Archives mensuelles : novembre 2011

Le NFC au service des réseaux sociaux comme Facebook et Foursquare

Le NFC et les réseaux sociaux

Le NFC et les réseaux sociaux

Les applications de la technologie sans contact NFC sont nombreuses. Nous les décrivons régulièrement dans ce blog. Ces applications peuvent être complexes, avec une infrastructure lourde à mettre en place, nécessitant par exemple des accords avec les opérateurs télécom, la mise à jour des TPE – terminaux de paiement électroniques ou des DAB – distributeurs automatiques de billet dans le cas d’application de paiement, ou des accords difficiles à concrétiser entre les différents acteurs – opérateurs télécoms, opérateurs de transport, collectivités locales dans le cas du portage d’une carte de transport sur mobile comme la carte Navigo.

Il y a heureusement d’autres applications beaucoup plus simples à mettre en place. C’est le cas des applications liées aux réseaux sociaux. ll est  facile de créer une étiquette NFC permettant d’envoyer un « I like » vers une page programmée à l’avance. Facebook a déjà testé en permettant par exemple à des clients d’un parc d’attraction, équipé d’un bracelet NFC d’envoyer des « I like » sur la page Facebook de l’attraction en question. La vidéo ci-dessous montre l’exemple d’un magasin de cycles équipé de telles étiquettes. Un tel système ne nécessite aucune infrastructure.

Orange a développé Easy Friends Request, une application peer2peer, disponible sur Android permettant à deux personnes de devenir amis sur Facebook, sans contact. Google Places est également une étiquette NFC permettant de signaler sa présence dans un magasin et obtenir ainsi des infos ou des promotions.

C’est autour de Foursquare de se lancer à travers une application sur mobile Symbian permettant le « fast checking ». L’idée est simple. Il suffit, à l’aide d’un mobile NFC de s’approcher de l’étiquette Foursquare / NFC pour indiquer sa présence.

Brilliant ! Checked in ! Right !

Les développeurs d’applications ne doutent pas du succès d’un tel usage en fournissant déjà les étiquettes pour que chaque commerçant / restaurant puisse se procurer les étiquettes NFC. En France, vous pouvez déjà le faire aujourd’hui grâce à Cibleperso Foursquare et Cibleperso Facebook. Le site Nokia NFC hub, non encore disponible en France, permet égalemet de créer de telles étiquettes plus un Facebook places checkin.

Foursquare NFC Check-in

Foursquare NFC Check-in

Ces étiquettes trouveront leur place sur les devantures comme nous trouvons déjà les auto-collants Visa, MasterCard, American Express ou Diner’s sur ces mêmes vitrines, ce qui apportera de la visibilité aux services sans contact à travers une signalisation / une présence dans les lieux publics qui n’existe pas actuellement.

Des questions vont se poser.

  • Les étiquettes vont elles se multiplier sur les vitrines des magasins, restaurants et autres lieux publics ? Va t on voir cohabiter des étiquettes Cityzi, Google Places, Facebook, Foursquare ,..?
  • Quels sont les risques de détournement de ces étiquettes ? Peut on imaginer une nouvelle sorte de spam consistant à placer une étiquette NFC au-dessus de l’étiquette officielle, pointant vers un lien différent ?
  • Quelle utilisation sera faite de toutes ces données de géo-localisation laissées par les utilisateurs ? Sur ce dernier point, le problème semble moindre puisque c’est l’utilisateur, qui volontairement, indique sa présence.
Foursquare

Foursquare

Grâce à ce type d’applications, grand public, facile à mettre en place et  à développer (nous en avons parlé dans un précédent billet), l’utilisation des technologies sans contact sur mobile va se développer en attendant l’arrivées des applications plus lourdes, de paiement ou de transport.

Utilisateurs de Foursquare, vous souhaitez collecter plus rapidement des badges et devenir maire de toutes sortes d’endroits ? Les mobiles NFC sont faits pour vous.

A suivre

Pierre Métivier

Notes

Conférence EBG – Mobile & Social Media & NFC bien sûr

Mobile & Social Media

Mobile & Social Media

L’EBG est un think tank européen regroupant 550 entreprises membres et 120 000 professionnels et qui réfléchit sur des sujets comme l’Internet, les nouveaux médias, le marketing interactif et la mobilité.

Le chairman actuel est Stéphane Richard, PDG d’Orange et on trouve dans le conseil d’administration, des personnalités comme Jean-Bernard Lévy, Steve Ballmer, François-Henri Pinault, ou Sir Martin Sorrell, PDG de WPP.

Les 22 et 23 Novembre 2011, EBG organisait une conférence de deux jours intitulée Mobile & Social Media autour de quatre thèmes :

  • Le nouvel écosystème mobile
  • Les médias sociaux
  • Mobile for business & marketing mobile
  • Les nouvelles tendances, m-commerce, NFC, voiture communicante et TV connectée

ce dernier thème étant bien sûr très en relation avec le contenu de ce blog.

Sir Martin Sorrell, WPP

Sir Martin Sorrell, WPP

Avant de l’aborder, revenons sur l’intervention de Sir Martin Sorrell, WPP qui en quelques formules courtes et claires a fait passer ses messages sur le marketing mobile. En terme de consommation média, Sir Martin Sorrell a a montré un fort décalage (disconnect) entre l’utilisation réelle du média smartphone (7% du total – 25% pour l’internet) et les budgets pubs mobile (0,5%). Les raisons ? Ce ne sont pas les mêmes générations qui consomment du média sur smartphone (les jeunes) et ceux qui gèrent les budgets pubs des entreprises. Il y a aussi le manque de risques pris par les entreprises (trop focalisées sur le « bottom line », la finance) ainsi qu’une tendance, en temps de crise, de retourner sur des médias tradionnels (TV / journaux)

Sur les 17 Mds $ de budgets média gérés par WPP, 1,7 Md $ va vers Google, vient ensuite Facebook. Twitter est relativement faible mais progresse rapidement. Google est un « frienenemy » de WPP, un néologisme regroupant ami et ennemi, allié et concurrent. Il a loué les qualités de l’entreprise, énergique, focalisé, puissante, plus efficace qu’il y a deux ans.

Au global, Sir Martin Sorrell a dressé un constat peu encouragent sur le marketing mobile, « disappointed with mobile advertising although effective attractive and well targeted » en tant qu’outil marketing alors que l’assistance et l’exposition comprenaient un grand nombre de sociétés proposant des services de ce type. Toujours basé sur cette table ronde et d’autres ensuite, la tablette semble être un outil plus propice au marketing mobile, de part son écran plus grand même si ce n’est pas le cas actuellement. « mobile is still a very small market, tablet is a non existing market for advertising »

Sébastien Girard, LG

Sébastien Girard, LG

Pour le reste, quelques morceaux choisis de ces premières sessions

  • les marchés en plus forte progression sont ceux des BRICS (Brésil Russie, Inde, Chine et afrique du Sud).
  • Patrick Hoffstetter, Chief Digital Officer, Renault, le numérique change la façon d’acheter et de vendre les voitures.
  • Roberto Mauro – Samsung a rappelé qu’en 2011 on a vendu plus de smartphones que de PC et pour le sanscontact, l’infrastructure est là. Ne pas oublier la plateforme Bada, 2ème en France.
  • Laurent Schlossern, Microsoft, il faut prendre en compte tous les écrans – mobile, tablettes, PC, TV.
  • Jonathan Beeston, EfficientFrontier, 6 % des rercherches sur Google proviennent des mobiles et des tablettes, fin 2012 – 22% En terme de conversion / achat, 3 fois sur sur tablettes que sur mobile.
  • Pierre Steiblen, Qualcomm & Frank Kelcz, Seb VC, les solutions peer 2 peer doivent se développer pour « alléger » le réseau. La convergence vie publique, vie privée augmentent le besoin pour la sécurité et la confiance numérique.
  • Pour Sébastien Girard, LG, les tablettes changent la manière de marketer les produits de luxe, élement clé dans un marketing 360°.
  • Pour Michael Chaize, Adobe, les consommateurs sont tous des « iPad ninjas », on ne peut prédire qui gagnera la bataille des plateformes d »où choix de développer en HTML 5.
  • Yohan Founs, Valtech, ne pas oublier le « offline / non connecté » lorsqu’on développe un application pour mobile

M-Commerce, NFC, Voiture communicante, Connected TV … : les tendances de la mobilité qui s’imposent

M-Commerce potential

M-Commerce potential

  • Une première table ronde était consacrée au m-commerce. Iain Herd, Paypal, a rappelé que de nombreuses voitures sont achetés sur eBay. Pour Thomas Husson, Forrester, le m-commerce fera mieux que le mobile relie le monde physique et le monde digital. Le NFC est dans une phase naissante, c’est une des nombreuses technologies disponibles mais pas la seule. La présentation de Thomas Husson. Pour Sienne Veit, Marks & Spencer est très présent sur le M-commerce. Même des cuisines s’achètent sur mobile.
  • Le deuxième sur le m-paiement a été plus confus. On peut en retenir que le m-paiement est, pour les banquiers, toujours marginal.Pour Thomas Meyer, Deutsche Bank Research, Il n’y a que très peu de systèmes qui comptent réellement car il est nécessaire d’atteindre une masse critique. Cyril Zimmerman, Hi Media, ce sont les opérateurs télécoms et les consommateurs qui décideront si le NFC est un succès. Pour Daniel Mattes, Jumio, toute la communication autour du paiement mobile pour autre chose qu’un café est totalement surestimée. Cela prendra de 3 à 5 ans avant que le m-paiment ne décolle.
  • Les banques ont peur de perdre le contact direct avec les clients (avec l’arrivée de nouveaux acteurs dans la chaîne de valeur).
  • Une troisième session sur les services associées au paiement sur mobile a permis à Katy Dickson, General Mills, d’expliquer la passion des Américains pour les coupons (y compris une émission de télévision de télé-réalité sur le sujet). General Mills regarde avec intérêt le combat entre ISIS et Google Wallet (sur le paiement par NFC aux US) et s’associera au vainqueur ! Neil Garner, PROXAMA, a présenté une vidéo montrant l’utilisation du NFC dans la vie quotidienne.
Mobile Social Media, La Ville 3.0

Mobile Social Media, La Ville 3.0

  • Coté application géolocalisée, les prochaines « killer apps » pour Tsipi Joseph, Telmap (solutions de cartographie sur mobile utilisés par SFR and Orange – 2 lios users) incluera la géolocalisation en intérieur (musée, mall) et les applications liant géolocalisation et NFC. Cédric Hutchings, Withings a présenté ces objets connectés (balance, tensiomètre,…)
  • La ville 3.0 a fait l’objet de sa propre table ronde avec Euro Beinat, Currentcity Foundation, qui collecte les traces par chacun d’entre nous (we’re all sensors)- pour créer du sens (making sense) des toutes ces données et améliorer la ville. Ensuite, le Dr. Tuomo Tuikka, VTT a présenté les dévelopement autour d’Oulu, la ville finlandaise, 1er laboratoire NFC à l’échelle d’une ville et les développement Smart Ubarn Spaces.  Le Dr. Tuomo Tuikka, VTT défend l’approche « open NFC » et les applications ne nécessitant par un « secure élement ». François Lecomte, Forum SMSC a présenté les développements NFC en France, et en particulier à Nice autour des affiches intélligentes, du transport et du paiement. Pour Ivan Bertrand, Logica, les villes mettent en place l’infrastructure permettant le développement de services sans contact. Le business model est à développer, il n’y a pas de « silver bullet » mais il faut chercher autour des applications procurant des économies aux collectivités territoriales.
Olivia Solon, Wired UK

