Conférence EBG – Mobile & Social Media & NFC bien sûr

Mobile & Social Media

Mobile & Social Media

L’EBG est un think tank européen regroupant 550 entreprises membres et 120 000 professionnels et qui réfléchit sur des sujets comme l’Internet, les nouveaux médias, le marketing interactif et la mobilité.

Le chairman actuel est Stéphane Richard, PDG d’Orange et on trouve dans le conseil d’administration, des personnalités comme Jean-Bernard Lévy, Steve Ballmer, François-Henri Pinault, ou Sir Martin Sorrell, PDG de WPP.

Les 22 et 23 Novembre 2011, EBG organisait une conférence de deux jours intitulée Mobile & Social Media autour de quatre thèmes :

  • Le nouvel écosystème mobile
  • Les médias sociaux
  • Mobile for business & marketing mobile
  • Les nouvelles tendances, m-commerce, NFC, voiture communicante et TV connectée

ce dernier thème étant bien sûr très en relation avec le contenu de ce blog.

Sir Martin Sorrell, WPP

Sir Martin Sorrell, WPP

Avant de l’aborder, revenons sur l’intervention de Sir Martin Sorrell, WPP qui en quelques formules courtes et claires a fait passer ses messages sur le marketing mobile. En terme de consommation média, Sir Martin Sorrell a a montré un fort décalage (disconnect) entre l’utilisation réelle du média smartphone (7% du total – 25% pour l’internet) et les budgets pubs mobile (0,5%). Les raisons ? Ce ne sont pas les mêmes générations qui consomment du média sur smartphone (les jeunes) et ceux qui gèrent les budgets pubs des entreprises. Il y a aussi le manque de risques pris par les entreprises (trop focalisées sur le « bottom line », la finance) ainsi qu’une tendance, en temps de crise, de retourner sur des médias tradionnels (TV / journaux)

Sur les 17 Mds $ de budgets média gérés par WPP, 1,7 Md $ va vers Google, vient ensuite Facebook. Twitter est relativement faible mais progresse rapidement. Google est un « frienenemy » de WPP, un néologisme regroupant ami et ennemi, allié et concurrent. Il a loué les qualités de l’entreprise, énergique, focalisé, puissante, plus efficace qu’il y a deux ans.

Au global, Sir Martin Sorrell a dressé un constat peu encouragent sur le marketing mobile, « disappointed with mobile advertising although effective attractive and well targeted » en tant qu’outil marketing alors que l’assistance et l’exposition comprenaient un grand nombre de sociétés proposant des services de ce type. Toujours basé sur cette table ronde et d’autres ensuite, la tablette semble être un outil plus propice au marketing mobile, de part son écran plus grand même si ce n’est pas le cas actuellement. « mobile is still a very small market, tablet is a non existing market for advertising »

Sébastien Girard, LG

Sébastien Girard, LG

Pour le reste, quelques morceaux choisis de ces premières sessions

  • les marchés en plus forte progression sont ceux des BRICS (Brésil Russie, Inde, Chine et afrique du Sud).
  • Patrick Hoffstetter, Chief Digital Officer, Renault, le numérique change la façon d’acheter et de vendre les voitures.
  • Roberto Mauro – Samsung a rappelé qu’en 2011 on a vendu plus de smartphones que de PC et pour le sanscontact, l’infrastructure est là. Ne pas oublier la plateforme Bada, 2ème en France.
  • Laurent Schlossern, Microsoft, il faut prendre en compte tous les écrans – mobile, tablettes, PC, TV.
  • Jonathan Beeston, EfficientFrontier, 6 % des rercherches sur Google proviennent des mobiles et des tablettes, fin 2012 – 22% En terme de conversion / achat, 3 fois sur sur tablettes que sur mobile.
  • Pierre Steiblen, Qualcomm & Frank Kelcz, Seb VC, les solutions peer 2 peer doivent se développer pour « alléger » le réseau. La convergence vie publique, vie privée augmentent le besoin pour la sécurité et la confiance numérique.
  • Pour Sébastien Girard, LG, les tablettes changent la manière de marketer les produits de luxe, élement clé dans un marketing 360°.
  • Pour Michael Chaize, Adobe, les consommateurs sont tous des « iPad ninjas », on ne peut prédire qui gagnera la bataille des plateformes d »où choix de développer en HTML 5.
  • Yohan Founs, Valtech, ne pas oublier le « offline / non connecté » lorsqu’on développe un application pour mobile

M-Commerce, NFC, Voiture communicante, Connected TV … : les tendances de la mobilité qui s’imposent

