InnovActeurs et le Carrefour de l’innovation participative 2011 – 1ère partie

Un des nombreux et excellents dessins d'Aster

Un des nombreux et excellents dessins d'Aster

Le 1er décembre 2011 a eu lieu le Carrefour de l’innovation participative, une rencontre organisée par InnovActeurs, une association loi 1901 regroupant près de 80 sociétés dont le but est la promotion et le partage d’expériences autour de l’innovation participative. Nous avions déjà participé à l’édition 2010 (comptes rendus un et deux). Ce billet est le suivant vont permettre de résumer les différentes interventions de ce Carrefour.

Muriel Garcia, Innov’Acteurs

Muriel Garcia, Innov’Acteurs

Et tout d’abord, un petit rappel. Qu’est ce que l’innovation participative ? C’est une « démarche de management structurée qui vise à stimuler et à favoriser l’émission, la mise en oeuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel en vue de créer de la valeur ajoutée et de faire progresser l’organisation« . (source le site InnovActeurs). En version courte, c’est une version organisée / industrialisée de la boite à idées, physique ou virtuelle, que l’on retrouve dans de nombreuses entreprises.

Quoi de mieux que les employés / ouvriers d’une entreprise pour proposer des idées pour améliorer la sécurité ou l’efficacité voire proposer de nouveaux produits et services.

Georges Lefebvre, La Poste

Georges Lefebvre, La Poste

Après l’accueil des participants par Muriel Garcia, Présidente d’Innov’Acteurs et avec l’animation dynamique de Stéphane Bergougnioux, DFI TV, le Carrefour a commencé par une allocution de Georges Lefebvre, Délégué Général et Directeur des Ressources Humaines et des Relations Sociales du Groupe La Poste.

Il a rappelé l’importance de l’Innovation Participative dans son groupe, avec plus de 10 000 idées ainsi proposées dont 50% en provenance de la Banque Postale. 60% de ces idées ont été mises en place ce qui est important en temps de crise, à la fois au bénéfice du Groupe mais aussi de l’implication des employés dans le développement de l’entreprise.

La créativité et l’innovation pour une croissance humaine durable était le sujet de la conférence de Guy R. Cloutier, conférencier québécois et dynamique.

Guy R. Cloutier, Conférencier

Guy R. Cloutier, Conférencier

Guy se décrit comme un expert comptable évolutif. Dans sa présentation, plein d’énergie, de bon sens et d’expressions québecoises, plaçant l’humain au centre de l’entreprise, utilisant des expressions comme bonheur ou amour, ou donner du sens à la vie, expressions ou notions malheureusement souvent absentes de nos entreprises. Morceaux choisis.

Développer le BNP – Bonheur National Brut plutôt que PIB Produit Intérieur Brut
85% des cadres US souffriraient de constipation (à cause du stress). Besoin de plus de reconnaissance au travail, de plus d’autonomie pour les salariés, plus de travail en équipe. faire prendre conscient à chacun de son potentiel.

Se sentir plein d »énergie, être en forme, partager son énergie,  de la triple tronche en triple pèche – la patate, la banane, la niaque, contagion positive.

Etre à l’écoute avec ses huit oreilles – interne – soi, famille, amis, salariés, clients « qu’est ce que je peux faire pour vous aider », tendances, environnement, international.
Les chèques de sa société comportent des soleil, oiseaux, des paysages (montagne, bord de mer). Chaque collaborateur de l’entreprise participe au bien être global, faire dancer ensemble les bac-10 et les bacs +10.

Il faut mieux créer le changement que le subir, mettre les gens aux centre plutôt que l’argent.

Passer du classement – 1 Finance, 2 – Techno, 3 – Etre humain à 1 -Etre humain 2 – Finance, 3 – Techno

Deux questions fondamentales – qui es tu et quels sont tes rèves ?

Trois pauses par jour

  • La pause tendresse – 15 mn pour parler aux gens de tout et de rien, les écouter
  • La pause pensée (en fermant tout / téléphone, mail) – s’organisers / todo list – est ce que cela va bien aujourd »hui
  • La pause plaisir – faire ce qu’on aime

La chaise – une vie sans risque n’existe pas, Guy monte sur une chaise sur la scène « est ce qu’on est ridicule quand on prend des risques », le but d’un manager – devenir inutile, comme le chef d’orchestre, lors d’un concert. sans les opérationnels, on n’existe pas.

Créativité – seul ressource disponible à 7 Mds d’habitants, l’imagination, ni taxable ni imposable
Travailler avec des gens qui ne savent pas qu’ils ne savent pas (ne savent pas que c’est impossible et donc le font)

Blan humain / Key Human Indicator – retrouver la passion et les étoiles dans les yeux

Une seule casquette – une personnaluité / un engagement / un exemplarité. Etre cohérent, « il faut que les bottines suivent les babines » (les actes suivent les paroles)

Réalisation des objectifs en aidant les collaborateurs à faire de même.

