NFC World Congress – un congrès dynamique et encourageant pour l’avenir du NFC

NFC World Forum

NFC World Forum

Dans la pinède de Sophia Antipolis et sous le soleil provençal s’est tenue la première édition du NFC World Congress, un congrès dédié aux technologies et applications sans contact NFC.

Deux messages forts sont à retenir de ces trois jours de conférences.

  • Tout d’abord des signes tangibles qu’enfin, le NFC entre dans une phase d’industrialisation. Jusqu’à présent, l’écosystème faisait penser au départ d’une course sur vélodrome où les pistards font du sur-place pour ne pas se découvrir et lancer la course en premier. C’est en train de changer, grâce à une volonté affichée et annoncée de (presque) tous les constructeurs de mobiles (Samsung et Nokia en tête) et aussi des opérateurs télécoms (en particulier Orange en France) de mettre ces smartphones NFC de dernière génération dans leurs boutiques et à disposition du public. Deux des pistards se sont donc lancés, peut-être également influencés par l’arrivée d’un nouveau coureur sur la piste – Google. On peut donc espérer que les autres parties prenantes et en particulier les fournisseurs de services se lancent également dans la course pour fournir des applications utilisant la technologie sans contact.
  • Ensuite, le NFC World Congress a totalement justifié son approche internationale. Venus du monde entier, (nous avons croisé des représentants en provenance de Corée, d’Inde, de Lituanie, du Japon, de Finlande, d’Australie, du Canada, de la Russie, pour ne donner que ces exemples), les intervenants et les participants ont échangé et partagé leurs expériences, test, pilotes et implémentations réels de services sans contact. La possibilité donnée aux conférenciers de visiter Nice sous l’angle NFC / Ciyzi a permis à nombre d’entre nous de tester la réalité de technologies sans contact sur mobile pour valider son transport, pour acheter un croissant ou obtenir des informations touristiques.Nous reparlerons de cette visite dans le prochain billet.
Paiement sans contact, Cityzi, Nice

Paiement sans contact, Cityzi, Nice

Les autres messages à retenir de ce congrès sont

  • Une volonté forte des opérateurs télécom pour bouger l’écosystème avec la présence d’Orange et du GSMA (l’association mondiale des opérateurs télécom) compléter par les nombreuses annonces d’Orange sur le ticketing M-Stadium et la quasi disponbilité à grande échelle du dernier Samsung Galaxy S2 NFC / Cityzi, un smartphone dernière génération
  • La disponibilité des smartphones NFC de dernière génération – Samsung mais aussi Nokia. Tous les OS mobiles sauf l’IOS d’Apple ont annoncé un support NFC. Samsung et Nokia était très présent sur le congrès.
  • Des chiffres encourageants, présentés par NXP. 70 mobiles et 10 tablettes NFC sont en cours de développement. Les applications NFC disponible sur Android sont passées de 2 en Janvier 2011 à 135 en Août, 600 millions de cartes de transport abonnés  sans contact
  • Les industries les plus avancées – le transport, le commerce et le tourisme.
  • Plusieurs approches complémentaires / opposées, c’est selon, pour développer le NFC
    • pour les opérateurs, le maître mot est paiement et le mode émulation de cartes, c’est à dire, le transfert des cartes de fidélité, de paiement, de transport, de clés de bureau ou d’hôtel sur le mobile. Votre carte Navigo et votre carte Visa/MasterCard sont transférés sur votre mobile. Cette approche nécessite la disponibilité d’une infrastructure – TPE – terminaux de paiement électronique sans contact en cours d’installation. Ces applications sont complexes à mettre en oeuvre car ils nécessitent un niveau de sécurité extrêmement développé d’où les discussions autour des TSMs et des SIM-based secure elements.
    • pour Nokia, c’est une approche ludique, basé sur les réseaux sociaux, les jeux multi-joueur, le partage de musique, l’utilisation d’accessoires supplémentaires, qui est mis en avant en utilisant les modes NFC – lectures d’étiquettes et peer to peer pour les jeux. Des étiquettes NFC sont livrées avec les mobiles NFC à des fins pédagogiques. Ces applications sont moins complexes et ne nécessitent pas d’infrastructure.
    • et puis il y a Google, avec une troisième approche (nous en avons déjà parlé dans ce blog)
  • Le développement des applications partout dans le monde – Des exemples de services sans contact sont venus d’Espagne, de Russie, de Corée, de Japon ou de France bien sûr avec Nice.