M-Commerce potential

M-Commerce potential

  • Une première table ronde était consacrée au m-commerce. Iain Herd, Paypal, a rappelé que de nombreuses voitures sont achetés sur eBay. Pour Thomas Husson, Forrester, le m-commerce fera mieux que le mobile relie le monde physique et le monde digital. Le NFC est dans une phase naissante, c’est une des nombreuses technologies disponibles mais pas la seule. La présentation de Thomas Husson. Pour Sienne Veit, Marks & Spencer est très présent sur le M-commerce. Même des cuisines s’achètent sur mobile.
  • Le deuxième sur le m-paiement a été plus confus. On peut en retenir que le m-paiement est, pour les banquiers, toujours marginal.Pour Thomas Meyer, Deutsche Bank Research, Il n’y a que très peu de systèmes qui comptent réellement car il est nécessaire d’atteindre une masse critique. Cyril Zimmerman, Hi Media, ce sont les opérateurs télécoms et les consommateurs qui décideront si le NFC est un succès. Pour Daniel Mattes, Jumio, toute la communication autour du paiement mobile pour autre chose qu’un café est totalement surestimée. Cela prendra de 3 à 5 ans avant que le m-paiment ne décolle.
  • Les banques ont peur de perdre le contact direct avec les clients (avec l’arrivée de nouveaux acteurs dans la chaîne de valeur).
  • Une troisième session sur les services associées au paiement sur mobile a permis à Katy Dickson, General Mills, d’expliquer la passion des Américains pour les coupons (y compris une émission de télévision de télé-réalité sur le sujet). General Mills regarde avec intérêt le combat entre ISIS et Google Wallet (sur le paiement par NFC aux US) et s’associera au vainqueur ! Neil Garner, PROXAMA, a présenté une vidéo montrant l’utilisation du NFC dans la vie quotidienne.
Mobile Social Media, La Ville 3.0

Mobile Social Media, La Ville 3.0

  • Coté application géolocalisée, les prochaines « killer apps » pour Tsipi Joseph, Telmap (solutions de cartographie sur mobile utilisés par SFR and Orange – 2 lios users) incluera la géolocalisation en intérieur (musée, mall) et les applications liant géolocalisation et NFC. Cédric Hutchings, Withings a présenté ces objets connectés (balance, tensiomètre,…)
  • La ville 3.0 a fait l’objet de sa propre table ronde avec Euro Beinat, Currentcity Foundation, qui collecte les traces par chacun d’entre nous (we’re all sensors)- pour créer du sens (making sense) des toutes ces données et améliorer la ville. Ensuite, le Dr. Tuomo Tuikka, VTT a présenté les dévelopement autour d’Oulu, la ville finlandaise, 1er laboratoire NFC à l’échelle d’une ville et les développement Smart Ubarn Spaces.  Le Dr. Tuomo Tuikka, VTT défend l’approche « open NFC » et les applications ne nécessitant par un « secure élement ». François Lecomte, Forum SMSC a présenté les développements NFC en France, et en particulier à Nice autour des affiches intélligentes, du transport et du paiement. Pour Ivan Bertrand, Logica, les villes mettent en place l’infrastructure permettant le développement de services sans contact. Le business model est à développer, il n’y a pas de « silver bullet » mais il faut chercher autour des applications procurant des économies aux collectivités territoriales.
Olivia Solon, Wired UK

Olivia Solon, Wired UK

  • Olivia Solon, Wired UK a ensuite animé une table ronde autour de « Mobilité, innovation, automobile : la voiture connectée s’impose à toute allure » avec Stephan Durach, BMW, Thomas Lukaszewicz, FORD, Lars Reger, NXP. Il ne faut pas voir la voiture comme un élement de distraction (conduire en twittant) mais comme un accroissement de la sécurité en voiture. Les deux axes de développement des nouvelles technologies dans l’automobile sont la sécurité et l’entertainment / distractions à bord. Ces deux axes sont ils réellement compatibles ? Ford a monté deux exemples d’applications liées aux voitures connectées – feu de freinage électronique d’urgence (anticipant les dangers), et un système d’alerte des risques sur la route.Pour BMW, la « killer app » sera liée aux distractions à bord, la voiture étant le dernier espace privé que nous ayons. 80% des BMW seraient connectés.
  • Les débats ont continué autour de la TV connectée et les questions règlementaires, juridiques et sécuritaires soulevés par l’écosystème mobile.

Deux jours de débats et présentations passionnants autour du mobile et de ses applications à venir. Le mot de la fin pour un tweet amusant lu pendant la conférence (et dont malheureusement je n’ai pas noté l’auteur) « Imagine a traffic light that would act as a live auction device, giving acces (ie green light) to the highest driver-bidder ( eg via bluetooth connection) » Peut on imaginer que le passage au vert d’un feu tricolore sur une intersection se fasse par enchère sur nos portables (le eBbay du feu rouge). A tester, non ? Et à suivre.

Mobile et Social Media

Mobile et Social Media

Pierre Métivier

PS. Merci à tous les organisateurs pour un bel évènement. Une suggestion pour l’année prochaine – merci de fournir un accès Wifi à tous les participants et choisir une endroit où le 3G de tous les opérateurs fonctionnent ce qui n’est pas le cas sous la Grande Arche de la Défense.
PPS. Un reportage photographique de l’évènement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :