Aller de l’avant (ou pas) : la presse face aux défis du numérique aux Mardis de l’Innovation

La presse et les défis du numérique

La presse et les défis du numérique

Dématérialisation et désintermédiation, les deux compères du monde numérique. La semaine a été riche de ces deux concepts sans qu’ils soient toujours nommés, que ce soit au sujet d’Uber et des taxis parisiens ou la une de Libé de ce samedi. Et pourtant, il se crée de nouvelles entreprises, en particulier coté presse dans ce contexte qui semble peu propice. C’est donc le moment de revenir sur une séance des Mardis de l’Innovation de Marc Giget, du 21 janvier 2014 sous le titre « Lancer un magazine d’innovation, Web, papier, hybride… en période de crise« .

« La presse magazine fait face à une révolution marquée par la multiplication des nouveaux formats Web, papier, hybrides… l’expansion du gratuit, dans un contexte de réduction et de redistribution des budgets publicitaires. De nombreux titres disparaissent parallèlement à la multiplication d’initiatives très créatives. Evolution du contexte de la presse magazine et stratégies de nouveaux acteurs, dans le domaine des magazines ciblés sur l’innovation, les changements de paradigmes et le progrès humain. »

Nos trois intervenants sont Gérard Ayache pour Up Magazine, Jérome Ruskin pour Usbek et Rica et Maryline Passini pour le blog Proâme.

Gérard Ayache, Up Magazine

Gérard Ayache, Up Magazine

L’idée de Up Magazine vient de la vision d’un ballet mélangeant le corps humain, la machine et le numérique.  Une idée : « Déchirer l’écrasant filet de pessimisme qui enserre les esprits et amène à l’immobilisme. » Mélanger le son, l’image, la vidéo – éléments mixés, « hybridés« . Esthétisme. Dans Up, il n’y a pas que des innovations technologiques mais aussi sociétales. (Rappelons qu’il n’y a qu’en France qu’innovation est synonyme de technologie. #ndlr) Up cherche les innovations, les signaux faibles, les mutations de toute sorte. Séparer le bon grain et l’ivraie, repérages, décryptages. Up, c’est une vingtaine de journalistes et de contributeurs. 4000 articles, 100 K visiteurs et 500 K pages/mois. La stratégie de développement est en cours, y compris à travers un modèle de paiement « intelligent » (sans plus de précision). Une levée de fonds en cours, pas de version papier, un « pure player ». Pas de pub dans le sens bannières pour des raisons d’esthétisme mais rubriques sponsorisées. donc … 😉

Jérôme Ruskin et Marc Giget

Jérôme Ruskin et Marc Giget

Deuxième intervenant, Jérôme Ruskin, fondateur d’Usbek et Rica qui a apporté quelques exemplaires du dernier n° de la revue avec 48 heures d’avance sur les kiosques. Merci ! Pour la petite (et la grande histoire), Usbek et Rica sont les deux personnages des Lettres persanes de Montesquieu, apportant, par leurs échanges, une vue critique de la France du début du 18ème siècle (*). Jérome se propose de « Démocratiser la prospective » et ceci depuis depuis 2008. Mais c’est aussi participer et batir ce changement en utilisant un prisme sociologique. Il n’y a aucun journaliste de formation dans la rédaction sans que ce soit un parti pris. Usbek et Rika est une entreprise de presse spécialisée dans la prospective, dont le contenu est distribué sous de nombreuses formes que ce soit en B2C directement à travers le magazine papier qu’en B2B à travers des sites d’entreprises comme le magazine Pulse d’EDF ou le FutureMag d’Arte. Usbek & Rica en version papier existe depuis 2010, sous forme d’un trimestriel. Un magazine pour comprendre le monde qui vient. C’est aussi donc une offre « corporate » vers les entreprises suite à une première demande « aidez nous à comprendre le futur« . Des applications mobiles/tablettes sont en cours de réalisation comme l’application Futur – l’appli qui explore le futur. A suivre hahstag #futurit et un nouveau site web. C’est enfin l’animation de l’événement « Le tribunal pour les générations futures » et des livres. Pulse, réalisé par Usbek et Rica, pour EDF est plus lu que le magazine. Le B2B participe à la démocratisation du futur. Usbek et Rica est une entreprise de presse et non une agence, elle fait travailler des journalistes et se développe à travers une vision très claire de l’entreprise et de ses acteurs (ce qui semble manquer aux journalistes de Libé à en croire la une du jour – CQFD) Jérôme enfonce le clou « La presse, c’est le Moyen-Age, imprimer 28 000 exemplaires pour en vendre 15,000, c’est honteux ! »

