Archives mensuelles : avril 2011

Océans, combinaison des métiers et des talents, Jacques Perrin, réalisateur

Affiche film Océans

Affiche film Océans

En clôture de la première journée de la « Rencontre Nationale des Directeurs de l’Innovation » des 19 et 20 Avril 2011, Jacques Perrin,  réalisateur, du film Océans et de bien d’autres comme Le peuple migrateur ou Microcosmos, a reçu le « Grand prix de la Meilleur Synthèse Créative », pour Océans.

Film sur la vie sous-marine d’une ambition sans précédent, Océans est un chef-d’œuvre absolu, fruit de 7 années de travail (3 de préparation et 4 de tournage), d’inventions à la pointe de la technologie, de coopérations scientifiques internationales, de combinaison de talents multiples, de sensibilité, de passion, d’humanisme, de respect et d’engagement. Une symphonie en hommage à la biodiversité. Un professionnalisme sans compromis, et l’illustration idéalisée du rôle de réalisateurdixit Marc Giget.

Un film, c’est tout à la fois projet et innovation

  • projet – équipe projet, la seule toujours présentée au générique, chacun à sa place participe au succès
  • innovation – permanente, dans le cas d’Océans, de nombreuses caméras nouvelles avec compensation des mouvements de la mer pour obtenir des images stables en pleine mer, ou la torpille pour filmer les poissons et autres mammifères marins dans leur environnement.
Innovation caméra - Océans

Innovation caméra - Océans

Quelques bribes de cette conférence très humaniste.

Jacques Perrin, Océans

Jacques Perrin, Océans

Océans – 7 années de travail, des inventions, coopération avec la communauté scientifique, images sur des espèces en voie de disparition, hommage à la biodiversité

Travail en commun de Kyoto à Johannesburg, sensibilisation,

Le langage le plus approprié, c’est l’émotion pour faire passer un message

La (bio) diversité –  les autres vies, les comprendre car elles nous sont nécessaires, « Rien ne serait plus inhumain qu’un monde où il n’y aurait que des humains. » citation attribuée à Francis Roux du Muséum National d’Histoire Naturelle.

Dans un zoo ou un aquarium, l’animal ne vit pas, il survit. Le filmer dans son habitat naturel. Se retrouver dans la vie des autres

Le peuple migrateur – Imaginaire humain, voler comme Icare avec les oiseaux. Impossible ! Impossible mais on va le faire. Vertige et peur du caméraman, les pieds dans le vide. Et puis, au milieu des oiseaux, ce n’est plus de la technologie, nous sommes au milieu de la vie. Les oiseaux, ça respire, c’est fatigué, rage de vivre. Uniquement 50% des oiseaux migrateurs survivent à chaque voyage.

Océans – Le commandant Cousteau était un précurseur mais  il ne bougeait pas, vision d’un ‘grand’ aquarium.

Avec la DGA, création d’une « torpille », pour rencontrer et observer les thons, les dauphins, rendre compte de cet assemblage d’êtres vivants très lointains.

Boule de chinchards - Oceans

Boule de chinchards - Oceans

Océans laisse les espèces s’exprimer, cycle de sensibilisation, regarder les autres avec leur regards, les enfants regardent ce qu’on ne regarde plus parce qu’on n’a pas le temps.
La nature, le plus beau spectacle. Océans, film universel, envie de savoir ce qu’on croit savoir, retour à l’enfance

Les meilleurs guides pour défendre la nature, la bio-diversité sont les scientifiques, il nous faut les écouter.

Partenariat avec Census of marine life. Nous sommes des pédagogues, passeurs entre les scientifiques et le public. Acte de foi, engagement  artistique.

C’est un privilège de participer au spectacle étourdissante de la vie.
Ne jamais l’oublier.

Accès au meilleur état des connaissances, sciences et technologies

Rencontre Nationale des Directeurs de l'Innovation

Rencontre Nationale des Directeurs de l'Innovation

La suite du compte rendu des présentations et débats de la « Rencontre nationale des directeurs de l’innovation« , organisée par Marc Giget les 19 et 20 Avril 2011. Après la première partie consacrée à la « Maitrise globale des écosystèmes d’innovation« , la deuxième abordait l’Accès au meilleur état des connaissances, sciences et technologies.

