Annonces iPhone 5S, iBeacon et NFC : la réalité derrière la fiction

iphone ibeacon NFC

iphone ibeacon NFC

Les annonces de nouvelles versions d’iPhone suscitent régulièrement une hystérie médiatique en particulier sur le Net. Chaque fonction présente ou absente est abondamment commentée sans toujours le recul nécessaire à une analyse sereine, spécialement en 140 caractères. Le lancement des versions iPhone 5S et 5C n’a pas failli à la règle. En dehors de l’activation biométrique, deux informations ont fait le buzz : l’absence pourtant prévisible de la technologie NFC ainsi qu’un mot, un seul sur une slide, « ibeacons« . Rajoutons le lancement d’un test chez Paypal (1) où le mot beacon apparait, les déclarations des dirigeants de la startup Estimote, les « inventeurs » de l’utilisation du mot dans un contexte « marketing mobile » qui ont profité du buzz Apple pour promouvoir leur produit en indiquant que grâce à eux « les QR code et le NFC n’étaient plus nécessaires » et vous avez là les ingrédients d’une floraison de messages nuancés du type « Quand Apple signe l’arrêt de mort du NFC » ou « « Les beacons en passe de remplacer le NFC » sans plus d’explications sur la technologie ou le marché.

Maintenant que quelques jours ont passé et que les médias 2.0 et la twittosphère ont trouvé autres choses à commenter comme l’introduction en bourse de Twitter ou la mise à disposition par Paypal des données personnelles de ses clients vers des sociétés tierces, sujets qui devraient les occuper quelques jours, voyons dans le calme ce qu’il en est.

Qu’est ce qu’un beacon et quel est le lien avec le NFC ?

La traduction littérale de beacon est balise ou phare. Une « balise Argos » se traduit par « Argos beacon« . Une startup, Estimote, lancée en Avril 2012, utilise le mot beacon pour des dispositifs avec puces, antenne et batterie utilisant la technologie Bluetooth Low Energy (2) ou BLE, une version récente de la technologie Bluetooth que l’on trouve sur certains smart phones haut de gamme. Il est intéressant de noter que la technologie n’est pas nouvelle puisqu’elle date de 2006 et a qu’elle a été conçue par Nokia.

Ces balises Estimote peuvent émettre et échanger des données avec d’autres appareils électroniques jusqu’à 50 mètres. Avec plusieurs balises dans une pièce, il est possible de développer des solutions de géo-localisation indoor (à l’intérieur des bâtiments) et également de géo-marketing pour des applications commerce. Ces balises émettent en permanence, comme l’envoi (Push) de promotions sur le mobile d’une personne rentrant dans un magasin.

La technologie BLE est utilisé par d’autres sociétés comme la startup française Ticatag, en provenance d’Alcatel, et son ti’Be, focalisée dans le suivi d’objets, de personnes, d’animaux et d’applications pour sites culturels, salons, exposition et centres commerciaux.

Comparons maintenant dans les grandes lignes les technologies Bluetooth Low Energy – BLE et Near-Field Communication – NFC, leur points communs et leurs différences.

Les deux technologies, BLE et NFC sont donc sans contact et elles échangent des données entre objets électroniques par radio-fréquence. L’équivalent des balises BLE sont les étiquettes NFC (avec de nombreuses différences bien sûr). Ce sont également des technologies disponibles sur certains smart phones – tous les smartphones moyens et haut de gamme en vente actuellement sur le marché sauf les iPhone pour le NFC et quelques smartphones haut de gamme (iPhone à partir de 4S, Samsung Galaxy S3 / S4, Nokia Lumia 620, 820, 920 ou Blackberry Z10 ou Q10) dans le cas des « beacons ». Les deux technologies sont aussi utilisées dans l’internet des objets.

La distance d’émission, le coté actif/passif ou push/pull , les domaines d’applications et le coût différencient les deux technologies. Et ces sujets sont intiment liés.

Les étiquettes NFC sont passives, n’ont pas de batterie, n’émettent pas et coutent quelques dizaines de centimes d’euros pour les plus basiques. Elles ne s’activent / ne transmettent de l’information qu’à courte distance 2/3 cm et lorsqu’on approche volontairement un objet électronique tel un mobile NFC capable de les lire. C’est par choix de l’utilisateur, du consommateur ou de l’usager que le transfert s’effectue (Mode Pull). Les balises BLE émettent en permanence dans un rayon jusqu’à 50 mètres et ces informations sont reçues sans que le consommateur le demande. (Mode Push). Les balises BLE peuvent donc être utilisées pour positionner précisément un mobile et son utilisateur et/ou lui envoyer de l’information ce que ne peut pas faire la technologie NFC.