Olivia Solon, Wired UK

  • Olivia Solon, Wired UK a ensuite animé une table ronde autour de « Mobilité, innovation, automobile : la voiture connectée s’impose à toute allure » avec Stephan Durach, BMW, Thomas Lukaszewicz, FORD, Lars Reger, NXP. Il ne faut pas voir la voiture comme un élement de distraction (conduire en twittant) mais comme un accroissement de la sécurité en voiture. Les deux axes de développement des nouvelles technologies dans l’automobile sont la sécurité et l’entertainment / distractions à bord. Ces deux axes sont ils réellement compatibles ? Ford a monté deux exemples d’applications liées aux voitures connectées – feu de freinage électronique d’urgence (anticipant les dangers), et un système d’alerte des risques sur la route.Pour BMW, la « killer app » sera liée aux distractions à bord, la voiture étant le dernier espace privé que nous ayons. 80% des BMW seraient connectés.
  • Les débats ont continué autour de la TV connectée et les questions règlementaires, juridiques et sécuritaires soulevés par l’écosystème mobile.

Deux jours de débats et présentations passionnants autour du mobile et de ses applications à venir. Le mot de la fin pour un tweet amusant lu pendant la conférence (et dont malheureusement je n’ai pas noté l’auteur) « Imagine a traffic light that would act as a live auction device, giving acces (ie green light) to the highest driver-bidder ( eg via bluetooth connection) » Peut on imaginer que le passage au vert d’un feu tricolore sur une intersection se fasse par enchère sur nos portables (le eBbay du feu rouge). A tester, non ? Et à suivre.

Mobile et Social Media

Mobile et Social Media

Pierre Métivier

PS. Merci à tous les organisateurs pour un bel évènement. Une suggestion pour l’année prochaine – merci de fournir un accès Wifi à tous les participants et choisir une endroit où le 3G de tous les opérateurs fonctionnent ce qui n’est pas le cas sous la Grande Arche de la Défense.
PPS. Un reportage photographique de l’évènement.

Salon Cartes – 2012, l’année du NFC. Vraiment ?

NFC at Cartes 2011 (c) Pierre Metivier

NFC at Cartes 2011 (c) Pierre Metivier

Juré, promis, cette fois, c’est la bonne. 2012 sera l’année du NFC.

Une simple visite au salon Cartes 2011 qui s’est achevé le 17 novembre (et dont nous avons déjà donné un premier résumé) pourrait le laisser croire. Jamais un salon non spécifiquement dédié à la technologie sans contact NFC (comme le sont le Wima ou le NFC World Congress) n’a proposé autant de services, solutions, applications, semi-conducteurs dédiés à cette technologie.

Parmi les 450 exposants, nombreux étaient les stands d’intégrateurs, d’offreurs de solutions et services, de semi-conducteurs, de plateforme de test mettant en avant des démonstrations de solutions à base de technologie NFC. L’image illustrant cet article ne donne qu’un petit aperçu du nombre de panneaux proposant du NFC que l’on pouvaient trouver dans les allées. Quelques exemples :

