Paypal, le poil à gratter de l’écosystème NFC pour lancer le salon Cartes 2012

World Card Summit (c) Cartes 2012

World Card Summit (c) Cartes 2012

Chaque année, les industriels de la carte à puce se réunissent pour exposer leur nouveautés et faire un point sur les développements marché et technique en cours. Cartes est le plus grand salon du genre dans le monde, et sa présence en France est tout sauf une surprise ; la carte à puce y ayant été conçue. Trois des plus grands fabricants sont français – Gemalto, Oberthur, Safran Morpho, le quatrième étant l’allemand Giesecke & Devrient. Rappelons aussi que cette carte à puce est un élément indispensable à (presque) tous les téléphones mobiles (sous le nom de SIM), presque toutes les cartes bancaires, cartes d’accès, cartes de transport, l’identification (carte d’identité, passeports) et de nombreux services mobiles sans contact / NFC pour ne citer que ces quelques exemples. Les ventes de puces et de SIMs sont des indicateurs forts de la santé de l’industrie des télécoms et du numérique en général.

La conférence « World Card Summit » inaugure traditionnellement ces trois jours de salon et cette année, les sujets comme la sécurité (y compris dans le Cloud), le NFC, le paiement mobile, l’identification et l’Internet des objets étaient au centre des débats. Vous pouvez retrouver le comte rendu de l’édition précédente sur ce même blog.

Avant le débat réunissant les dirigeants des principaux industriels du secteur, deux présentations ont apporté un certain nombre d’informations quantitatives et qualitatives et constitueront la première partie de cet article.

Oyvind Rastad, Eurosmart

Oyvind Rastad, Eurosmart

Les chiffres clés de l’industrie ont été présentés par Oyvind Rastad, le chairman d’Eurosmart. Globalement, ces chiffres sont toujours en progression et particulièrement dans le domaine du NFC.

  • Plus de 7 milliards de « smart secured devices » / « cartes à puces sécurisées » vendus en 2012 en progression de 13% par rapport à 2011
  • 600 millions de cartes à puce sans contact en 2012 en progression de 25% (dont 100 millions de SIM NFC (secure element))
  • 750 millions de cartes sans contact prévus en 2013, + 25% de nouveau (dont 200 millions de SIM NFC (secure element) le double par rapport à 2012)
  • Banques – 1/4 des cartes de paiement seront livrés sans contact en 2013 de par le monde.

En plus des chiffres, M. Oyvind Rastad a rappelé l’importance de créer de la confiance auprès des consommateurs, de protéger et apporter la sécurité à l’internet des objets, de permettre aux citoyens de trouver des réponses aux questions telles que où se trouve mes données, qui a accès à mes données tout cela en relation avec le Digital Agenda européen. Retrouver la présentation complète d’Oyvind Rastad.

Strong growth in contactless (c) Eurosmart

Strong growth in contactless (c) Eurosmart

Patrick Gauthier, Paypal

Patrick Gauthier, Paypal

Patrick Gauthier, Directeur des Opérations, PayPal Retail Services a enchainé. La présence de PayPal à Cartes est intéressante à plus d’un titre. En effet, PayPal n’est pas un fervent supporter de la technologie NFC parfois décrite par ses dirigeants comme « Not Found Commercially« . C’est un peu comme si le secrétaire général de la CGT lançait l’Université d’Eté du Medef (1)

Ceci dit, Patrick a commencé par saluer le lancement au Canada des solutions de paiement NFC avec l’opérateur Rogers et la banque CIBC annoncées récemment et leur souhaiter bonne chance et en laissant de coté le lancement d’ISIS à Phoenix et Salt Lake City, pour aussitôt enchainer sur la lenteur des déploiements NFC de par de monde. Pour Patrick Gauthier, le NFC introduit un geste important pour le mobile, comme ceux introduits pas iOS et Android mais tarde à se déployer et être utilisé.

Quelques éléments importants de l’histoire du mobile rappelés par Patrick Gauthier – 2000 – 1er phone GPS, 2005 directive E911 sur le suivi des mobiles (US), puis géolocalisation et l’arrivée de la triangulation Wifi permettant une utilisation de la géolocalisation intérieure à moins d’une mètre (nous y reviendrons). 2000 – Bluetooth, 2005 – 1er téléphone Wifi, 2003 – Nokia vend plus de caméras (sur mobile) que Kodak, 2012 – Disparition de Kodak, importance de la reconnaissance d’image et de la réalité virtuelle.

2008 – Apple lance l’App store, 2012 – plus de smartphone vendus que de PC, 2014 – plus de tablettes que de PC. Chaque jour, plus d’iPhone sont vendus dans le monde que de bébés qui naissent.