« iBeacon could be a NFC killer because of its range. » d’après GigaOM ce qui est l’équivalent de « une paire de jumelle va tuer le microscope parce qu’on voit plus loin ! »  La distance plus grande du BLE par rapport au NFC n’est pas un avantage concurrentiel comme certains articles le suggèrent. C’est par design, en particulier en terme de protection de la vie privée. C’est par action volontaire du consommateur que l’action se produit sous la technologie NFC contrairement aux balises BLE où le consommateur est passif et reçoit l’information même si il ne l’a pas demandé.

Inside Estimote (c) Estimote

Inside Estimote (c) Estimote

Pour pouvoir émettre en permanence, et à grande distance, ces balises BLE sont donc alimentées par pile (qu’il faut bien sûr changer régulièrement). Leur coût est nettement supérieur aussi bien à l’achat qu’en coût de maintenance, coût inexistant dans le cadre des étiquettes NFC (qui ne comportent pas de batterie). Combien coute une balise BLE pour développer un service sans contact mobile ? Personne ne le sait réellement puisqu’à notre connaissance, aucun service mobile sans contact dans le monde du commerce basé sur la technologie BLE n’est commercialisé. La startup Estimote est la plus avancée et propose en précommande un kit avec 3 balises / beacons et l’accès au SDK pour 99 $. Vu les composants électroniques nécessaires à une balise Estimote, les coûts vont rester nettement plus élevés que ceux des étiquettes NFC par une magnitude probablement proche de 100.

De plus, les articles annonçant le remplacement du NFC par les balises de type Estimote ou iBeacons oublient plusieurs facteurs.

  • Le premier est que ces balises BLE ne sont pas prévues pour faire du paiement, simplement du géo-marketing contrairement à la technologie NFC qui a été conçu pour fonctionner avec l’infrastructure bancaire (et transport). L’ajout de balises Estimote dans un magasin ne permettra pas de payer par mobile sur le terminal du commerçant, sans, soit un paiement mobile sans contact NFC, soit un paiement en ligne, type Paypal, si une connectivité type wifi, 2G, 3G est disponible.
  • Les annonces Apple ou Paypal sont simplement un nouvel épisode dans la guerre que livre les sociétés de l’internet au monde bancaire (et telecom) pour entrer chez les commerçants. Les balises BLE ajoute une composante de geo-localisation importante pour Paypal (2)  (nous en avons parlé dans un précédent article) mais ne permettent pas plus de payer le commerçant si Paypal n’est pas dans le réseau d’acceptation du commerçant. Autrement dit, si Paypal avec son extension beacon ou une future extension au monde réel du paiement iTunes peuvent échanger des données avec des balises BLE, cela ne changerait strictement rien au besoin d’intégrer le système d’acceptation du commerçant.
  • Ajoutons également qu’il y a aujourd’hui, rien qu’en France, 17 millions de cartes de paiement sans contact NFC, utilisables dans 90,000 points de ventes, que la progression du déploiement est de 7 à 10% par MOIS, que les applications de paiement NFC sont maintenant disponibles à la BNPParibas, au Crédit Mutuel, au CIC et bientôt à la Société Générale.
  • N’oublions pas que les services sans contact et NFC mobiles et cartes sont utilisés par plus d’un milliard de personnes tous les jours pour voyager sur notre planète, qu’elles sont utilisées pour l’information, l’accès, le tourisme, les événements, les cartes de vie quotidiennes…. sur des applications que le BLE ne peut ni ne pourra gérer pas plus techniquement qu’économiquement.
  • Personne ne sait non plus si les balises Estimote ou celles d’Apple seront propriétaires ou pas, c’est à dire, interopérables, ce qui limiteraient grandement leur intérêt.
  • Enfin, coté vie privée, ce sera intéressant de voir comment la CNIL en France, et ses équivalents européens, ainsi que la Commission Européenne vont réagir à cette technologie. Au niveau européen, le « silence des puces » est souhaité. Nous avons là des balises très bavardes et très intrusives, capables de suivre en temps réels les déplacement des consommateurs à l’intérieur d’un magasin. Que faut t-il penser d’une technologie qui agit sur le mobile du consommateur sans le prévenir, à distance, dans un magasin, sans « checkin » volontaire contrairement au NFC ? Cette option sur l’iPhone sera-t-elle activée par défaut ? Il est bien sûr de nouveau trop tôt pour en dire plus puisque de nouveau, rien n’est disponible coté balise BLE / Beacon / iBeacon, c’est à dire Estimote et Apple.

Sachons donc raison garder. Le Bluetooth Low Energy et le NFC sont deux technologies complémentaires qui ont toutes deux leur place, l’une est adaptée à la géolocalisation et le géo-marketing, et l’autre, plus généraliste, pour le paiement, le transport, l’accès, le tourisme, les services de vie quotidienne avec une infrastructure mondiale en place, les deux auront des applications dans le monde de l’internet des objets.

La traduction de beacon est donc aussi bien phare que balise. Un phare pour nous guider dans nos achats en nous envoyant (push) des informations, mais aussi balise, qui nous rappelle qu’il faut être prudent car la traçabilité des porteurs de mobiles va monter d’un cran si la technologie se déploie à grande échelle sans contrôle ou garde-fous.

ibeacons screenshot

ibeacons screenshot

Enfin, il est étonnant comment la présence d’un mot sur une slide d’Apple, la déclaration d’un dirigeant d’une startup qui n’a pas encore livré un seul produit et un test chez Paypal non encore débuté, peuvent convaincre autant de personnes que le NFC est mort et sera remplacé par une technologie qui n’a pas les mêmes fonctionnalités. « La nouvelle de ma mort a été grandement exagérée ! » La phrase de Mark Twain prend tout son sens. Il ne suffit pas de déclarer la mort du NFC pour que cela se réalise. La réalité industrielle et le marché le prouveront une fois de plus dans les années à venir.

A suivre

Pierre Métivier

Pour aller plus loin – articles

Remarque et notes

(1) Paypal vient de lancer un test avec un terminal BLE se connectant sur les caisses d’un magasin acceptant déjà Paypal et permettant un paiement sans aucune action du consommateur par échange entre le mobile BLE et le terminal BLE de Paypal connecté à la caisse du commerçant, si ce dernier accepte le paiement Paypal.

(2) Intéressant les promoteurs du Bluetooth Low Energy aient eu besoin d’indiquer que la dernière version était « Low energy » ce qui montre bien que non seulement le Bluetooth est énergivore, mais que le sujet de l’alimentation de ces balises est une problématique à prendre en compte.

  • Le titre auxquels vous avez échappé- Beacons – faut il baliser ?
  • Sur Wikipedia, les articles relatifs à la technologie BLE renvoie sur 11 sujets, mais aucun sur le NFC. Etonnant, non ?
  • Au jour d’aujourd’hui, rien n’indique dans ce qui a été présenté par Apple que le Bluetooth Low Energy sera utilisé pour effectuer du paiement par Apple.
Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

26 réflexions au sujet de « Annonces iPhone 5S, iBeacon et NFC : la réalité derrière la fiction »

  1. loïc

    J’ai beaucoup aimé le «  »une paire de jumelles va tuer le microscope parce qu’on voit plus loin ! »  » En tout cas un article bien utile, car c’est effectivement usant les raccourcies journalistique.

    Concernant iBeacons de chez Apple, il faut vraiment le voir comme un élément faisant partie de leur écosystème : « Passbook »

    Bref, « iBeacon » ou plus recement le « TouchID » n’est juste que de la techno pour satisfaire leur vision très ambitieuse… Apple place ses pions intelligemment et prend son temps pour faire les choses bien, je crois

    Répondre
  2. Rouhaud

    Toutes mes félicitations pour cet article qui montre bien les chemins pris par 2 technologies différentes, et qui trouveront peut être un jour un point commun !! d’un coté le NFC bien installé dans notre société, et qui reste a déployer en France, et de l’autre une « nouvelle » techno made in APPLE qui est disponible sur le papier mais pas dans la réalité !!
    en parlant du paiement NFC, je vous informe qu’une révolution va bientôt pointé son nez grâce a cela : http://www.youtube.com/watch?v=7L3QP3kiGSE

    Répondre
    1. Pierre Metivier Auteur de l’article

      Mr. Rouhaud,
      merci pour votre commentaire. Les révolutions technologiques sont nombreuses à être annoncées. Ce sont les consommateurs, usagers et citoyen qui décident de leur succès. Bonne chance à votre projet, le plus dur reste à faire, son industrialisation.
      Cordialement
      Pierre Métivier

      Répondre
  3. D. Radonde

    Bravo et Merci Pierre pour cet article qui remet bien la « Question » (Apple aura-t-il la peau de la technologie sans contact NFC ?) en perspective.
    Le NFC n’a pas encore gagné la partie, c’est vrai ! mais sur le fond, ce n’est certainement pas de là que vient le danger aujourd’hui: Acceptation, sécurité, confidentialité, écosystème et modèle économique … sont plus des points qui nous interrogent, que de vraies-fausses questions comme celles là qui ne font qu’apporter confusion et doute.
    Ceci dit il ne faut pas ignorer ce débat, car récemment un décideur de ma société à qui je présentais le NFC m’a posé quasiment mot pour mot la même question.

    Répondre
    1. Pierre Metivier Auteur de l’article

      Merci Dominique de ce commentaire. Tu as raison sur le besoin d’alimenter le débat, d’où cet article pour répondre aux nombreux articles comparant le Bluetooth Low Energy et le NFC et annonçant la disparition du NFC.

      Il y a un grand travail de pédagogie sur la technologie elle-même comme sur la peur de nouvelles technologies, ce que j’ai essayé de faire dans un autre article plus ancien appelé « La science, la technologie et le bon sens pour combattre l’irrationnel et le pessimisme ambiant » https://sanscontact.wordpress.com/2013/02/04/la-science-la-technologie-et-le-bon-sens-pour-combattre-lirrationnel-et-le-pessimisme-ambiant/

      N’ignorons pas le débat, apportons des arguments et essayons de dépasser l’irrationnel.

      Cordialement

      Répondre
  4. Ping : Annonces iPhone 5S, iBeacon et NFC : la réalité derrière la fiction | Webgones.fr

  5. Olivier Chavrier

    Merci Pierre pour cet article qui dépassionne effectivement le débat et repositionne quelques arguments. Cela étant, il me semble que nous, aficionados des technologies bien maitrisées en France comme le NFC, devrions faire beaucoup plus attention à nos propositions de valeur et d’usage pour les clients finaux ce qu’Apple fait mieux que quiconque au monde. Nous perdons trop de temps et d’energie sur les argumentaires technologiques (rappelez vous de cet infernal débat sur le SE).
    Oui, NFC est une technologie de proximité – est-ce que cela est vraiment bien accepté du point de vue client ? Est-ce que cela va amuser les gens de se rapprocher à 1 cm d’une etiquette pour avoir accès à du contenu surtout quand 50 personnes voudront faire la même chose ? Sans compter les petits pbs de couplage d’antenne. Poussons donc le débat sur l’utilisation de l’UHF et du HBR.
    Oui, bien sur il y a la sécurité, la confidentialité, le harcélement des push mais qui vraiment s’en soucie à part les geek comme nous. Les francais sont parmi les plus gros utilisateurs de facebook et des réseaux sociaux malgré toutes les peurs que nous essayons d’instiller ca et là. L’argument CNIL et vie privée est un argument utilisé à tour de bras dés qu’il s’agit d’internet et de technos non-européennes. D’autant plus que l’architecture Apple iBeacons+TouchID est beaucoup plus sécurisé que les produits Samsung ou Google/motorola avec NFC qui sont sur le marché aujourd’hui.Tout cela est défensif.
    Il nous faut passer sur une analyse plus poussée et plus fine des besoins et avantages clients. Qu’est ce que NFC va apporter de plus que Apple et BLE/Wifi pour Mme Michu ? Qui utilise vraiment sa carte de paiement en mode sans contact aujourd’hui en France ?
    A l’heure on notre pays pousse pour les usages du sans contact pourquoi finalement ne pas dire que sans contact = NFC + RFID + BLE + WIFI etc… ?
    Le point capital me semble-t-il est que même si plusieurs technologies se partagent le terrain, nous aurons certainement une forte expertise et une certaine avance dans les logiciels, les backend systèmes, la mise en oeuvre et le déploiement de ces services qu’il soit NFC, UHF, BLE, WIFI sans compter leur sécurisation (c’est Gemalto & G&D qui participent avec ARM à la sécurité de l’A7 🙂 ), Passons à l’offensive, élargissons notre maitrise de toutes les technologies sans contact. proposons les meilleures applications, les meilleurs services et demandons aussi à nos industriels de prendre aussi en compte les autres technologies.

