Déploiement des services mobiles sans contact NFC 2ème partie – les raisons d’y croire

Paiement sans contact à Roland Garros

Paiement sans contact à Roland Garros

Rappel – Pour de nombreux observateurs, le déploiement des services mobiles sans contact est en marche. Les smartphones sont partout et les services cartes avec ou sans contact également. Il suffit donc de dématérialiser la carte sur le mobile et hop, les services mobiles sans contact NFC sont disponibles pour tous.

Derrière cette description sommaire et incomplète, il y a une réalité industrielle et business beaucoup plus complexe et qui font que les déploiements à l’échelle industrielle et l’usage semblent tarder à se concrétiser.

Rappelons les grands étapes nécessaires :

  • la conception et l’industrialisation de mobiles avec le support NFC,
  • la distribution de ces mobiles NFC par les opérateurs mobiles,
  • l’acquisition de mobiles NFC par les consommateurs
  • la mise en place d’une infrastructure très diverse – matériel et logiciel (en particulier paiement et transports …),
  • le développement et la mise en place de services réels, avec ou sans paiement, mais avec une vraie valeur d’usage pour les consommateurs, usagers et citoyens.
  • l’existence de normes et standards pour accorder les technologies, ainsi que les règles indispensables en terme de vie privée et de sécurité
  • la réalité d’un « business model » / modèle financier permettant à tous les acteurs de justifier leurs investissements.
  • la formation  des acteurs intermédiaires (commerçants par exemple)
  • la communication autour de ses services
  • l’appropriation de ces services par les consommateurs.

Dans la première partie de l’article, nous avons listé dix raisons d’être sceptique, les risques qui pourraient ralentir le déploiement de ces services (avec quelques commentaires par rapport à ces arguments sous forme de notes en italique). Cette deuxième et dernière partie passe en revue dix raisons qui nous rendent optimistes sur l’avenir des services mobiles sans contact.

1 – Technologie universelle pouvant s’appliquer à un grand nombre de domaines d’applications.

Dans le cas du mobile, c’est la convergence normalisée des technologies cartes à puce et cartes sans contact (transport, paiement, accès), des trois modes de fonctionnement (émulation cartes, lecture et P2P) associés à la technologie embarquée dans le mobile (puissance de calcul, connectivité, GPS, écran, clavier, capteurs, …) qui donne toute sa valeur au NFC en apportant des outils nouveaux aux développeurs de services. Parmi ces fonctionnalités permises à la simple approche du mobile d’une étiquette ou d’un autre objet NFC, il y a l’identification, l’authentification, l’autorisation, mais aussi, l’affichage de données, l’accès à des sites web, le lancement d’applications, la programmation du mobile, l’appairage facilité avec d’autre objets électroniques.

Le NFC est principalement associé au paiement et au transport par la dématérialisation des cartes de paiement et des titres de transport mais il existe de nombreuses autres applications comme l’accès (bureau, maison, hôtel, voiture, ..), le commerce (infos produits, fidélité, coupons, packaging), le tourisme (information musée, ville), la ville et l’accès aux services de la vie quotidienne (crèche, médiathèque, équipements sportifs,… ), la maison, le bureau, l’électronique multi-média, les jeux, la santé, la mode, l’événementiel, l’industrie, … Le champ des possibles est immense.

2 – Support de (presque) tous les acteurs industriels et de nombreux autres acteurs publics.

Il suffit de regarder la liste des acteurs du « NFC forum » pour s’en convaincre. (Presque) tous les grands noms des technologies sont présents comme Google, Intel, Samsung, Microsoft, Sony. Tous les opérateurs télécoms et de transport, les banques et bien d’autres font partie de l’écosystème  ; les deux exceptions notables étant Apple et eBay/Paypal. Dans le cas de la France, non seulement tous les acteurs de l’écosystème sont derrière cette technologie (hors Free) mais aussi les pouvoirs publics qui participent à cet effort en aidant les collectivités territoriales à déployer ces services.

Etiquette NFC (c) SES

Etiquette NFC (c) SES

3 – Infrastructure mobile, bancaire et transport mondiale en cours de déploiement.

Toute nouvelle technologie a besoin d’un effet de masse pour se développer. Prenons le fax. Un fax seul ne sert à rien. Deux fax permettent à deux personnes d’échanger des documents entre eux mais pour que le fax devienne réellement utile, il a fallu attendre l’installation de millions de fax sur la planète pour qu’il soit, pour un temps, le moyen plus rapide et le plus efficace pour échanger des données entre deux personnes ou deux sociétés.

De même, de nombreuses technologies ont besoin d’une infrastructure pour se déployer. C’est par le déploiement d’antennes-relai GSM partout dans le monde que les mobiles ont pu réellement prendre leur utilité universelle. Sans ce déploiement, , tous les habitants de la planète pourraient avoir un mobile ; il ne servirait à rien. On pourrait également prendre comme exemple les terminaux de paiement électroniques et les distributeurs automatiques de billet. Ces investissements industriels des acteurs telecoms ou bancaires sont indispensables au développement de ces services.

Dans le cas du déploiement des services mobiles sans contact, comme nous l’avons vu, certains services n’ont pas besoin d’une infrastructure complexe (services d’information par exemple). Il faut simplement des mobiles NFC dans les mains des consommateurs et des étiquettes NFC déployées dans les musées ou les arrêt de bus avec les bonnes informations. Dans le cas du paiement sans contact par mobile ou pour le transport, cette mise-à-jour de l’infrastructure est clé pour le succès de ces services. Sans infrastructure intégrant le NFC, les applications paiement ou transport ne pourront fonctionner. Ces investissements dans la technologie NFC, que ce soit dans les mobiles que dans les infrastructures de paiement ou de transport, sont en cours.

Quelques chiffres :

  • Coté mobile, la fonctionnalité NFC est maintenant intégrée dans toutes les marques sauf une(*), l’iPhone, et la grande majorité des smartphones distribuée sont NFC-ready même si le consommateur ne le sait pas toujours. Rien qu’en France, c’est plus 4,5 millions de mobiles NFC fin sept. 2013 avec une progression de 5 à 10% par mois.
  • Coté banque, partout dans le monde, les terminaux de paiement électronique deviennent bi-mode, avec ou sans contact. La fonctionnalité est installée à chaque nouvelle installation / remplacement de TPE chez un commerçant. En France, ce sont plus de 100 000 points de vente qui acceptent le paiement sans contact fin Sept 2013 avec là aussi une progression de 5 à 10% par mois. Ce sont aussi 20 millions de cartes de paiement sans contact (bancaire et privative) qui vont aider à l’appropriation du geste de paiement sans contact par le consommateur dans les prochains mois comme les cartes de transport l’ont fait pour l’usager.
  • Coté commerce, la société française SES a vendu 5 millions d’étiquette affichage électronique équipé NFC en 2013 ce qui montre l’intérêt grandissant de la grande distribution pour le NFC pour les informations produits en magasins.
  • Coté transport, 1,2 milliard d’habitants (source NXP) de la planète utilisent des cartes sans contact chaque jour pour se déplacer et les mises-à-jour en cours des infrastructures vont permettre le transfert des cartes sur les mobiles ainsi que permettre d’acheter son billet directement avec son mobile et valider son titre de transport ce qui est déja possible à Nice, Caen et Strasbourg.

4 – Services déjà utilisés par le citoyen, l’usager, le consommateur ET les commerçants et fournisseurs de services.

Cela signifie que le consommateur, l’usager ou le citoyen va utiliser les outils de paiement, de transport ou d’accès qu’il a déjà à sa disposition. Sa carte bancaire ou sa carte de transport sont simplement dématérialisées vers le mobile NFC. Il n’y a aucun besoin de s’abonner à un nouveau service de paiement par exemple auprès de sa banque ou d’un service international comme c’est le cas pour d’autres services dit « online » (Paypal, Kwixo, SMoney, Paybyphone par exemple dans le paiement).

Cela signifie aussi qu’une fois la mise-à-jour des TPE chez le commerçant, et de certaines installations de transport, le mobile NFC fonctionne chez le commerçant aussi facilement que la carte. C’est le même réseau d’acceptation, ce qui n’est pas du tout le cas pour les autres services de paiement en ligne, nous en avons déjà parlé dans ce blog. De même pour la version sur mobile des services de vie quotidienne qui peuvent être utilisée sur l’infrastructure cartes existante des villes.

5 – Diversité des facteurs de forme, autrement dit « le mobile mais pas que ».

Le NFC est souvent associé au téléphone mobile, mais il est présent dans de nombreux autres objets dès à présent. Quelques exemples en vrac : télévision, ordinateur, tablette, jeux et consoles de jeux, compteur de vélo, tensiomètre, matériel médical, packaging divers (cannette de soda), afficheur électronique de prix dans les supermarchés, vêtements, chaussure (sport et fashion), matériel médical, bracelets, clés de voiture, d’hôtel, clé USB, montre, bague, … et il en manque certainement. Cette diversité des services et des objets NFC et les possibilités d’interaction sont sans limite.

Ecran NFC (c) Think & Go NFC

Ecran NFC (c) Think & Go NFC

6 – Technologie normalisée.

C’est un point-clé pour le développement du NFC. La technologie est défini par des normes mondiales. Ce sont les mêmes en Asie, en Amérique du Nord ou en Europe. Cela ne veut pas dire que tous les objets NFC comme tous les mobiles communiquent dès aujourd’hui avec tous les services sans contact, mais plutôt que l’interopérabilité est possible et va se réaliser avec le temps, au fur et à mesure de la mise à niveau des équipements.

7 – Technologie de communication fonctionnant sans accès réseau.

Plus exactement, le NFC est une technologie de communication radio-fréquence fonctionnant sans la nécessité d’un accès réseau (Wifi, 2G, 3G ou 4G). Une carte de paiement ou de transport (avec ou sans contact) fonctionne sans connectivité et il en est de même pour leur version NFC. Tous les magasins ou les stations de métro n’ont pas forcément d’accès à l’internet et même lorsque le wi-fi est disponible, il faut encore le configurer, ce qui est bien trop long lorsqu’on est à la caisse ou devant un horodateur. Le paiement NFC utilise le TPE du commerçant, celui du parking ou de l’horodateur, sans accès réseau, contrairement de nouveau au paiement « online ».

8 – Technologie sans contact radio-fréquence fonctionnant sur mobile sans batterie.

Les cartes de transport ne nécessitent pas de batterie. C’est également le cas pour la validation transport par mobile. Un grand nombre de services en mode émulation de cartes (hors paiement pour des raisons de sécurité) fonctionnent même si la batterie du mobile est vide ce qui n’est bien sûr pas le cas des applications mobiles « online ».

9 – Technologie intégrée à l’internet des objets.

Comme le lecteur fidèle le blog le sait, l’internet des objets est un terme qui désigne l’intégration de nombreux objets et services connectés dans l’internet. On peut y retrouver les voitures communicantes (comme la Google car), le M2M (Machine-To-Machine – services de suivi de flottes de véhicules), la domotique (smart home / maison connectée), l’immotique (smart building), les smart cities (villes connectées/intelligentes), les smart grids (énergie), le wearable tech (les vêtements connectés comme la chaussure Nike+ ou les smart watch), le quantified self (des capteurs mesurant les informations individuelles comme la balance Withings), et de nombreux services sociétaux à base de capteurs (détection d’incendie ou de tremblements de terre, arrosage des champs, …).

L’internet des objets a donc de multiples formes et les objets qui le composent et s’y connectent sont plus ou moins bavards et actifs. Certains, connectés en permanence, échangeant un grand nombre de données en permanence, seront conçus avec des adresses iP, des capteurs, de l’intelligence, de la connectivité longue distance 3G ou 4G. Beaucoup d’autres n’auront besoin que d’un identifiant, quelques données, interrogeables d’un geste avec un mobile. Pour ce type d’application, le NFC est une des technologies-clés au développement de cette version étendue de l’internet. La présence du NFC dans les 11 millions des smart meter de GrDF en est un des exemples les plus récents dans le domaine du M2M. On trouve également du NFC dans les Smart Watch de Sony par exemple.

10 – Appropriation rapide des services sans contact par les consommateurs, usagers et citoyens.

Le geste est facile et connu, c’est celui de la carte sans contact pour accéder aux locaux de son entreprise, pour payer rapidement sans code PIN ou pour valider son titre de transport. C’est un geste rapide, omni-présent dans notre quotidien. La version NFC de ce geste est le même, mobile en main, sans chargement préalable d’une application et avec de nombreux services supplémentaires permis par le mobile. Ce geste est naturel pour toutes les personnes ayant adopté un service mobile sans contact dans le monde comme en France, dans les villes comme Nice, Caen, Strasbourg, Marseille ou Bordeaux qui ont commencé leur déploiement.

###

Ainsi se termine cet article bien trop long aussi bien pour la première partie et les raisons de douter que sur celle deuxième partie montrant que le déploiement des services mobiles sans contact est probablement inexorable. La mise-en-oeuvre des technologies et des services reste complexe et la coopération de nombreux acteurs industriels dans des industries très variées demeure indispensable pour que la simplicité du geste sans contact, le gain de temps qui en résulte et l’universalité des applications possibles deviennent notre quotidien.

A suivre.

Un commentaire pour Déploiement des services mobiles sans contact NFC 2ème partie – les raisons d’y croire

  1. […] cette première partie. Les obstacles sont réels mais non insurmontables et nous verrons dans la deuxième partie de l’article les nombreuses raisons qui nous font penser que les avantages apportés par les services mobiles […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :