Colloque Mobile et Création – Session 1 – Mobile, Ecriture et mNovel

Colloque Mobile Création

Colloque Mobile Création

Par-delà les services de proximité de type paiement, transport, accès que ce blog décrit régulièrement, les mobiles ont bien sûr de nombreux autres usages et en particulier en terme de création. C’est ce qu’a montré le colloque « Mobile et Création » organisé par Laurent Creton, Roger Odin, Laurence Allard, Benoit Labourdette dans le cadre de l’IRCAV, Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle en présence de chercheurs, de théoriciens, mais aussi de praticiens venus des quatre coins de la planète. De nombreuses formes de créativité ont été passées en revue pendant cette journée et demi de présentations passionnantes. Des clés pour mieux comprendre la place qu’a pris le mobile dans notre vie, pour (presque) chacun d’entre nous sur la planète.

Comme souvent, ce sont des bribes, des bouts de phrases que vous retrouverez dans ce billet, des tweets remasterisés composant les pièces d’un puzzle à reconstruire.

Dans leur introduction commune, les organisateurs ont lancé quelques pistes pour la suite du colloque et de nombreuses questions. L’intégration de l’Internet et du mobile dans le cursus « Cinema and media studies » de l’école. 7 md d’habitants, 6,2 md d’abonnés au mobile. En France, l’usage #1 du mobile est la création photo/vidéo à 85%. Le colloque ne parle pas uniquement de la création artistique. L’écriture de textos peut mener à la création littéraire.

Roger Odin est tout en question. Est ce que le téléphone portable rend les rapports entre les individus plus abstraits ? Qu’est ce que le mobile apporte de nouveau dans tous les types de communication ? Banalisation du langage artistique grâce / à cause du mobile ? Création = Créativité ?

Le mobile créée un sentiment de création (exemple – le « live » de l’événement). Création d’un festival du cinéma réalisé par des mobiles.

Mobile Creation - Maurizio Ferraris

Maurizio Ferraris

Session 1- Mobile, Ecriture et mNovel animé par Roger Odin
L’explosion de la documentalité – Maurizio Ferraris, Université de Turin
Extrait du programme officiel – Contrairement aux prévisions du siècle passé, on n’a pas assisté à la disparition de l’écriture mais, bien au contraire, à son explosion. Et plus généralement à l’explosion de l’enregistrement. La société de la communication s’est revélée comme une société de l’enregistrement. Ceci n’est pas un hasard: en effet, l’enregistrement et l’écriture (et n’oublions que toute image, chaque mot, devient écriture lorsqu’elle peut être enregistrée répétée indéfiniment) est la condition de possibilité de l’existence des objets sociaux, des fêtes aux mariages, de l’argent aux guerre. Ce à quoi nous assistons est donc l’explosion de ce qu’on peut appeller “documentalité”, et dont le héros omniprésent c’est le portable, l’archive qui nous suit toujours et qui enregistre tout.

Dans un colloque, pas de création sans enregistrement –> documentalité. A quoi sert notre portable – parler, écrire, enregistrer, construire. Sans enregistrement, pas de construction de la réalité sociale. A l’origine, le mobile est un téléphone auquel on a coupé le fil et qui fonctionne toujours. Si tu as un téléphone, pourquoi écrire ?

Qu’aurait fait Proust si Albertine avait eu un portable ? Et Lara dans Dr Zhivago ?

Solitude de l’homme moderne – exemple d’un taxi new-yorkais qui parlait sur Skype à sa famille au Pakistan tout en conduisant. Le mobile a mené à une explosion de l’écriture (au contraire des hypothèses de sa suppression à cause du mobile). Difficile d’imaginer gérer le flux de communication de son mobile uniquement par la voix et non par l’écriture. Tony Curtis s’est fait enterré avec son iPhone, comme un pharaon des temps modernes. 1969 a marqué le progrès ultime, la conquète de la lune, mais la vraie évolution, c’est l’expansion de la mémoire dans tous nos outils. Le mobile nous transforme en « Napoléon », capable de travailler à tout heure. Il suffit de jeter un œil dans la nuit sur l’heure sur son mobile, on aperçoit un mail et c’est parti.

Responsabilité – Etre submergé par des informations qu’on n’est pas capable de lire n’a pas de conséquences. Etre submergé par des requêtes auxquelles on n’est plus capable de répondre en a.

L’Internet fait parvenir des ordres écrits partout et en tout temps. Objets naturels (existent sans condition – une montagne) et objets sociaux (existent uniquement si enregistré comme un mariage) Dérida – rien de social n’existe en dehors de l’écriture. L’humour est l’arme absolue du philosophe dixit Roger Odin. La preuve par Maurizio Ferraris, passionnant.

Question sur la mémoire papier vs. digitale – Tout un autre débat. Si la bibliothèque d’Alexandrie avait été numérisée…. NDLR

Mobile Creation - Joëlle Menrath, Anne Jarrigeon

Joëlle Menrath, Anne Jarrigeon

Le SMS entre forme et geste : analyse d’une pratique d’écriture, Anne Jarrigeon, Université Paris Est et Joëlle Menrath, Discours et Pratiques
Par delà le débat sur la « mise à mal » de la langue par des technologies de communication modernes, nous proposons de prendre au sérieux la production de SMS comme une pratique d’écriture, c’est-à-dire à la fois comme une forme écrite et un acte d’écrire. Le SMS participe à la généralisation de l’écriture au quotidien, en offrant aux individus des ressources spécifiques que nous analyserons à partir d’un corpus constitué de façon expérimentale, et d’observations in situ. Véritable geste généralement lié à la situation, le SMS ouvre un espace où le jeu sur la forme écrite se double d’un autre jeu avec les circonstances de production et de réception. Inscrit dans des genres multiples – épistolaire, poétique, humoristique, narratif – le SMS conduit à s’intéresser aussi bien à la créativité ordinaire, qu’à d’autres formes de manifestations de la vie intérieure, comme les lapsus ou les actes manqués.
Les SMS, un lieu d’observation de la créativité quotidienne. Présentation d’un film silencieux montrant des personnes lisant / écrivant sur des mobiles – paradoxe du contenu (mobile sans son). Outrage de l’interruption de l’interaction directe avec son entourage lors d’un appel. De moins en moins vrai ? Pour les ‘créateurs’, écrire sur son portable / SMS, c’est l’illusion d’une continuité mais aussi une structuration du temps et des activités, tyrannie de l’immédiateté.

Le mobile, une machine à écrire et à lire des SMS, aussi boite à rythme, modulation rythmique. SMS – lecture furtive puis attentive, réponse immédiate ou après un temps de réflexion. SMS à soi-même, cela existe. Effet de désinhibition, écrire ce que l’on n’ose dire. Les correcteurs de SMS type T9 sont des générateurs de lapsus automatique, créateur de confusion si non corrigé, montre l’intérêt réel de la personne qui envoie le message non corrigé, souvent très/trop pressée. Le mobile capable de lapsus devient-il plus humain ?

Mobile Creation - Steve Vosloo

Steve Vosloo

m-Novels en Afrique du Sud : impliquer les lecteurs grâce aux téléphones portables, Steve Vosloo, yozaproject.com
The Yoza Project, originally known as m4Lit (mobile phones for literacy), set out to explore the viability of using mobile phones to support reading and writing by youth in South Africa (SA). If mobile phones proved to be a legitimate alternative and complement to printed literature then their potential for increasing youth literacy practices of reading and writing in SA, and indeed the developing world, would be significant. Most developing countries are book-poor and mobile phone-rich, after all. The background to the project, its stories and user response will be presented. The project clearly demonstrated that mobile phones can distribute long form content and enable user engagement. In the developing world participatory culture is practiced through the mobile phone. Related lessons and questions from the project will be shared.

Au Kenya, Yoza.mobi est pour les livres ce qu’est MPesa pour la bancarisation.

A suivre.

Pierre Métivier

Mobile Creation -  Roger Odin, Laurent Creton, Benoit Labourdette, , Laurence Allard, Maurizio Ferraris

Mobile Creation

Cette entrée a été publiée dans Innovation, et marquée avec , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s