Cartes 2010, le salon de la carte à puce, de la SIM et du NFC

Cartes 2010

Cartes 2010

Cette semaine s’est tenu le salon Cartes 2010, le plus important salon au monde sur les marchés de la carte à puce (y compris les SIM), de l’authentification,  de l’identification, du paiement et de la sécurité numérique. Signe des temps, ce salon est devenu incontournable pour le monde de la NFC et de l’internet des objets, de plus en plus présents parmi les exposants.

Les mots clés de ce salon ont été : SEPA, Migration EMV, terminaux EFTPOS, m-paiements, e-transactions, protection des donnés, sécurité digitale, trusted Internet, identification, biométrie, documents d’identité, Authentification, contrôle d’accès, sans contact, secure element, cryptographie, SIM, mobilité NFC, M2M, Tap & GO, internet des objets. Sur ce dernier point, parmi les quinze cycles de conférences, trois étaient consacrés à l’Internet des objets.

Animé par David Robertson, éditeur du Nilson Report, la conférence inaugurale regroupant les CEOs des entreprises leaders sur les marchés de la carte à puce et de l’identification (Hypercom, Ingenico, Gemalto, G&D, Samsung, Infineon, Morpho (Safran) et Mastercard) a donné une bonne idée des tendances du marché.

Marc Bertin, Eurosmart

Marc Bertin, Eurosmart

En préambule au débat, Marc Bertin, président d’Eurosmart a donné quelques chiffres, ses prévisions et tendances du marché des Smart Secure Devices (carte à puce sous toutes ses formes (avec micro processeur) comme les cartes de paiements ET les cartes SIMs). Ce marché a augmenté de 18% en 2010 à 5,320 Milliards d’unités dont 4 Md de cartes SIM.

Les principaux marchés en expansion sont les télécom +18%, banque / distribution +17%,  gouvernement / administration +19% et transport +63%. Les produits sans contact, M2M, produits financiers mobiles sécurisées, la biométrie appliquée à l’identification, sont en plein développement. Coté géographique, les marchés les plus en progrès sont  la Chine, l’Inde, l’Indonésie et le Brésil.  Les cartes sans contact passeront de 265 M à 465 M en 2011, et dont 15 millions en NFC / mobiles principalement en Asie et en Europe. Les TPE bancaires sont à 22% en interface double (carte avec et sans contact).

Arrivée de nouveaux « form factors », des objets qui ne sont plus des cartes ou des téléphones, mais utilisant la technologie carte à puce, des « smart objects » / objets intelligents. La croissance du marché devrait continuer pour passer de 5 à 6 Md d’unité en 2011.

Table ronde avec

  • Mariano DIMA Vice-President Exécutif, Solutions Marketing & Paiement,  Visa Europe
  • Xavier DRILHON Directeur Général, Card Systems Division Oberthur Technologies
  • Philippe TARTAVULL Président Directeur Général,  Hypercom
  • Philippe LAZARE Président Directeur Général,  Ingenico
  • Olivier PIOU Président Directeur Général, Gemalto
  • Michael KUEMMERLE Membre du Comité de Direction, Directeur Groupe Cartes et Services,  Giesecke & Devrient
  • Th. KIM Vice-Président,  Samsung
  • Dr Helmut GASSEL, Président Division Cartes à Puce et Sécurité,  Infineon Technologies
  • Philippe D’ANDREA, Vice Président Exécutif, Division e-Documents,  Safran / Morpho
  • Edward McLAUGHLIN  Chief Emerging Payments Officer,  MasterCard Worldwide

 

Table ronde Cartes 2010

Table ronde Cartes 2010

  1. Post recession recovery – Visa perçoit une croissance solide et des clients de plus en plus en ligne. Pour Mastercard, il ne faut pas occulter les différences régionales. L’émergence des classes moyenne en Chine et en Inde sont les principaux moteurs de croissance de l’industrie, les pays matures marquent le pas.  Pour Morpho/Safran, la crise financière a peu affectée le business. Gemalto parle de changement d’attitude des opérateurs qui commencent à ouvrir leur SIM cards pour l’écosystème NFC. Hypercom confirme la croissance mais dans toutes les régions du monde, l’inéluctable arrivée du NFC et l’importance prise par Google et Apple dans l’écosystème NFC/mobile/SIM/cartes à puce.  Pour G&D, l’augmentation du marché est en unités pas le CA global est resté le même et confirme l’impact de Google et d’Apple pour l’industrie.
  2. Emerging security market – Pour Samsung, il est difficile de deviner comment sera le marché, même si les smartphones et les tablettes sont très présents. Les acteurs préparent des solutions globales pour protéger les données des utilisateurs. Infineon affirme que le marché de l’électronique devient un marché de la sécurité. Tout « device » qui calcule communiquera à terme et doit être sécurisé, quelque soit son type de connectivité. Toute  communication est un échange de données, données parfois dangereuses ou malignes. Pour Gemalto, une partie de la solution se trouve dans l’éducation du marché, connaissances des bonnes pratiques, des « privacy setttings’ et de la décision de chacun d’être visible. Un participant parle des voitures connectées qui peuvent être attaquées par exemple en sabotant l’ABS.  Oberthur propose de relever le niveau de sécurité de tout objet connecté à l’internet des objets, suggère d’utiliser sa smart-carte d’identité pour s’authentifier sur l’internet. Pour Samsung,  la technologie existe. Il rappelle que le niveau de sécurité des transactions dans les magasins est nettement supérieur à celles sur Internet. Pour Morpho/Safran, tout est dans « la preuve de son identité », une authentification sure, que peut permettre une carte à puce et la biométrie et ce qu’utilise les  banques, les telco, le gouvernement pour les papiers d’identité « Peut on faire confiance à Google et Apple pour l’authentification de son identité ?« 
  3. Industry security standards – G&D souhaite que l’association SPA (Smart Payment Alliance) soit plus entendu dans les négociations actuelles en terme  de standards. L’interopérabilité est clé pour créer le marché. Un intervenant propose l’utilisation du smartphone comme un outil de sécurité, rappelle l’importance de développer des services autour de l’utilisateur et qu’il y a trop de standards. L’adoption par les consommateurs ne se fera quand simplifiant la sécurité en citant Moneo. Trop de critères / sécurité ont tué Moneo.
  4. Global opportunities –  Ingenico recentre la discussion autour des clients (les marchands dans ce cas), met en avant la concergence, le mobile, l’e-paiement. Ingenico est convaincu que  tous les prochains terminaux accepteront NFC, et rappelle l’importance de la sécurité sur toute la chaine. Les américains et les chinois investissent chacun  7 Mds de $ investi sur les smart grids (M2M). Mastercard rappelle que 85% des paiements dans le monde sont toujours en cash, 80% au Japon. La confiance dans le paiement par mobile doit être basée sur la sécurité. Pour G&D, le NFC sur ces 6 derniers est une énorme vague et pour Samsung, les smartphones sont à la fois une opportunité et un risque.
  5. Cartes 2010 NFC

    Cartes 2010 NFC

    NFC Contactless / Sans contact – Gemalto est enthousiaste sur le NFC. Un progrès incroyable en 2010, renouveau de l’innovation, les utilisateurs sont satisfaits à des niveaux incroyables  (92 to 98% pour le NFC), les applications sont innombrables – transporteur, telco, banques. Une chance pour chacun, y compris pour se défendre d’Apple et de Google. Cela permet d’ajouter de nouveaux services et générer de la valeur. Pour Morpho / Safran, le NFC change le rôle des acteurs de l’écosystème et pose la question du « contrôle » du client final. Jusqu’à maintenant c’etait l’opérateur ou le transporteur. Attention à Apple (modèle itunes). La question sur le contrôle de l’identité dans le monde virtuel est reposée. Pour Infineon, 2011 est un année excitante, le NFC va se développer rapidement, c’est l’interface la plus simple pour dire oui ou non, l’acceptance par les utilisateurs est maximum.  Le NFC, c’est une interface qui change radicalement la manière d’utiliser les produits électroniques.  Pour Oberthur, la NFC est complémentaire des cartes sans contact, ne les remplace pas. Oberthur rappelle qu’il a développer une carte dual interface (avec ou sans contact) avec une LED pour confirmer la transaction. Visa développe un solutions de paiements mobiles sans contact à base de micro HD pour toutes les plateformes mobiles. Pour Samsung, la technologie est là et il y a de nombreuses opportunités de nouveau business.  Ingenico livre tous ces terminaux dans les deux modes. Pour Mastercard, nous sommes dans le réel, le concret est rappel la solution industrielle de sans contact déployée en Turquie. Pour Hypercom, le futur est difficile à prédire, les Google, Apple, Paypal tire le marché vers des directions imprévisibles. Enfin, G&D rappelle que jusqu’à présent, c’était un marché attentiste, chacun attendant que l’autre commence « chicken and eggs ». L’infrastructure se met en place, les terminaux  et les smartphones seront disponibles et donc le développement des applications NFC peut vraiment commencer en 2011.

En conclusion (personnelle) de la présentation Eurosmart et de cette table ronde.

  • La sécurité est un vrai sujet mis en avant par les industriels de la cartes à puce. Ce sujet permet de reprendre la main et se différencier des Apple et des Google, plusieurs fois cités comme menace, empêcheur de « fondre » en rond. Le changement de nom d’Inside Contactless en Inside Secure, annoncé pendant Cartes 2010 va également dans ce sens.
  • Chaque année depuis 5 ans, l’année prochaine sera l’année de la NFC. Cette année aussi mais après les annonces récentes de RIM (Blackberry), Google (Android), après Nokia et Samsung et très probablement, 2011 verra l’arrivée en masse de smartphones NFC, avec une insfrastructure qui se développe. Le chiffre de 800 millions de téléphones NFC en 2015 a été annoncé pendant la conférence.
  • L’internet des objets est une curiosité pour l’industrie. Personne n’a la même définition ou plutôt chacun a une vision centrée sur son activité mais tous sont conscients que de plus en plus d’objets seront connectés, pourront communiquer et donc, les technologies présentées sur le salon auront un rôle majeur.
  • Le marché est en expansion en terme d’unités, moins en termes de chiffres d’affaires, les prix étant en baisse.

D’autres billets sur le salon Cartes 2010 sont à suivre, sur des applications marquantes et les conférences.

Merci de vos commentaires.

Pierre Métivier

Pour en savoir plus, le blog de Cartes 2010 et le fil Tweeter

Et merci aux dynamiques animateurs de Cartes d’avoir mis en avant le blog « Avec ou sans contact » dans le blog de Cartes et identification 2010.

 

Cartes 2010

Cartes 2010

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s