègre comme une musicien assemble des notes pour composer de la musique

Culture philosophique, toujours repartir des fondamentaux, mère de toutes les sciences

Culture historique, dynamique du devenir, 14 vagues d’innovation plus ou moins grandes sur la planète, la renaissance en France 150 ans après l’Italie

Les liens entre les vagues d’innovations, la vision avant que la technologie deviennent disponible, Machine à calculer : de Vinci, Pascal, Leibniz, Scheutz

La "Géode" à l'Exposition Universelle de Paris 1900

La "Géode" à l'Exposition Universelle de Paris 1900

Retour . La Géode, copie d’un cinéma 360° équivalent à l’Expo Universelle de Paris 1900
Le plus récent n’est pas forcément le plus grand – Le palais du tour du monde, Paris,  1867, contiendrait 4 Stades de France
L’Expo Universelle de 1900 à Paris,  54  millions de visiteurs, 40% d’étrangers (bien plus important rétrospectivement que l’expo universelle de Shangaï)

La Tour Eiffel – son innovation est également dans son financement, la société d’Eiffel et 2 banques d’affaires dont JP Morgan, toujours le plus léger bâtiment du monde par rapport à sa taille

Influence de l’histoire, Les ticket-restaurant viennent des tickets de rationnement, les promotions grande distribution de type – que de 2000 boites de foie gras … également.

Quand on pense aux nouveaux produits, il faut associer évolutions technologiques, tendances longues et évolutions sociologiques
Les règles du désir sont très stables, une quarantaine d’après les japonais. Exemple : en architecture, on revient souvent à la maison atrium (jardin intérieur)

L’innovation est un « éclair » entre nouvelles possibilités et nouvelles valeurs et contraintes. L’innovation partout y compris dans les méthodes d’organisation pourtant « standardisées ». Exemple des flash mob ou Apéro géant de 20 000 personnes, organisés sur Internet, qui apparaissent et disparaissent en 30 mn.

Devenir vient de « venir de », le futur s’appuie sur le passé

Exemple de survivance conceptuelle d’une période à l’autre « la ménagère de moins de 50 ans »
Les plus de 60 ans ont 3 fois plus de pouvoir d’achat que les moins de 30 ans
Un vilain mot – les « usagers », D’où vient le concept de ménagère de moins de 50 ans
1958 – Discussion entre ABC, CBS, NBC et Procter & Gamble pour  mesurer les audiences et tarifer la pub télé
Ménagère dans le sens de s’occuper d’un ménage / mère de  famille
En 1958, mariage à 19,5 puis les enfants partis à 50 ans
Tout était acheté par la ménagère sauf les rasoirs et la voiture, la ménagère comme « procurement manager » de la famille

En 2010, mariage en moyenne à 31 ans, on vit 13 ans de plus, madame achète la voiture, et pourtant le concept de ménagère de moins de 50 ans est toujours présent.
L’absence de culture est le problème, ne pas voir le monde changer autour de soi

Difficulté à se dégager des approches du passé, le retard d’adaptation est plus grave que le retard technologique
Importance de partager / diffuser les connaissances à travers les livres, l’école, les encyclopédies

L’essentiel des innovations ne vient pas des savants mais des gens de métier. Le plus important projet en France actuellement, le coeur artificiel, avec des cardiologues, ce n’est pas qu’une affaire de gestionnaires.
NTIC + Intelligence – 5 slides listant des dizaines de technologies nouvelles  « Ne jamais dire je sais si je ne sais pas » MG

Nouvelles technologies – apprendre, mettre à niveau les personnes, savoir que ca existe, à quoi ca sert, qu’est ce qu’on peut en faire

Culture de la réalisation, culture organisationnelle, industrielle, sens pratique, sciences de l’ingénieur, « génie » (mécanique, chimique, logiciel, génétique)
Tous les gros projets sont en retard, 500 / 600 systèmes vitaux – EPR, les nouveaux avions
Exemple de la navette spatiale américaine, la navette devait être 5 fois moins cher que les systèmes précédents, la réalité – 10 fois plus cher
Différences entre les concepts et la réalisation

Culture de la réalisation
L’innovateur, c’est (aussi) le réalisateur. Les gens de chantier, Bouygues, les architectes,  toujours penser son métier comme un art.  Un chef d’oeuvre, c’est le métier poussé au niveau d’un art
L’innovation est une prise d’initiative, une contribution à l’évolution des codes d’un métier, parfois une redéfinition de ces codes

Passer de RE à IN – de Restaurer, parer, Reproduire, nover, habiliter, Refaire à  Initiative, Inventer, Innover, Introduire la nouveauté

Synthèse créative – la technologie permet beaucoup, elle n’impose rien
« Hélas, faire comme faisait nos pères, ne pas innover, telle est la loi du Pays » – Balzac
Une majorité des produits a été conçue pour une personne mais avec une extrème sensibilité

La beauté est indispensable pour que l’innovation soit acceptée pas la société. Les technologies changent, la beauté reste.
Le beau permet de maintenir la valeur.

Tour Eiffel (c) Pierre Metivier

Tour Eiffel (c) Pierre Metivier

Culture du projet, de la conception à la réalisation
Idée originale, réalisation, Eiffel n’est ni le designer ni le concepteur ni l’architecte, mais le producteur, le réalisateur

Susciter  une très forte adhérence au projet
Génération Y – infidélité à l’entreprise mais pas au projet

« Une idée qui n’a pas été exprimée n’existe pas » – Oscar Wilde

Du diamant sur une lame de rasoir ? hérésie ? Le succès du Mach 3 de Gillette, « le point de départ est souvent une connerie, ne pas hésiter à la dire » MG

Après l’idée initiale, le brief / le scenario pour concrétiser l’imaginaire, clé pour adhérer / important

Créer, innover, entreprendre, Conception vs. réalisation

Culture de la prise d’initiative, de la prise de risque, de la responsabilité
Denis Papin invente la machine à vapeur, bateau brulée,
Gutenberg est mort dans une misère noire
Les innovations de rupture sont risquées

Pasteur s’est fait viré de Normale Sup, pétition de tous les élèves contre lui

« l’innovation commence là où la norme s’arrête mais il n’y a innovation que s’il y a proposition »

Décollage Ariane (c) Arianespace

Décollage Ariane (c) Arianespace

Gestion des échecs, les échecs font partie inhérente de l’innovation et des projets.
2/3 des projets sont des échecs. L’opposition logique simple succès/échec doit être dépassée dans la problématique de l’innovation. Les échecs et les projets s’induisent les uns les autres dans une dynamique d’apprentissage et de progrès
YOP – Premier succès 9 après le lancement
Europa – 12 tirs 12 échecs, clé au succès d’Ariane

Avoir le courage d’innover, c’est plus dur d’innover actuellement

Etude MIT – les grandes entreprises ont beaucoup de difficultés à innover ; formations insuffisantes, très faible valorisation de la prise de risque

95% des produits en Europe sont des ME TOO.

Très peu entrepreneuriats en France ; pas d’entreprises, pas d’innovation. C’est l’entrepreneur qui gère le risque, 80 000 échecs par an.

Définir le futur est la meilleure façon de ne pas le craindre.

Cette entrée a été publiée dans Innovation, et marquée avec , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s