Conférence européenne sur l’Internet des objets, Bruxelles, 2ème partie

Internet of Everything

Internet of Everything

Suite et suite de la « 3rd Annual Internet of Things Europe 2011 Conference » des 28 et 29 juin dont le sous-titre  était « Bridging the divid between policy and reality » qu’on pourrait traduire en « Combler le fossé entre les enjeux sociétaux et la réalité économique ».

Le but de la conférence se résumait ainsi sur son site « L’Internet des objets va trouver son chemin dans les applications et les services réels. Ce chemin passe par son intégration aux concepts de la ville intelligente, de l’énergie, de la mobilité et l’utilisation des données pour permettre de mieux prévoir les scénarios du futur pour l’industrie, le gouvernement et les citoyens. Cette édition de la conférence explorera le M2M (Machine-To-Machine) et la fusion des mondes en ligne et hors ligne. Cet événement facilitera le débat sur l’avenir de l’Internet des objets et la façon dont il va modifier nos interactions avec les mondes réels et virtuels dans les prochaines années et comment il affectera les citoyens dans leur vie quotidienne. »

Après une première journée où les points de vue institutionnels et industriels ont pu se confronter, la deuxième journée a commencé par deux « keynotes ». Le Prof Robert Istepanian, Director of MINT, Kingston University, London a présenté les concepts de esanté / m-santé / santé 4G. Il a rappelé l’importance du sujet mesurable au nombre de recherche nettement supérieur à celui de l’Internet des Objets sur Google. 6LoWPAN et la RFID sont les technologies clés pour le développement de la  m-IOT (la combinaison de santé mobile et l’internet des objets)

Ensuite, le Prof Julian Kinderlerer, European Group on Ethics in Science and New Technologies a introduit EGE  un groupe travaillant pour la CE et étudiant tout problème d’éthique y compris sur Internet.  « Toute personne de plus 12 ans et de moins de 50 ans a brisé au moins une fois les lois de copyright en cours cette année » dixit le professeur.

Session 5 – Sources de financement pour l’Internet des Objets

Usman Haque, Pachube

Usman Haque, Pachube

Cette session a été marquée par l’intervention d’Usman Haque, fondateur et CEO, de Pachube. Usman, sans langue de bois, a présenté la réalité de son expérience d’entrepreneur dans l’internet des objets, ses difficultés à trouver des financements en Europe, le changement de momentum entre l’Europe et l’Asie et ce qu’il pense des standards. Un regard sévère justifié par la réalité de l’expérience vécu.

Usman Haque, Pachube – 15 milliards d’objets connectés en 2015, générant des données, pouvant être exploitées pour de nouveaux services.  Citant Meglena Kuneva, EC commission, 2009 « Les données personnelles sont le pétrole de l’internet et la nouvelle monnaie du monde digitale« . 60,000 flux de données ouvertes « open data » dans Pachube, Pachube s’est développé rapidement pour devenir le plus grand réseau actuel de l’Internet des Objets

Coté financement, il n’a pas pu les trouver en Europe et s’est tourné vers l’Asie.

L’Europe, – Centre financier, centré sur les  infrastructure à long-term, le design & la culture
Gouvernement (Europe) – Financement – pas assez ou trop lent  – soit 100 K€ (trop peu)  soit il faut attendre 3 ans pour obtenir 1 Mio €
VCs (il en a rencontré 120) – Pachube trop petit, ne générant pas assez de revenue, besoin de plus de preuves
Sociétés / Recherche / Ecoles – les questions posées étaient autour de la scalabilité, de la sécurité et de l’interopérabiité. Plus de questions que de solutions

Les USA – Du plus court terme , il n’y a pas de conférences sur l’Internet des objets (comme en Europe) MAIS le gouvernement US  développe une politique d’open data, data.gov, et n’hésite pas à acheter des services auprès des startups. Les VCs lui demande maintenant – quand venez vous vous installer au x US, pourquoi demander 1,5 Mio, c’est à 15 à 20 qu’il vous faut.

Observations / Conseils aux européens

  • Gouvernement – ne créez pas de nouvelles plateforme de distribution  des financements, utilisez celles qui existent
  • Gouvernement – créez un fond dédié à l’internet des objets et prenez des risques
  • Sociétés / Recherche / Ecoles- développez une vision sur l’internet des objets en prenant en compte les aspects sociaux culturels

Il y a deux ans, les européens avaient de l’avance, mais c’est en Chine aujourd’hui qu’on trouve les projets les plus excitants.

Wim de Waele, IBBT

Wim de Waele, IBBT

Wim de Waele, CEO a présenté IBBT, The Interdisciplinary institute for BroadBand Technology, IBBT , a introduit une variante des VCs sous le nom de Vulture capital, qui auraient leur rôles dans l’écosytème de financement. Problème d’assèchement des fonds des VC. Wim pousse les startups à créer tout de suite deux HQ – en Europe mais aussi en Amérique du Nord ou Asie, marché global.

Miguel Trujillo, COO, The European Trade Association for Business Angels, Seed Funds, and early stage market players a déclaré « En 2013,  le budget de l’Europe consacré au R&D sera de 7,41% et pourtant très peu de projets ainisi fondés arrivent à maturité commerciale » d’après Miguel Trujillo, d’où la création d’EBAN  et d’Access ICT, un hub supporté par l’Europe pour les PMEs cherchant des fonds auprès des VCs

Florent Frederix, Head of Sector, Information Society and Media, Commission Européenne s’est joint aux précédents orateurs pour constater les problèmes liés aux financements européens : manque de financement disponible, coût élevé des brevets, niveau de taxe / lois différents suivant les états, lenteur à définir les standards. La solution – simplement agir et résoudre les problèmes précédents.

Retrouvez la première partie de ce compte rendu

Retrouvez la troisième et dernière partie de ce compte rendu.

Pierre Métivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :