Le rôle fondamental des artistes dans l’innovation

Innovation et artistes

Innovation et artistes

« Le rôle des artistes est fondamental dans l’innovation, surtout en période de synthèse créative (quand la société s’approprie les avancées des connaissances pour les transformer en de nouveaux produits et services), pour laquelle leur imagination, leur capacité créative et leur sensibilité constituent des atouts déterminants. Si l’histoire retient surtout leurs œuvres purement artistiques, beaucoup d’artistes ont été également des innovateurs très actifs, s’impliquant dans la conception de produits et services nouveaux et dans la mise en œuvre du progrès. Innovations conceptuelles et pratiques de grands artistes : Balzac, Kafka, Lewis Carroll, Oscar Wilde, Gide, Tiffany, Gallé. » C’est donc le thème de la session du mardi 11 Janvier 2011 des Mardis de l’innovation de et avec Marc Giget, IESCI et professeur au CNAM.

Le A de CNAM signifie Art. Les métiers de la création incluent les artisans, les créateurs, les concepteurs, les artistes, les designers.  ART isan. Exposition « Design moi un artisan« .  Rôle clés du Chief designer chez Ferrari, du directeur artistique chez Bang & Olufsen ou du Chief Designer chez Hilti. Leurs choix peuvent remettre en cause la partie technologique d’un nouveau produit.

« Dans la haute-couture, le designer (de type Galliano) ne se confond pas avec l’expert comptable« . MG

La Belle Epoque – l’art entre dans la vie, création des Arts et Métiers, Arts Applicatifs ou Décoratifs, développement de la photographie

Kodak a été créé à Paris, les premiers appareils photo ont été utilisés comme une aide aux peintres. Au départ, format circulaire,  puis carré, puis format portrait ou paysage pour reprendre les formats des peintres. « Un métier de paresseux avant d’être considéré comme un art »,  la photographie devient 6ème grâce à des photographes comme Nadar. Entre 1850 en 1913, plus 300 procédés de photographies couleurs (17 décembre 1903, frêres Lumière). L’arrivée de la photographie change la peinture, explosion de styles nouveaux ne recherchant plus les portraits / paysages. Cubisme, fauvisme, futurisme, pointillisme, art nouveau, etc….

Les artistes combinent les 26 lettres de l’alphabet, les 12 notes de la gamme ou  les 7 couleurs de l’arc-en-ciel. Les innovateurs ont 7 millions de brevets à leur disposition. Synthèse créative – quelques milliards de combinaisons possibles
« Faire des innovations en parlant des usages, c’est innover en regardant dans son rétroviseur » Steve Jobs

Architecture – Cité idéale de la Renaissance.

Cité Idéale de la Renaissance

Cité Idéale de la Renaissance

Association de l’art et des techniques. La Tour Eiffel – défi technique et esthétique, « le rôle de l’artiste est déterminant sinon c’est un tas de ferraille » MG . De même pour le Grand Palais, une dentelle de fer et verre, plutôt qu’un hangar. Ce ne sont pas obligatoirement des technologies nouvelles, acier courant par exemple.  La beauté est indispensable pour que la technologie soit accepté par la société. Les technologies changent, la beauté reste. La beauté protège la valeur.

La technologie permet beaucoup, elle n’impose rien.

Léonard de Vinci – « La peinture est la plus parfaite des sciences, parce qu’à travers l’étude et la reproduction elle conduit à la connaissance des lois qui réagissent la nature et les passions humaines »

La conception (design) émerge et ré-émerge comme enjeu-clef lors des phases de synthèses qui suivent les grandes poussées scientifiques et techniques – Designo – Renaissance – 1550, Design – Shaftesbury 1748.

Lien entre sensibilité artistique et innovation. L’artiste a sa vision, œuvre indépendante / déconnectée du monde réel.

Rôle fondamental des artistes dans la création, relation au progrès technique, mise à disposition de l’individu du meilleur état des connaissances, introduction dans la réalité, synthèse créative
Relation entre l’oeuvre artistique et l’innovation hors du champ purement artistique. Fusion, recoupement, inspiration réciproque, indépendance apparente.

Trois cas d’écrivains innovateurs

  • Balzac, l’entrepreneur visionnaire et  les Illusions Perdues
  • Lewis Caroll, l’inventeur, logique, imaginaire et « non sense »
  • Kafka, le concepteur par nécessité, problem solving

Balzac (c) Wikipedia

Balzac (c) Wikipedia

Balzac 1799 – 1850 – « Hélas, faire comme faisait nos pères, ne pas innover, telle est la loi du pays » HdB
« De tous les écrivains, aucun, depuis Goethe, n’a suivi avec autant de curiosité les progrès de la science » Stefan Sweig en parlant de Balzac et Freud considère à la fin de sa vie qu’il en connait moins sur l’âme humaine que Balzac.

Balzac a créé / repris des « fabriques de romans », des maisons d’édition, des imprimeries, des fonderies de caractères,un journal, une revue, un jardin plus un certain nombre de projets spéculatifs et financiers.

Dans l’édition, il a pensé  – Stratégie d’intégration verticale,  Ecrivain-> éditeur –> libraire –> imprimeur –> fondeur de caractères. Aucune des entreprises de Balzac n’a réussi lorsqu’il les gérait, mais toutes sont devenus des succès une fois reprises par dautres. Balzac était un grand créateur mais un mauvais gestionnaire.

Projet de jeunesse – Devenir un grand écrivain, pas de problème d’ambition,  souhaite être financièrement indépendamment de sa famille,  sera endetté toute sa vie

25 ans – Devient éditeur – invente un forma équivalent de la Pléiade – tout une oeuvre dans un livre. Echec
27 ans – Devenir imprimeur,  – rachète une imprimerie, souhaitait développer la plus moderne des imprimeries. Faillite

Crée une fonderie moderne de caractères, invente une technologie révolutionnaire, la fontéréotypie. Faillite puis reprise par Mme de Berny. Succès
Bonne vision mais devis mal calculés, achats mal gérés, paiements tardifs, fonds de roulement insuffisant, Balzac veut s’occuper de tout. « Les illusions perdues » commencent par des considération sur l’évolution technique de l’imprimerie

Devenir propriétaire et directeur d’un journal – Chronique de Paris (1836), Revue Parisienne (1840)
Devenir propriétaire d’une maison avec jardin de rapport + terrains spéculatifs
Sait présenter et vendre ses projets

Le projet le plus fou (et le plus visionnaire) de Balzac – l’exploitation des scories des mines d’argent de Sardaigne. Nouvel échec. Son associé continuera et l’exploitation deviendra la principale activité industrielle de la Sardaigne de l’époque (10 000 employés en 1870)

Balzac, pourtant très lu de son époque, a gagné peu d’argent de ses livres de son vivant (one  shot et pas de droits d’auteurs). Création de la Société des Gens de Lettres – texte fondateur de l’idée de droits d’auteurs

Lewis Carroll (c) WikipediaLewis Carroll – 1832 – 1898 Logicien, mathématicien, écrivain, photographe, en tant que mathématicien, il signe Charles Ludwige Dodgson
Charles Carolus Carroll / Ludwige, Ludovic, Louis, Lewis

Alice au Pays des Merveilles – 1865, succès immédiat. C’est un ouvrage de référence pour l’innovation ainsi que la chasse au Snark. Lewis Carroll a créé des jeux de logiques, logicien hors pair, grand pédagogue, énigmes mathématiques
Inventeur né – des jeux dans son enfance, fasciner par les progrès de la science et la technologie. « Early adopter » – photographie, vélo, stylo, éclairage au gaz. Joie d’inventer

« Une bonne journée commence par une découverte » Le typhlographe, le nyctographe (écrire dans le noir), le vélocimane vs. vélocipède, organisation des taxis, impression verticale des titres sur le dos la reliure

Invention des mots valise, mot composé de deux mots ) Slitthy = Lithe et slinny,  comme Progiciel, Imagination ébouriffante de l’enfance, œuvre universelle. Son apport scientifique sera reconnu par Bertrand Russell.

Franz Kafka – 1883 / 1924 « Anyone who keeps to ability to see beauty never grows old »
Son métier – Responsable de l’analyse et de la réduction des accidents du travail » dans un organisme parapublique. Pour des raisons familiales, il fait aussi du droit pour un grand magasin de Prague et une usine d’amiante.

Kafka est à l’interface de mondes différents, entre hommes et machines, réalité et fiction, deux époques, deux bureaucraties, droit et technique, monde ouvrier et monde bourgeois. Sans prétention, sans ambition, discret, modeste, conscience des limites de l’homme par rapport aux machines. Ses écrits ont une dimension universelle.

Il se bat contre les machines, imagine des solutions pour réduire les accidents de travail. Problem solving.  Il invente et impose le casque de chantier qui deviendra obligatoire sur tous les chantiers du monde. Il impose sur les machines coupantes l’obligation de les mettre en œuvre avec les deux mains pour réduire les accidents.

« Un juriste est une personne qui écrit des documents de 10000 mots et appelle cela des briefs » FK
« En croyant passionnément à quelque chose qui n’existe pas encore, on le crée. L’inexistant est quelque chose que l’on n’a pas suffisamment désiré« .

Autres artistes, créateurs, innovateurs

Emile Gallé,  Ecole de Nancy, patron, industriel, artiste, céramiste, ébéniste, verrier, poète « Les vases parlants »
Dépose des brevets, humaniste, souhaite créer des liens, associer art et industrie

Oscar Wilde – Absence de compromis
« La présence d’un papier peint laid dans la chambre d’un enfant peut suffire à faire de lui un criminel »
L’art pour tous et pour chacun. Pour Tiffany, toute personne doit avoir accès à la même esthétique

François Coty, parfumeur mais aussi artiste, industriel, technicien, économiste, financier, sociologue.
combinaison – pas dans l’analyse, mais dans la synthèse

André Gide – Les nourritures terrestres – « Sache comprendre et t’éloigner le plus possible du passé » peut s’appliquer aux innovations « Toute connaissance que n’a pas précédée une sensation m’est inutile »

Miscellanées
« Mozart s’est il posé la question ? Est ce que le marché des requiem est porteur ? A fortiori l’étude de marché était bonne. » MG
« En prenant le train à la Gare du Nord, pendant 10 km, vous allez morfler coté esthétisme. »  MG
« On ne tombe pas amoureux d’un Wireless Acces Protocol ou d’une puce RFID ! » MD

Pour innover, il faut des ingénieurs, des hommes des marketing, des designers mais aussi des artistes, poètes, musiciens
Création vs. Découverte –  Tout ce qui a été créé autour de nous a été imaginé avant. Tout ce qui a été découvert existait avant.

Cette entrée a été publiée dans Innovation, et marquée avec , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Une réflexion au sujet de « Le rôle fondamental des artistes dans l’innovation »

  1. Ahmed Elfaidi

    Il sera agréable de voir le rôle de l’artiste dans l’activation de la vie sociale dans l’absence des gens
    qui travaillent. L’art et la publicité peuvent sortir
    le monde de la solitude et lui trouvé du nouveau pour
    remplir le temps vide si bien que les gens puissent
    découvrir d’autres passions.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s