Pour intégrer les avancées scientifiques et techniques, l’entreprise doit aller les capter auprès des organisations les plus avancées : universités, centres de recherche, RTOs, valeurs technologiques, start-ups spécialisées, équipementiers et fournisseurs de composants, directement et via les plateformes d’échanges technologiques.

Débat animé par Dominique Leglu, Sciences & Avenir

Olivier Houpert, Procter & Gamble

Olivier Houpert, Procter & Gamble

Olivier Houpert, Directeur R&D Global Home Care, Procter & Gamble

Un cauchemar – les premières lessives P&G en dosette ne se dissolvaient pas, rappel des produits
Un succès – Marque Fairy  « trop réussi » –>  problème commercial, pas assez de produits disponibles

300 marques, 190 pays, les produits P&G sont utilisés 4 Mds de fois par jour

Axe stratégique – 50% des initiatives de P&G doivent avoir un partenaire extérieur, 2 Mios de chercheurs dans le mode dans les domaines de P&G, coopérer avec eux

Connect + develop – relation durable. Cercle avec au centre, une équipe projet, + P&G « Communities of practice »
Présentation de l’impressionnant écosystème de P&G, Exemple de coopération – Swiffer Dusters – produit japonais commercialisé par P&G, Olay Refenerist a été conçu par Sederma, petite société française

Sur certains domaines stratégiques, l’innovation par l’écosystème ne se fait pas, pour d’autres, c’est plus ouvert

Plus de détails dans cet interview d’Olivier Houpert

Sylvain Allano, Groupe PSA Peugeot Citroën

Sylvain Allano, Groupe PSA Peugeot Citroën

Sylvain Allano, Directeur Scientifique, Groupe PSA Peugeot Citroën

Un cauchemar – Ne pas détecter / ne pas générer le coup d’avance, « le signal faible dans l’électronique embarquée »
Un succès – innovations du groupe – le filtre à particules, le coupé cabriolet

Stellab – Science Technologies Exploratory Lean Laboratory – Avoir un coup d’avance dans les produits, sur les véhicules décarbonés, efficacité opérationnelle, voir loin et agir vite
PSA – 1er déposant de demande de brevets en France – 1265. Prospective, Performance, Ouverture

Challenges de demain – cleantech et nouvelles technologies,
Stellabs, openlabs – Cohérence scientifique entre chimie, biologie,  physique, information, énergie
Bio-mimétisme – pub Audi et salamandre,  Importance des instituts de recherche académique et coopération avec les institut Carnot

Dr. Chris Shilling, Novartis Pharma

Dr. Chris Shilling, Novartis Pharma

Dr. Chris Shilling, Business Knowledge Manager, Novartis Pharma AG

Cauchemar – sur un plan personnel, passer du R&D au marketing
Succès – dans l’industrie pharmaceutique, voir un de ses produits commercialisés

Le R&D dans la pharmacie – un brevet dure 20 ans (y compris 5 ans de recherche pure et 10 ans de recherche & développement)
20% des médicaments approuvés sont « bénéficiaires », seulement 9 nouveaux médicaments sont des réussites chaque année

La consolidation des labos influence les capacités d’innovation de l’industrie.
Gilenya – medicines for malaria ventures
Extended innovation models – wikinomics, Outils de gestion de l’innovation – innocentive, chorus, imaginatik, enlight Innovation des business models – Extavia (pour la sclérose en plaques)

Anna Cherouvrier Hansson, Invest in Skåne AB

Anna Cherouvrier Hansson, Invest in Skåne AB

Anna Cherouvrier Hansson, Business Dev. Manager, Invest in Skåne AB

Longue tradition de coopération entre le Danemark et la Suède depuis la paix de 1658, 1666  Création de l’Université de Lund

Coopération évidente lorsque le pont a été construit, domaine – biologie, agro-alimentaire

Aventure bi-nationale, 1994 – Medicon Valley avec l’aide de fonds européens, sociétés de niveau mondial – Novo nordisk (diabètes), Gambro (rein artificiel)

« Triple helix » – universités, secteur privé, secteur public

Deuxième producteur de projets d’innovation en Europe, après UK, et devant DE et FR

Plus d’information dans cet interview d’Anna Cherouvrier Hansson

Philippe Steiert, CSEM

Philippe Steiert, CSEM

Philippe Steiert, Director of CSEM Regional Centers, CSEM
Le CSEM – accélarateur d’innovation et créateur de startups, créé par les horlogers suisses

L’innovation ne peut avoir lieu sans transfert effectif de la recherche vers la commercialisation.
CA 2010 56 mio € – Centre R&D privé avec actionnariat public et industriel – micro-électronique, micro-systèmes, nano-technologies, technology push / market pull

Création de startups et mandat de collaboration

Tendances – les produits deviennent de plus en plus complexes, les chaines de valeurs s’allongent, les compétitions avec l’Asie s’accentuent

Réduire le délai de la mise sur le marché – construire des blocs, structures professionnelles, excellence technologiques, intégration des compétences, expérience du transfert, gestion des financements. Coopération CSEM + CEA-Leti + Franhauffer

Exemple – Pocket delta – un micro-robot pour micro assemblage – Asyril
Composant en silicium dans les montres
Oclaro / Heptagon AG

Notion d’humus de plateformes technologiques

Plus d’information dans cet interview de Philippe Steiert, CSEM

Antonio Arcidiacono, Eutelsat

Antonio Arcidiacono, Eutelsat

Antonio Arcidiacono, Directeur de l’innovation, Eutelsat

50% des bénéfices réinvestit en Capex. Le développement de la démocratie passe par l’audiovisuel (radio, TV, Internet), 27 000 chaines satellitaire dans le monde. « Cela semble beaucoup, c’est beaucoup« , 40,000 chaines prévues en 2020. Eutelsat en transmet 4000

Rôle géopolitique – CNN, Chute du mur du Berlin, 1ère guerre du golfe, Al Jazeera, être visible partout. Anecdote raconté sur TedX par rapport aux évènements au Moyen-Orient – « N’arrêtez pas le direct ou on va se faire bombarder. »

  • Coût TV terrestre – 0,5 € par ch/viewer/an
  • Coût Analog satellite broadcast – 0,1 € par ch/viewer/an
  • Coût Digital satellite broadcast 0,01 € par ch/viewer/an

Multichoice Africa – 2 millions d’abonnés en Afrique sub-saharienne, Notion de glocal – global + local
Une chaine locale peut voir son coût par abonné être divisée par une diffusion sur toute l’Europe

TV au moyen orient – 20 à 30% de croissance (par rapport à 4 à 5% en Europe),

« Information is not only broadcasting », L’internet n’atteint que 50% de la population mondiale

Internet par satellite – 70 GBPS-Kasat European high throughput sattelite

iSchool Africa –  60% de la population en Afrique et en Inde est en zone rural / pas d’électricité, pas de connectivité.
Association satellite + réseau cellulaire terrestre. Connectivité + éducation. Le plus grand réseau de distribution en Afrique est Coca-Cola – 32 000 distributeurs

A venir – Possibilité de retransmettre un concert  / un évènement live partout sur la planète, en 3D, Full HD

A suivre, la conférence de clôture de la première journée sur la combinaison des métiers et des talents pour la réalisation du film « Océans » par Jacques Perrin

Pierre Metivier

Les photos de la Rencontre sur Flickr

Maitrise globale des écosystèmes d’innovation

Rencontre de l'Innovation 2011

Rencontre de l'Innovation 2011

Quelques extraits des présentations et débats qui se sont tenus lors de la « Rencontre nationale des directeurs de l’innovation« , organisée par Marc Giget et qui s’est déroulée les 19 et 20 Avril 2011. Le thème de cette année en était les écosystèmes d’innovation au service des entreprises.

Ce compte-rendu couvre la première partie de la rencontre sur la « Maitrise globale des écosystèmes d’innovation« .

Un écosystème d’innovation tient son efficacité de sa dimension globale et interactive. Il connecte l’ensemble des partenaires de l’entreprise : fournisseurs de R&D, plateformes technologiques, acteurs de la supply chain, start-ups, communautés, associations, réseaux sociaux, clients et prospects. Il entraîne des synergies bénéfiques à tous.

François Depienne, O3B

François Depienne, O3B

Keynote de François Depienne – O3B

O3B signifie Other3Billion. C’est un projet ambitieux consistant à connecter à l’Internet les trois (autres) milliards d’habitants non connectés à des tarifs abordables grâce à un réseau de satellites. Ce projet est soutenu par des grands groupes tels SES, Google ou HSBC.

François Depienne a expliqué le concept de fibre optique satellitaire et des satellites en orbite MEO à 8100 km d’altitude. La société a levé 1,2 Mds de $. 8 satellites sont en construction chez Thalès ainsi que 2 lanceurs chez Arianespace. Le projet devrait changer le paysage de la connectivité dans les pays en voie de développement. 50 personnes et un équipe très internationale.

Marc Giget  a remis à O3B un Hermès de l’Innovation de l’Amélioration de la relation entre les hommes.

Marc Giget, Club de Paris des Directeurs de l'innovation

Marc Giget, Club de Paris des Directeurs de l'innovation

Introduction de Marc Giget, Président, Club de Paris des Directeurs de l’Innovation et IESCI

Marc dresse un historique des écosystèmes d’innovation, d’un système linéaire à un écosystème diversifié. Tous les pays, régions et villes du monde, ont leur écosystème d’innovation. Ecosystèmes des pôles de compétitivité en France,  le renforcement de l’écosystème d’innovation fait partie des chantiers du Grand Emprunt (3,6 Mds €). Cela concerne également les organisations publiques et privées. Exemple de la « Ville numérique » de l’IGN. Marc rappelle qu’il ne suffit pas qu’il y ait « logo sur un chart pour coopérer »

Exemples des écosystèmes d’Electronic Arts, TATA, Philips, Deutsche Telekom, Google, Twitter, Apple. Apple gère très bien son écosystème à base de technologies externes, de community management, de développeurs externes et  de ces partenaires promouvant ses produits. Autres exemples : telligent, davefleet.com, mullen, new marketing ecosystem, Nicos Komninos – Digital innovation space, AFD innovation alliance, zoom sur sur l’écosystème d’Univeler, un des plus aboutis et celui de NXP dans le cadre de l’industrie automobile.

Une écosystème d’innovation est une cartographie des relations avec l’extérieur, une identité de l’entreprise, doit être en cohérence avec le tissu local et les réseaux permettant d’optimiser l’efficacité d’ensemble. Combinaison des talents, meilleur état de l’art,  coopération, risk sharing, effets levier permettant rapidité et souplesse.

Biodiversité des modèles d’innovation, insertion dans la vie réelle, le contexte – cartographie réelle et optimisation

Philippe Commaret, EDF

Philippe Commaret, EDF

Philippe Commaret, Directeur Marketing, Direction entreprises, EDF

L’EDF au coeur de la révolution énergétique. Moins consommer, un impératif environnemental, une révolution copernicienne. Arrivée d’une multitude d’unité de productions, trouver un équilibre entre production et distribution, l’énergie ne se stocke pas.
Evolutions technologiques au niveau des applications – chauffage / moteurs / lumières, moins d’électrique et plus d’électronique, moins de mécanique et plus d’électro-magnétique

Ouverture du marché à la concurrence

Réinventer l’EDF à travers l’Observatoire des énergies d’entreprises – réinventer par la coopération avec les clients et des experts indépendants. Comprendre, co-construire, innover, communiquer (livre blanc, évènement). Dominique Desjeux – anthropologue, derrière une économie d’énergie se cache une personne qui agit. De l’idée à la solution et la mise en œuvre d’un réseau performance énergétique

Développement de réseaux électriques en Afrique – énergie principalement utilisée pour recharger la téléphonique mobile,  pour la télévision

Plus de détails dans cet interview de Philippe Commaret

Hervé Pinton, Sanofi/Pasteur

Hervé Pinton, Sanofi/Pasteur

Hervé Pinton, Senior Director, Global Techn. Innovation, Sanofi Pasteur

Les vaccins représentent 2% de l’industrie pharmaceutique (17 Mds $) 4 acteurs – GSK, Sanofi Pasteur, Merck, Wyeth se partagent 80% du marché. Le coût d’un nouveau vaccin 0,5 à 1 Mds $, dernier marché en croissance. L’arrivée de fondation Melinda & Bill Gates a modifié le marché, budget de 4 Mds $ par an, 1er fournisseur de financement des vaccins dans le monde (devant l’OMS). La rougeole est la 1ère cause de mortalité infantile en Afrique
Vaccins – chasses gardées nationales hors accord avec des partenaires locaux, environnement réglementaire strict, prix des vaccins régulé
Sur 70 cibles vaccinales, 25 ont été découverts, 20 en cours (une partie seulement rentable). Sanofi/Pasteur n’est pas toujours le premier mais se doit être le meilleur.

3 outils d’innovation – Kite, InnoVaccTion IDEE

  • KITE – Knowledge & Innovation for Technology Excellence
    Scan, Ignore, Evaluate, Recommend, ensure Implementation – ne pas tout couvir mais choisir
    6 axes de développement – chaine du froid, adjuvant / augmenter l’efficacité, technologies pour délivrer la vaccin (seringue), usine mobile / seringue jetable
  • InnoVACCtion – Développer l’innovation, la culture de réactivité et la collaboration
  • IDEE – Innovation participative – quand l’innovation devient l’affaire de chacun dans l’entreprise

Rendre les innovation opérationnelles, le « change management » est clé (accompagnement des RH)

Organisation de 50 personnes et  budget spécifique, notion de « briseur de paradigme »

Guillaume Parisot, Bouygues Immobilier

Guillaume Parisot, Bouygues Immobilier

Guillaume Parisot, Chef du Service Innovation, Bouygues Immobilier

Bouygues Immobilier – Forte pression réglementaire – énergie, handicap
Multitude de métiers à coordonner (interne  / externe) – analogie du chef d’orchestre
Fonctionnement internet traditionnel en silos – Architecte, bureaux d’études, constructeur, exploitant – « faire bosser ce petit monde »
Green office – Favoriser l’innovation chez les fournisseurs, être à l’écoute des fournisseurs de fournisseurs. S’ouvrir vers les start-ups et vers l’international. Pour réaliser une bonne opération immobilière, trois points importants – un le terrain, deux le terrain et trois le terrain

Le batiment, deuxième producteur de gaz à effet de serre
Green-office – bâtiment de production à énergie positive, GIE avec Intel, Lexmark, Schneider, RehaGreen
Il faut innover dans le neuf et mettre en œuvre dans l’ancien
Travailler au niveau d’un quartier (géothermie – smart cities)
Bouygues Immobilier coopére avec les acteurs des NTIC, les énergéticiens, les équipementiers du bâtiment

Un grand nombre de capteurs sur les projets, Ginko à Bordeauxfortdissy.com
Urbanisme = biodiversité (santé,  mobilité, batiment, valorisation, recyclage, eau, énergie, services)
L’humain au centre des préoccupations – bien-être, santé et autonomie, Interpénétration de la nature et de la ville
La promesse relationnelle comme vecteur d’adhésion
Importance des réseaux sociaux locaux « Quand je cherche un nounou, je ne la cherche pas en Australie, mais dans mon quartier« . Il ne faut pas que les énergies d’économie se fassent au détriment du confort des personnes

Promouvoir l’utilisation de l’escalier par rapport aux ascenseurs, espace à vivre / adhérer à la démarche

Dr Peter Böhm, BSH (Bosch / Siemens)

Dr Peter Böhm, BSH (Bosch / Siemens)

Dr Peter Böhm, Head of the Energy Excellence Initiative, BSH (Bosch / Siemens)

BSH – une JV entre Bosh et Siemens pour développer un portefeuille de produits économiques énergétiquement, marques – Bosch, Siemens, Neff, Gaggenau. « Green technology inside » – convaincre le consommateur de dépenser plus au départ pour économiser ensuite sur la consommation, expliquer aux consommateurs, mesurer.

Un réfrigérateur – 2900 kWh, 1,8 tonnes de CO2, 681 € – consommation moyenne d’une foyer par an = émission annuelle en CO2 d’une voiture.  Economie réalisée depuis la commercialisation – 1,9 Mds KWh d’électrité économisé, l’équivalent de la consommation de 500 K foyers

L’innovation green pour se développer par rapport au low-cost

Marc Giget  a remis à BSH un Hermès de l’Innovation de l’Amélioration de la relation avec la nature.

Remise des Hermès de l’innovation 2011 – La liste des prix

Hermes de l'innovation 2011

Hermes de l'innovation 2011

Les photos de la Rencontre sur Flickr

La deuxième partie sera consacrée à l’Accès au meilleur état des connaissances, sciences et technologies

Pierre Metivier