  •  quel est votre objectif – clair, simple, précis, percutant / « donner du parler avec son coeur« ,
  • avoir le désir / la volonté de le réaliser
  • bien s’entourer
  • patience / capacité de s’adapter / de rebondir
  • perséverance – croire en son projet

Eveil à nos peurs / à nos freins, prise de conscience personnel et professionnel pour innover, réaliser ensemble les objectifs; aider les autres / avoir confiance en soi

Après cette première conférence, trois séquences vidéos intitulées Les innovations au quotidien ont permis de voir

  1. Une présentation du Carrefour Adm’Innov, de la DGME – Direction Générale de la Modernisation de l’Etat
  2. Total Raffinage Marketing – Un nouveau lubrifiant indépendant de la teneur en souffre grâce à une molécule brevetée pour moteur de bateaux de commerce pour remplacer les deux nécessaires actuellement suivant la qualité de du fuel lourd qui diffère suivant les régions du monde. Talusia universal (pdf)
  3. Air France Industrie – Les ceintures de sécurité sur les avions de lignes ont un bout long et l’autre court. Le bout long était jusqu’à présent du coté couloir et occasionnait des accidents (chariots, maintenance). Un employé d’Air France a proposé d’inverser les deux bouts. Deux ans de procédures ont été nécessaires.

Mieux connaître les réalités de l’innovation participative sur le terrain : retour sur l’enquête 2011 par Luc Vidal, Dga d’Inergie

Luc Vidal, Inergie

Luc Vidal, Inergie

L’étude mesure l’impact de l’innovation participative dans la perception par les employés de leur entreprise en différenciant les cas où l’innovation est considérée et affichée comme une priorité par rapport à celles où ce n’est pas le cas. Plus de 1200 collaborateurs dans des entreprises engagés dans l’innovation participative ont répondu à l’enquête.

Satisfaction au travail 93% pour les entreprises pour qui affichent l’innovation comme une priorité. L’innovation est perçue comme efficace pour l’entreprise 73% (84% priorité et 49% pas priorité) , motivante pour les collaborateurs 66%, stimulante pour les managers 59%.

La démarche comprise comme dynamisante par les employés risque de s’essouffler avec le temps.  Processus de formalisation bien rodé, des idées retenues mieux diffusées, mais processus de sélection encore opaque. Les thèmes sont tournés vers l’interne – amélioration des pratiques, bien être, communication interne,

Conclusion – bonne image, écoute, meilleur pilotage mais insuffisamment affichée comme une priorité plaçant l’IP au second rang. Le suivi des idées reste le talon d’Achille de l’IP.

Enjeux

  • comment passer d’une démarche de progrès à un mode de management – rendre le manager plus acteur de la démarche
  • comment faire percevoir l’innovation comme un priorité dans l’entreprise – développer la culture innovation par tous
  • comment développer la valorisation individuelle des contributeurs – reconnaitre la capacité d’innovation comme compétence

Accepter les erreurs, ne pas être fixé sur la ligne du bas de bilan
Pression du temps au niveau des managers –> gestion des priorités
Former les managers à la résolution de problème, former les managers à la créativité

L’IP permet de booster les employés en interne pour compenser les facteurs anxiogènes de l’extérieur

Bottom up – la base remonte les idées mais pas les managers, non intégrés. En tant qu’acteur de l’IP, le manager n’est uniquement  qu’accélérateur. IP pour les managers – faire comprendre que c’est un levier pour atteindre ses résultats ET non une couche supplémentaire au mille-feuilles de leur responsabilité.

La première source de l’innovation, ce n’est plus la R&D mais les employés.

Retrouver l’étude Mieux connaître les réalités de l’innovation participative sur le terrain (PDF).

Le management des idées en Allemagne : facteurs de réussite et meilleures pratiques, Sarah Dittrich, Head of Idea and Innovation Management, DiB (Deutsches Institut fuer Betriebswirtschaft)

Sarah Dittrich, DiB

Sarah Dittrich, DiB

Le management des idées pour sécuriser le futur des entreprises
Sans idées, pas de télé, de radio, de vélo ou de téléphones

L’innovation pour stimuler la participation, l’entreprenariat interne et la « fidélité » à l’entreprise

Etude – 2010 – 1,235,000 ideas ont généré 1,3 Mds € dans 176 sociétés et 19 industries
2 Mios d’employés ont participé

Facteurs de succés de l’innovation participative

  • Culture interne / support du management
  • Transparence et clareté
  • Controle – KPIs communication,
  • Sustainabilité / dans la durée / financement adéquat
  • Vitesse de la procédure / gestion du temps
  • Formation / qualification
  • Equipe, communauté et réseau
  • Ouverture de la démarche
IA key success factors (c) DiB

IA key success factors (c) DiB

Management efficace des idées, Importance d’avoir un champion de la démarche,  Importance de l’intégration de l’IP dans l’entreprise, qu’elle soit vécu en interne

Passion, enthousiame, courage et récompense.

Ce sont sur ces mots que c’est achevé cette première partie. La suite, et en particulier les interventions de Marc Giget, Françoise Bronner et des employés de l’usine de Montauban du Groupe Poult dans un prochain billet.

A suivre.

Pierre Métivier

  • Le reportage sur la conférence en photos.
Cette entrée a été publiée dans Innovation, et marquée avec , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Une réflexion au sujet de « InnovActeurs et le Carrefour de l’innovation participative 2011 – 1ère partie »

  1. Ping : Innov'Acteurs » Innov'Acteurs » Retour sur le Carrefour de l’Innovation Participative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s