Maryline Passini, Proâme

Maryline Passini, Proâme

Troisième intervenante, Maryline Passini et son blog Proâme, le blog du changement d’époque et de société, une intervention centrée sur le contenu et les idées développés dans le blog. Maryline n’aime pas le mot futur. Prévision vs. prospective ? Le débat à peine effleuré est esquivé. Pour Maryline, pessimisme et attentisme sont des freins à l’innovation, aux changements positifs. (Yes ! #NDLR) Non à la dictature des biens pensants, toujours les mêmes experts dans les médias, quel que soit le sujet. Savoir faire la part des choses, ne pas croire à des livres comme « Population Bomb« , tissu d’ineptie   Maryline cite Michel Maffesoli « Les nouveaux biens-pensants »  « Moi je mets des bémols partout » en défendant un optimisme rationnel. « Les liens valent plus que les biens » et dans son approche, apporte son savoir de prospectiviste à des PME. Les grands chantiers sont le défi climatique « sauver les hommes », les révolutions technologiques, la crise de croissance humaine. Maryline présente les « Magellans de l’avenir« , cite Gaston Berger, se méfie de Ray Kurzweil, fait le tri dans ses idées, le trouve visionnaire tout en se posant des questions sur les limites du transhumanisme. « On se demande si Google ne se prend pas pour Dieu. » Une intervention empreinte d’un bon sens qui se fait trop rare.

A travers ces trois projets, c’est une nouvelle vision de la presse s’appuyant sur les nouvelles technologies, numériques mais aussi sur le papier, sur une coopération saine avec les entreprises,  sur un ensemble cohérent de supports – blogs, mobile/tablettes, TV, apps, réseaux sociaux, conférences, qui nous a été présentés, trois projets optimistes pour se projeter vers l’avant, imaginer, surfer, analyser, prospectiver et créer de la valeur pour les porteurs de ces projets et leurs lecteurs.

A découvrir, à lire et … à suivre.

Pierre Métivier

(*) Les lettres persanes se terminent avec une satire mordante du système de Law (dixit Wikipedia et  j’avoue, je n’ai pas relu le livre pour l’occasion). A mettre en parallèle avec les Bitcoins !

Pour aller plus loin

Vous pouvez retrouver deux des trois interventions (celle de Maryline Passini ne semblant pas être encore en ligne) et bien d’autres, sur le site Viméo des Mardis de l’Innovation

  • Usbek & Rica: naissance d’une nouvelle entreprise de presse spécialisée dans la prospective
  • Naissance de UP’Magazine, le magazine en ligne de l’innovation et de l’économie créative.

2 commentaires pour Aller de l’avant (ou pas) : la presse face aux défis du numérique aux Mardis de l’Innovation

  1. gabrielle dit :

    merci pour cet article très instructif,surtout l’intervention de Jérôme Ruskin!

  2. […] Pourtant, de plus en plus de publications hors-champs font irruption dans les kiosques et/ou les librairies. À l’heure où de nombreux canards sont au bord du dépôt de bilan et où l’équilibre économique de la presse écrite est de plus en plus malmené, certains titres n’hésitent pas à avoir l’audace de voir le jour. Ils pourraient être découragés par l’expérience infructueuse de Rue89, pure-player qui a tenté une expérience papier avortée au bout de 18 mois d’existence. Mais non : ces titres préfèrent se lancer dans l’objet palpable du print qu’ouvrir un énième site Internet. Aller de l’avant (ou pas) : la presse face aux défis du numérique aux Mardis de l’Innovation |…. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :