La bataille du paiement par téléphone mobile a commencé

Après Nokia en Juin 2010, Google et RIM ont annoncé cette semaine leur intention de supporter le protocole NFC dans leurs terminaux.

NFC logo

Ce protocole de communication à courte distance permet à un téléphone ainsi équipé de lire des étiquettes RFID (de type HF au standard  ISO 14443 ), de se transformer en lecteur d’étiquettes du même type et de permettre des échanges peer-to-peer entre deux téléphones NFC (échanges de données). Et si l’on rajoute les nombreuses rumeurs autour de l’iPhone 5 et l’annonce toujours cette semaine, des principaux opérateurs américains Verizon, AT&T and T-Mobile USA de développer des services NFC autour d’une joint-venture et d’une plateforme commune ISIS (dont Apple est partenaire), alors il est clair que la technologie NFC devient une technologie centrale pour tous les acteurs de la téléphonie mobile.

Pourquoi le NFC et pourquoi maintenant ?

Cosyphone (c) Sagem

Cosyphone (c) Sagem

Pourquoi le NFC ? Ce protocole, développé par NXP (ex-Philips), Sony et Nokia) est un standard ISO depuis 2003, et est utilisé sous différentes variantes dans des cartes de transport de type Navigo, la billetique ET les cartes de paiements sans contact (standard ISO 14443). Très peu de téléphones jusqu’à présent ont implémenté le NFC, le Nokia 6212 ‘Classique‘, le Samsung Player One expérimenté dans le cadre de Nice ville NFC et très récemment, le Sagem Cosyphone.

Pourquoi ce soudain intérêt pour une technologie disponible depuis quelques années et dont nous parlons régulièrement dans ce blog ? La raison principale en est la bataille pour les nouveaux services sur les mobiles et en particulier le paiement sur mobile. En plus des fonctions standards d’un smartphone, un téléphone NFC peut intégrer de nombreuses fonctionnalités nouvelles comme une carte de transport de type Navigo en France (1), une carte de cantine ou des cartes de fidélités de type grandes surfaces. Il devient également carte de paiement (soit sur la facture de l’opérateur, soit comme une carte de paiement classique), paiement effectué d’un simple geste (pour des sommes limitées), avec code PIN pour des sommes plus élevées et peut même devenir terminal de paiement. Il est ainsi possible d’échanger de l’argent entre deux téléphones portables NFC (l’un émulant une carte de crédit, l’autre devenant terminal de paiement) ou payer avec une carte de crédit sans contact vers un téléphone NFC.

NFC trial Visa & Nokia

NFC trial Visa & Nokia

Les applications sont innombrables et touchent directement au cœur du « business model » des banques, des opérateurs téléphoniques et du GIE Carte bancaires. L’écosystème autour du paiement sans contact (à base de technologie NFC) est complexe ; les acteurs principaux en sont les fabricants de mobiles, les fabricants de cartes SIM, les opérateurs, le GIE cartes bancaires, les banques, des services comme Paypal, les éditeurs d’applications mobiles, les acteurs industriels (distribution, transport, billettique), les réseaux sociaux de type Facebook,  des tiers de confiance et bien sûr les utilisateurs. C’est moins un problème technologique qu’un problème de rapport entre les différentes parties prenantes.

Jusqu’à présent, chacun des acteurs attendait que l’autre face le premier pas. Mais l’infrastructure se met en place (les TPE sont remplacés pour être à la fois avec et sans contact) et il est de notoriété publique qu’Apple développe un téléphone et des services NFC, ce qui pousse les fabricants de téléphone à réagir. Apple a également annoncé un changement radical de ses rapports avec les opérateurs en terme de distribution (Les Echos), et ceux-ci doivent réagir comme ils le font aux Etats-Unis. Le  mouvement est enfin enclenché.

La bataille de la poche du consommateur a été gagnée par le mobile, objet indispensable à chacun d’entre nous. La prochaine bataille est celle du marché gigantesque des paiements par téléphone mobile car celui-ci va devenir un outil / l’outil prépondérant de paiement dans les prochaines années. C’est cette bataille qui se prépare à travers les annonces d’Apple, Nokia, Google, RIM, Verizon, AT&T et T-Mobile, et nous n’en sommes qu’au début !

Merci pour commentaires.

Pierre Métivier

(1) Le STIEF et le Conseil Régional d’Ile-de-France avait annoncé le 16 juin 2009 la disponibilité d’une solution téléphone NFC / Carte Navigo pour fin 2010. Ce sera peut-être en 2011.

 

iphone product nfc (c) patentlyapple

iphone product nfc (c) patentlyapple

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s