    Répondre
  6. Pierre Metivier Auteur de l’article

    Bonjour Olivier,

    Merci d’avoir pris le temps d’un commentaire aussi long et aussi documenté qui mériterait un article à part entière, et bien sûr d’accord sur sa conclusion.

    Sur le contenu, oui, mon article était d’abord défensif pour expliquer la différence entre les technologies BLE et NFC et montrer que ces technologies sont complémentaires et non en opposition frontale comme il a été beaucoup écrit, et en même temps clarifier les applications de chacune d’entre elles.

    Chacune de ces technos a sa place et tout lecteur de ce blog sait qu’il couvre de nombreuses technologies du QR code au Zigbee, au Bluetooth; au NFC aux réseaux alternatifs type Sigfox ou whitespaces, la RFID UHF, au monde Make/Arduino/RaspberryPi…. et toute technologie liée à l’internet des objets.

    Pour le reste, mon action au sein du Forum SMSC (comme je crois la tienne au sein du Pôle SCS) consiste à promouvoir le développement et le déploiement de nouveaux services, des applications simplifiant la vie des consommateurs, des citoyens, des usagers et suivant ces applications, à l’aide de ces nombreuses technologies (dans mon cas, plutôt NFC) en respectant l’universalité, l’interopérabilité, la non-discrimination et le respect de la vie privée de chacun d’entre nous.

    Cordialement

    Pierre
    Ps. HBR ?

    Répondre
  7. Olivier Chavrier

    Bonjour Pierre,

    A vrai dire, je me suis rendu compte apres de la longueur du texte qui ne parraissait pas long du tout sur mon PC. Merci d’avoir pris le temps de me lire. Oui, chacune de ces technos a sa place mais a la fin il y en a toujours une qui gagnera laissant les autres sur des niches. Mon souci est que nos acteurs industriels et createurs de richesse puissent en beneficier directement ou indirectement.
    HBR= High Bit Rate = NFC @ 10Mbits/s.
    Cdt

    Répondre
  8. Ping : NFC | Pearltrees

  9. Ping : Décryptage de trois articles sur les enjeux du paiement mobile et du commerce. | Avec ou Sans Contact

  10. Ping : Annonces iPhone 5S, iBeacon et NFC : la r&eacut...

  11. Ping : Déploiement des services mobiles sans contact NFC : les raisons d’y croire et d’en douter – 1ère partie | Avec ou Sans Contact

  12. Ping : Technologie mobile | Pearltrees

  13. Ping : Comprendre le puzzle du paiement mobile pièce par pièce. | Avec ou Sans Contact

  14. rollandmelet

    Merci Pierre pour cet article, que je viens de découvrir un peu tardivement
    En tant que concepteur de mobilier urbain intelligent : BLOCPARC3.0 (http://youtu.be/R0L_LMvvypg ) j’ai une position assez proche de celle d’Olivier Chavrier.
    Nous avons implémenté les trois techno (QR-CODE, NFC et BLE) sur notre mobilier.
    Le premier retour est très pragmatique : même si personnellement je suis plus sensible à la philosophie NFC, il faut se rendre bien compte que, pour un très grand nombre (surtout de leader d’opinion) l’I-phone reste la référence et pour ne pas passer à coté de sa cible il faut implémenté le BLE permettant aux I-Phone l’acces aux services.
    Deuxième retour: pour autant la réalité BLE / I-Beacon n’est pas si idyllique que cela car il y a un certain décalage avec la promesse faite.
    Nous allons très bientôt présenter cette add-on sur notre mobilier, je ne manquerai pas de vous faire part des retours utilisateurs.

    Répondre
    1. Pierre Metivier Auteur de l’article

      Rolland, merci pour ce long commentaire. L’implémentation des trois technos ensemble est tout sauf une surprise dans votre cas. Ces technologies sont complémentaires, en terme de fonctionnalités, de distances et de mobiles capables de les comprendre. Il est logique de les retrouver. De même que le cash, le chèque ou la carte de crédit sont présentes chez un commerçant. Complémentarité plutôt qu’exclusion.
      On attend avec impatience de découvrir votre mobilier et son add-on.

      Répondre
  15. Ping : Ce qu’il faut retenir des annonces Visa et MasterCard sur le HCE et les conséquences sur l’écosystème NFC | Avec ou Sans Contact

  16. Ping : Mobile World Congress 2014 : un compte rendu spécial NFC et Internet des objets | Avec ou Sans Contact

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s