A l’ouest, rien de nouveau – un compte rendu du Mobile World Congress 2013 de Barcelone

Mobile World Congress

Mobile World Congress

Le Mobile World Congress est le plus grand évenement de l’industrie du mobile dans le monde. Gigantisme, démesure, il est le reflet de l’importance pris par le mobile pour chacun des habitants de la planète. Organisé par la GSMA (pour GSM Association, l’association mondiale des opérateurs télécom), il réunit chaque année à Barcelone pendant 4 jours, (presque) tous les acteurs du mobile, à commencer par les opérateurs télécoms, les fabricants de puces, de mobiles, les apporteurs de solutions, les développeurs, les sociétés de conseil et bien d’autres. (Presque) tous car les absents sont parfois plus visibles que les présents (de part leur rareté). C’est le cas d’Apple comme chaque année et Google qui, contrairement aux années précédentes, n’animait pas un impressionnant stand Android, même si on pouvait bien sûr tester de nombreux mobiles équipés de cet OS.

Quelles ont été, de notre point de vue, les grandes tendances de cette édition 2013 ?

Mobile World Congress

China Mobile

  • La prédominance des acteurs asiatiques, que ce soit en terme d’opérateurs télécom et de mobiles, de taille et d’innovation, d’où le titre volontairement provocateur tant il est clair que la balance penche du coté de l’Orient.  Dans le cas des télécoms, un article de Marie-Cécile Renault du Figaro de lundi montrait le marché chinois avec ces 3 opérateurs, le marché US et ses 4 opérateurs et le marché européen avec ses 140 opérateurs et parlait de « Marges laminées, capacités d’investissement amoindries, valorisations boursières à des niveaux planchers: les grands opérateurs européens font grise mine face à leurs pairs asiatiques ou américains…  » ! Le stand de China mobile rivalisait largement en taille avec ceux de Vodaphone, Telefonica et Orange. De même coté fabricant, les stands Samsung, HTC, Huaweï, ZTE brillaient de mille feux, rivalisaient de nouveaux mobiles et tablettes, toujours plus rapides et puissants, plus petits ou plus grands, ….
  • De nouveaux mobiles donc, nouvelles tablettes et un nouveau concept – les phablets, contraction de phone et de tablette. On aurait pu aussi avoir un taphone Le nom importe peu. Grand téléphone ou petite tablette, ce sont des variations de concepts existants, des épiphénomènes et des ME2.
Arbre à tag NFC Nokia

Arbre à tag NFC Nokia

  • L’investissement confirmé des acteurs du mobile (qu’ils soient opérateurs comme Orange ou fabricants de mobiles comme Nokia) autour de la technologie NFC. Les pavillons de la conférence, l’aéroport, et la ville de Barcelone étaient « taggés » NFC. On pouvait utiliser un mobile  NFC comme identifiant pour entrer dans le salon plutôt qu’une carte, obtenir des informations sur les conférences, les produits ainsi que payer dans de nombreux endroits. Barcelone fait partie des villes les plus en avance dans le domaine et la ville tenait à le montrer. De nombreux services autour  de l’accès, du commerce, du tourisme, du voyage étaient présentés.
  • A cheval sur les sujets NFC et prédominance de l’Asie, la confirmation d’une solution de roaming NFC entre le Japon, la Chine et la Corée montre bien l’avance prise par ces pays dans le monde de la mobilité connectée et du NFC.
  • Toujours autour du NFC, le débat sur le SE – Secure Element, l’élément gérant la sécurité des données personnelles y compris paiement dans un mobile NFC, a été relancé par l’annonce Visa / Samsung du premier jour de l’installation par défaut d’une application de paiement Visa sur tous les prochains mobiles Samsung NFC à commencer par la Galaxy S4 dont la sortie est prévue ces prochaines semaines. C’est d’abord un message très fort de support de la technologie NFC envoyée par les deux acteurs leader sur leur marché respectif du mobile et du paiement. Mais c’est aussi un message qui signifie, le marché ne bouge pas assez vite et nous allons le booster. Nous reviendrons plus précisément sur cette annonce et ses conséquences sur l’écosystème du NFC et du paiement mobile dans un prochain billet.
Mobile World Congress

Enjoy Sagrada Familia – Connecthings

  • La présence de nombreuses sociétés françaises de toute taille, grands groupes, ou startups, donc beaucoup réunis sur le pavillon français. Une mention particulière pour Connecthings qui est la société qui a installé plus de mille tags pour la conférence et la ville de Barcelone. Vous trouverez dans cet  article spécifique plus de détails sur la présence de nombreuses sociétés françaises, que ce soit à travers le Pavillon Français que sur des stands très actifs.
  • L’Internet des objets, présent mais plus discret que l’année dernière, pouvait se trouver sous les stands de « Connected city » ou « Smart Cities », appellations plus commerciales. Notons Qualcomm et sa plateforme Java de développement d’un « Internet of everything », la présence sur un petit stand de Withings, qui présentait son  futur Smart Activity Tracker, tout proche du stand ANT+ ce qui devrait favoriser un rapprochement en terme d’interopérabilité, qui tarde malheureusement à se concrétiser, Libelium qui n’avait pas de stand mais dont la technologies se trouvait sur plusieurs stands, Ericsson qui a malheureusement abandonné le concept de « Facebook des objets » qui nous avait beaucoup plus l’année dernière mais qui était présent avec un panneau de contrôle d’une ville sur table Microsoft Surface très élaborée et impressionnant mais totalement irréalisable à court terme, comme ces Concept cars du Salon de l’Auto qui font rêver tous les visiteurs et qui ne se retrouvent (presque) jamais sur la route.
  • Le FirefoxOS, parceque que les OS mobiles traditionnels ont besoin d’être challengés pour évoluer.
25,000 £ Aston Martin bike

25,000 £ Aston Martin bike

  • et enfin, pour des raisons personnelles, signalons le vélo connecté Aston-Martin, à 25,000 £ et en 77 exemplaires parce qu’il faut bien un peu de rêve et de l’irrationnel dans un tel salon !

En conclusion, le Mobile World Congress est un salon de plus en impressionnant par sa taille, reflet de la vitalité de cette industrie omniprésente, qui investit toujours plus dans la technologie, la connectivité, le design, de plus en plus connecté NFC, de plus en plus sans la présence d’Apple et de plus en plus tourné vers l’Asie.

A suivre … en regardant vers l’Orient.

Pierre Métivier

Pour aller plus loin

Un commentaire pour A l’ouest, rien de nouveau – un compte rendu du Mobile World Congress 2013 de Barcelone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :