NFC World Congress – Le NFC version opérateurs telecom

O-Ren Ishii, Kill Bill (c) Wikipedia

O-Ren Ishii, Kill Bill (c) Wikipedia

« I promise you right here and now, no subject will ever be taboo. Except, of course, the subject that was just under discussion. » O-Ren Ishii, Kill Bill, citation pouvant s’appliquer à l’utilisation de la SIM card comme Secure Element des mobiles NFC pour les opérateurs telecom.

Les conférences comme le NFC World Congress sont un lieu permettant de faire un point sur une industrie ou un écosystème. Ce premier keynote n’a pas dérogé à la règle. Dénommé  « Building up the NFC Pillars« , il a réuni des représentants du Forum SMSC, du NFC Forum, du GSMA, de Samsung, de MasterCard, de Gemalto et d’Orange. « La technologie NFC est devenu une opportunité immédiate pour toutes les entreprises prêtes pour en profiter avant les autres ! 

François Lecomte, Forum SMSC

François Lecomte, Forum SMSC

Dans cette première partie, les principaux leaders du marché NFC partageront leur vision et la feuille de route pour mettre en œuvre avec succès cette technologie. Ils vous donneront une vision claire de ce qui a été réalisé aujourd’hui dans des domaines clés et ce qui reste à faire pour permettre à un marché € 100 Mds € dans un proche avenir ».

Pour Francois Lecomte, le chaiman de la conférence et Forum SMSC, NFC signifie a Near Future is Coming. Ses messages tournent autour de création de valeur, travail coopératif, investissement local, standard et interopérabilité. Le NFC permet des services simples, pratiques, proches, « safe » et universels. Maintenant !.
Koichi Tagawa, NFC Forum

Koichi Tagawa, NFC Forum

Pour Koichi Tagawa, NFC Forum et Sony, de plus en plus de mobiles (une dizaine aujourd’hui, une quinzaine à venir), tablettes et autres périphériques sont disponibles. Mr. Tagawa passe en revue les travaux du Forum en particulier les différents modes de fonctionnement du NFC  y compris le peer-to-peer (promu par Google NDLR). Le NFC est une technologie horizontale, s’applique à de nombreux « devices » et cas d’usages. Les Jeux Olympiques de Londres 2012 mettront en avant de nombreuses applications NFC.

Anne Bouverot, GSMA

Anne Bouverot, GSMA

Pour Anne Bouverot et le GSMA (l’association mondiale des opérateurs téléphoniques), les applications-clés sont le ticketing, le paiement, le contrôle d’accès (bureaux, hotels) et le couponing. Parmi les quatre solutions pour sécuriser les applications (sticker, micro SD, embedded et SIM-based), la SIM Card en tant que « secure element » est la seule solution préconisée et les opérateurs mobiles sont les entreprises les plus capables de gérer l’écosystème NFC parmi les principaux acteurs que sont l’industrie du mobile, de la finance, les services et les acteurs du secteur public. A la question « Google ne passant pas par la SIM ou les opérateurs télécom pour son Wallet, la SIM comme Secure Element est elle vraiment la seule solution ?« , Mme Bouverot a répondu très diplomatiquement que des discussions étaient en cours avec Google. A suivre.

Dr. Hankil Yoon, Samsung

Dr. Hankil Yoon, Samsung

Ensuite, le Dr. Hankil Yoon, Samsung Electronics, par sa présence sur la conférence et par sa présentation, a clairement démontré le choix fort de sa société envers le NFC et cet investissement est de longue durée.  « NFC is about security (user presence), context (location) and intention (must touch) ». De nombreuses implémentations existent en Corée (smart NFC zone) et ailleurs. Tous les prochains mobiles Samsung intègreront la technologie NFC par défaut. (Encore faut il que cette fonctionnalité soit activée – NFLR).

Jean-Claude Deturche, Gemalto

Jean-Claude Deturche, Gemalto

Jean-Claude Deturche, Gemalto, a élargi le propos en présentant les développements du mobile banking en Afrique en reprenant l’exemple maintenant bien connu de M-Pesa (qui n’utilise pas le NFC mais des mobiles de base) et bien sûr a insisté sur l’importance de la confiance et de la sécurité, les métiers de base de sa société.

John Lambert, de MasterCard Europe

John Lambert, de MasterCard Europe

« Banking is not a happy place to be ! »  a déclaré John Lambert, de MasterCard Europe. Il a rappelé que dans un premier temps, la technologie NFC ne sera impliquée que dans une petite partie des systèmes de paiement. MasterCard est un partenaire privilégié de Google dans le Google Wallet lancé aux Etats-Unis pendant le congrès.

Thierry Millet, Orange

Thierry Millet, Orange

Pour terminer, la partie Services et Usage a été couverte par  Thierry Millet, Orange. Le marché est naissant, personne ne peut y aller seul. Déjà 150 000 mobiles NFC Cityzi en France, a décrit les implémentations de Nice, de Strasbourg et de Caen (et son stade de football).

Les acteurs (entre parenthèses) de cette première conférence ont fait passer un message bien sûr lié à leurs stratégies et leurs modèles économiques : L’écosystème NFC démarre enfin (Forum NFC, Forum SMSC) par la volonté des opérateurs télécom (GSMA, Orange) de fournir des téléphones NFC (Samsung) pour faire principalement des applications de paiement (MasterCard) sécurisées (et contrôlées par les opérateurs télécom) grâce au « secure element dans la SIM » et les TSM – Trusted Services Manager (Orange Business Services, Gemalto). Nous reviendrons dans un prochain billet sur le sujet TSM qui a beaucoup été abordé à la fois dans les conférences et les questions des congressistes.

Cette vision, simplifiée par l’auteur de blog, est l’un des axes de développement de l’utilisation du NFC. D’autres approches existent bien sûr, abordées également pendant le congrès, utilisant d’autres modes du NFC (comme le peer2peer) ou la lecture de tag (mise en avant par Nokia), des applications sans paiement, des applications ludiques liées aux réseaux sociaux, des applications sans téléphones (cartes, clés,..).  Et beaucoup d’autres restent heureusement à imaginer.

Nous verrons cela dans les prochains billets. A suivre.

Pierre Métivier
Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s