Les absents

  • les banques. Visa et Mastercard étaient les seuls acteurs majeurs présents dans ce domaine même si pouvait rencontrer des congressistes en provenance d’instituts financiers. Cette absence contrastait avec le discours de certains intervenants pour qui le paiement est l’utilisation #1 du mobile sans contact.
  • Google, absent mais dans dans tous les esprits et présent à travers deux partenaires – MasterCard et Vivotech, tous les deux parties prenantes dans le développement de Google Wallet.

Quelques questions toujours en suspens

  • Quelles applications NFC disponibles aujourd’hui en France ? Il y en a peu mais elles se développement rapidement et il est nécessaire de les cartographier.
  • A quand les services de type transport sur les mobiles NFC ? On pense en particulier à la Carte Navigo qui malgré une volonté politique forte du Conseil Régional d’Ile de France tarde à être disponible sur mobile NFC.
  • Comment communiquer sur la présence de services sans contact dans les villes et les lieux publics. La signalisation est à la fois dispersée (trop de logos différents) et très peu visible et ce qui explique par exemple la faible utilisation du paiement sans contact sur mobile à Nice.
  • Quel business model ? La question a souvent été posée dans les conférences sans réelle réponse satisfaisante tout en sachant qu’il est difficile de généraliser.

Tous ces sujets feront l’objet de comptes rendus plus détaillés dans les prochains jours et semaines y compris des interviews réalisés auprès de l’AFSCM, de Nokia, d’Inside Secure et l’UNice, toutes autour du NFC.

Cette première édition du NFC World Congress a été réellement dynamique et dynamisante pour les participants, bravo à Richard Bricaire et son équipe. Il semble montrer que malgré les obstacles importants sur la route de l’industrialisation, le mouvement vers l’intégration du NFC dans les smartphones, le développement d’applications et l’arrivée de ces services dans notre quotidien  est réellement en marche en cette fin d’année 2011 et que 2012 devrait enfin voir l’avènement grand-public des services sans contact.

NFC from « Not Currently Found » to « a New Future is Coming » ?

NFC World Forum

NFC World Forum

NFC World Forum

NFC World Forum

Pierre Métivier
Avec ou sans contact

Cette entrée a été publiée dans Innovation, et marquée avec , , , , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

3 réflexions au sujet de « NFC World Congress – un congrès dynamique et encourageant pour l’avenir du NFC »

  1. Emmanuel AUBLET

    Merci de cet intéressant résumé.

    J’aurai deux remarques :

    – l’axe « gamification » de Nokia me parait véritablement difficile à rentabiliser : pas véritablement d’effet de masse et une usure rapide du waouw effect, contrairement à l’approche services quotidiens et de forte proximité (il suffit de simplement imaginer le nombre d’utilisations quotidiennes de la techno NFC dans les transports en commun)…

    – l’approche Google va être confrontée à de nombreuses questions CNILesques comme « ai-je envie que Google sache tout de moi, de ma vie, de mes recherches, de mes achats, de mes déplacements, etc… »

    Répondre
  2. Pierre Metivier Auteur de l’article

    Deux bons sujets.

    – sur la partie Nokia, l’idée principale est que le NFC promu par les opérateurs télécom est celui du paiement et l’émulation de carte qui nécessite une infrastructure à mettre en place non disponible pour l’instant. Autrement dit, en poussant le bouchon un peu loin, j’achète demain un téléphone NFC, quels sont les services à ma disposition, et la réponse est très courte. Nokia vise l’utilisation immédiate avec la livraison de tags et les jeux. Sur le court-terme, c’est une bonne approche, sur le long terme, c’est à voir
    .
    – quand à Google, toujours borderline (pub contextuelle dans GMAIL basé sur le contenu de vos mails), mais toujours « clean » basé sur le fait il n’y a aucune obligation d’utiliser Google et Google n’est pas un monopole. C’est aussi la discussion opt-in / opt-out. Si les services proposés par Google sont encore mieux parce qu’ils connaissent vos habitudes, c’est bien SI vous en êtes conscient et d’accord.

    Merci d’avoir soulevé ces deux sujets.

    Répondre
  3. Ping : Focus sur le NFC | INDEPENDANTS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s