The NFC Car - Oberthur / Continental

The NFC Car - Oberthur / Continental

      • un compteur d’énergie NFC, NXP
      • une voiture NFC, solution d’autopartage en test à Toulouse – Oberthur / Continental) et pas moins de
      • deux aéroports du futur (Ubivelox (1) / Morpho/Safran) où tout se fait / se fera avec son mobile (achat du billet, enregistrement du passage et des bagages, contrôle d’identité, achat au freeshop et embarquement). (1) Ubivelox est une société coréenne non encore présente en Europe mais présentant une palette impressionnante de solutions NFC.
    • Coté semi-conducteur, aux habituels NXP et Inside Secure, Samsung Electronics et ST Microelectronics présentaient également des puces NFC et des circuits électroniques tout comme Identive.
    • Pour rendre compatible NFC des mobiles non équipés, Inside Secure montrait en avant-première une SIM sur lequel se trouve l’antenne et tous les éléments nécessaires à l’émulation de cartes NFC, ce qui signifie globalement que n’importe quel téléphone « standard » pourrait, si un opérateur télécom choisissait cette solution, devenir mobile NFC (au moins dans la fonctionnalité émulation cartes). Device Fidelity montrait son iCarte permettant d’ajouter le NFC aux iPhones (solution testée par le Crédit Agricole à Caen). Twinlinx était également présent avec ses stickers NFC et on pouvait également trouver des solutions microSD chez Ubivelox.
    • Le paiement était bien sûr très présent avec en particulier Moneo, Giesecke & Devrient, HPS, Mastercard et Visa. De nombreuses solutions de Wallet étaient présentées, toujours chez Mastercard (avec le Google Wallet ou les applications de Turkcell en Turquie) ou chez Gemalto.
    • Coté transport et accès, Mastercard présentait un portillon de métro accessible par carte PayPass, Thalès, Sony, HID et d’autres sociétés présentaient de nouvelles solutions d’accès par NFC.
Think & Go - NFC Shopping

Think & Go - NFC Shopping

  • Coté retail / distribution, de nombreuses sociétés proposaient des solutions intégrées (Samsung, NXP, Ubivelox et Think & Go coté français)
  • La restauration n’était pas oublié avec Ubivelox
  • Les terminaux de paiement comme ceux d’Ingenico sont maintenant dual / avec et sans contact en standard.
  • Les ordinateurs portables présentés par Sony ou ST Micro (démo) commencent à intégrer des lecteurs NFC, de même pour les tablettes chez Samsung, Taztag ou Ubivelox.

Rarement, il y a eu un tel engouement industriel pour la technologie NFC. Ceci dit, il convient de rester prudent car, ce n’est pas la première fois que l’enthousiasme né d’un salon (les Wima 2009 et 2010 par exemple), d’une annonce (la Carte Navigo sur mobile fin 2010 annoncé par la Région Ile de France) ou d’une expérimentation (Nice Ville NFC qui tarde à se déployer nationalement) soit suivi par une déception aussi forte. Il y a toujours aussi peu d’applications disponibles, la base installée de mobiles est encore faible, les grandes applications de type transport et paiement sont toujours à l’état d’expérimentation et le « business model » permettant à tous les opérateurs (télécoms, financiers, opérateurs de transport) n’est toujours pas clarifié.

Ubivelox NFC Airport

Ubivelox NFC Airport

Avec la disponibililté de mobiles NFC chez les opérateurs (200 000 mobiles Samsung NFC vendus en France dixit Orange), les arrivées des modèles Nokia, Acer ou RIM, la crédibilité apportée au NFC par les projets américains de Google (13 000 cartes de paiement prépayé Wallet utilisé aux US depuis le lancement) et d’ISIS, les projets de villes NFC en France aidés par des financements à hauteur de 20 millions d’euros, l’activité des Pôles, forums et autres associations professionnelles, et la disponibilité de toutes ces technologies présentées au salon Carte, tous les éléments sont réunis pour le décollage des applications et services sans contact. Enfin.

Et vous, qu’en pensez vous ? N’hésitez pas à exprimer votre opinion en commentaire à ce billet. Rendez-vous en 2012 pour faire un nouveau point au Salon Cartes (et régulièrement sur ce blog d’ici là) !.

A suivre

Pierre Métivier

  • Toutes nos excuses aux sociétés présentes sur le Salon Cartes et non citées dans cet article. N’hésitez pas à rajouter en commentaires votre actualité liée au NFC.
  • Le visite du salon Cartes de votre poste de travail à travers un reportage photographique.
This way to NFC

This way to NFC