Ensuite, Patrick a abordé le sujet du commerce à travers quelques chiffres et réflexions

Aux US, 58% des personnes utilisent leur mobiles pendant qu’ils font du shopping. 63% dépensent plus après un recommandation en provenance d’un réseau social. Le scan d’un produit par mobile (code barre / NFC) est un moment de vérité pour assurer la vente de suite, même loin des caisses. Un check-in (indication de sa présence dans un endroit) de type Foursquare crée un lien avec le consommateur et potentiellement 3 à 4 fois plus de vente. L’innovation dans le commerce n’est plus à la caisse (check-out) mais lorsque le consommateur rentre dans le magasin (check-in) ou regarde un produit en ligne.

Les clés du succès – l’ expérience doit être simple, ouverte (le modèle « walled garden » a échoué (2)) et connectée (les marques doivent accepter de coopérer sur le mobile). Il faut éviter de déshumaniser à travers les acronymes (comme NFC), ne pas réapprendre à payer tous les matins.

Le commerce doit revenir dans un mode « human to human« . Il imaginer le futur comme une extension de l’existant – digitaliser l’existant. Mélanger toutes les étapes de la vente – le choix, le lieu, le comment (Anywhere, anytime, anyhow)

Patrick Gauthier doute de la viabilité de la version actuelle de NFC et en souhaite une version plus ouverte. C’est un morceau du puzzle et peut avoir un avenir mais il y a trop de parties prenantes ce qui rend son adoption trop complexe.

Conclusion – Cette intervention a eu le mérite de poser le débat sur des bases plus réelles que les fanfares et trompettes qui avaient accompagné le sujet NFC en 2011 sur ce même World Card Summit. Une présentation à la fois organisée et remplie de digressions passionnantes (La TESLA Model S présentée comme « a large ipod on wheels »), une présentation qui a également montré potentiellement deux contradictions entre les souhaits de Patrick Gauthier pour le commerce et sa « retenue » envers la technologie NFC alors que cette technologie permet de résoudre les deux points en question.

  1. Le commerce doit revenir au « human to human » a t-il fort justement précisé. Mais, alors que PayPal permet de payer sur Internet ou sur son mobile quel que soit l’endroit où l’on soit, souvent chez soi et souvent seul, le paiement sans contact NFC encourage le client à revenir dans les magasins, avec son mobile, pour un paiement de proximité aux caisses / check-out en présence les caissiers.
  2. L’importance d’innover autour du check-in dans l’expérience du consommateur que Patrick imagine « automatique » à travers de la géolocalisation indoor à un mètre (technologie loin d’être ubiquitaire) en alors que quoi de plus « naturel » que de présenter un mobile NFC près d’un tag pour effecteur un check-in dans un magasin et c’est ce que permet déjà par exemple l’application Foursquare (check-in NFC disponible sur un mobile NFC chez Nokia ou sous Androïd). Et n’oublions pas qu’un check-in NFC est volontaire ce qui important en Europe mais qui n’est pas toujours le cas d’une solution à base de géolocalisation.

Nous avons donc écouté l’approche à la fois pragmatique d’un groupe industriel, Paypal, qui maitrise comme personne le paiement sur Internet et sur mobile, mais aussi une approche « Silicon Valley centric » comme le soulignera plus tard Olivier Piou, de Gemalto, plus près des dernières innovations technologiques de la côte ouest des États-Unis et que de la réalité du terrain des commerçants. PayPal n’utilise pas officiellement pas le NFC même si à travers des tests en Suède, la société a montré qu’elle maitrisait la technologie. Nous faisons le pari que PayPal, tout comme Apple d’ailleurs, pourraient changer d’approche dans les 12 à 24 prochains mois, ne pouvant ignorer

  • la présence massive de la technologie NFC dans l’infrastructure bancaire, transport et mobile,
  • l’utilisation du NFC par Google, ISIS, MCX, les banques et les opérateurs télécoms
  • et enfin la non-disponibilité à 100% de la connectivité Wifi/3G qui pénalise des solutions de paiement 100% cloud-based

mais ceci est une autre histoire.

A suivre par le débat lui-même dans un prochain billet.

Pierre Métivier

Des images du salon Cartes 2012 sur Flickr

(1) Pour avoir eu l’occasion de participer l’Université d’Eté du Medef, la comparison n’est pas anodine puisque justement les représentants syndicaux sont régulièrement présent aux débats de cette conférence.
(2) L’auteur peut en témoigner à travers ses années AOL. D’un autre coté, cette approche fonctionne très bien pour Apple mais ceci est un autre débat.

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Une réflexion au sujet de « Paypal, le poil à gratter de l’écosystème NFC pour lancer le salon Cartes 2012 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s