Quel est l’intérêt pour votre entreprise de connecter / ouvrir les objets que vous produisez ?

Pourquoi connecter les objets

Pourquoi connecter les objets ?

Cette question, Franck Lefevre, grand spécialiste des interfaces hommes machines #IHM avec Digital Airways et le « mastermind » des prometteurs Beewall  et  TheThingBox de Fundatrix,  la pose en commentaire d’un précédent billet.

« Quel est l’intérêt pour votre entreprise de connecter/ouvrir les objets que vous produisez ? » Question fondamentale. Pourquoi connecter un objet que l’on produit ? De nombreuses réponses sont bien sûr possibles de part l’immense domaine d’applications.

Nous avons également deux questions en une puisque les verbes « connecter / ouvrir » sont associés, verbes complémentaires dans ce cas :

  • connecter ayant une connotation matériel – connexion physique, réseau, objet alors que
  • ouvrir fait plutôt allusion à une connexion logicielle à travers des API, un accès aux données.

Nous resterons plutôt sur la partie connexion physique dans ce billet. Il y a, pour commencer, des raisons génériques qui peuvent s’appliquer aux objets connectés.

  • Se différencier des concurrents – Me First
  • Ouvrir un nouveau marché – Me First
  • Le faire parce que les concurrents l’ont fait – Me Too
  • Augmenter son ARPU, revenu moyen par utilisateur, en créant des services complémentaires sur abonnement.
  • Baisser ses coûts de production – ce que la connexion permet lorsque l’on déporte une partie de l’intelligence de l’objet sur un mobile en ne gardant sur l’objet que l’essentiel. Exemple de nombreux add-on médicaux connectés à des smartphones remplaçant des instruments beaucoup plus onéreux.
  • Donner une image hi-tech « fashionable » à son produit/service.

et puis d’autres raisons plus spécifiques aux produits connectés :

  • Créer de nouveaux « business models ». Sur ce point, Alexis Houssou et Barbara Belvisi de la société Elephant & Ventures, nous en ont présenté quatre lors du dernier IOT Meetup parisien quatre possibilités.
    • HAAS – Hardware as a service. Ex. Space Monkey
    • Hardmium software service, le service premium est du hardware. Ex : Paper53.
    • HAAP – Hardware as a platform. Ex : Leapmotion.
    • Hardata – Hardware device, vivre des données qu’il produit. Ex : NEST
  • Tracer, retrouver l’objet connecté – M2M, traçabilité, DHL.
  • Tracer, retrouver les objets auxquels notre produit est attaché – Treasure Tag de Nokia, ti’Be de Ticatag.
  • Tracer les consommateurs, les suivre et communiquer en direct – iBeacons / BLE (et oui nous sommes des objets dans l’internet des objets).
  • Lier des services physiques entre eux – réservation d’une chambre d’hôtel et accès à cette chambre avec le même mobile.
  • Communiquer avec des objets 1.0, échanger avec eux ajoutant des capteurs externes et/ou des éléments de contexte pour améliorer les services offerts par le produit – Mother de sen.se, parapluie connectée
  • Communiquer avec la ville, les transports en commun, les musées…
  • Apporter des fonctionnalités à des endroits physiques qui n’en disposaient pas – mesure d’hygrométrie dans un champ.
  • Sauver des vies humaines – add-on médicaux sur mobiles utilisés dans des contrées en voie de développement.
  • Mettre à disposition des services supplémentaires pour la création de revenus récurrents – santé, régime alimentaire – MyBiody Balance.
  • Accumuler des données que l’on peut analyser / repackager / vendre.
  • Prévenir les risques naturels – réseau de capteurs – incendies dans les forêts, vibrations sur un volcan,..
  • Mieux mesurer la consommation énergétique – smart grid, ou la pollution – capteur NO².
  • Automatiser / sécuriser la maison, la ville, la voiture – smart city, smart home – domotique.
  • Alimenter le consommateur de données sur lui-même dont il est friand – Wearables, pèse-personne, ordinateur de vélo,.. #ego
  • Remplacer des produits spécialisés complexes et chers en utilisant les capacités de connectivité, de calcul, d’affichage d’un mobile.
  • Alimenter les geeks et les bobos branchés de nouveaux gadgets – je ne vais pas encore citer xxx, yyy et zzz mais vous connaissez les « usual suspects ».
  • Parce que simplement, c’est possible – Mouvement MAKE/DIY.
  • Parce que personne ne l’a fait avant.
  • Parce que…
Poivrier électrique

Poivrier électrique

La liste est sans fin et bien sûr, tout cela peut se mélanger. Exemple – La mesure précise de la consommation en électricité dans une maison peut permettre de faire baisser sa consommation et génère également des informations que le producteur peut potentiellement revendre.

Et un jour, peut-être, probablement, ce sera standard de connecter un objet, on ne se posera plus la question même si c’est inutile, comme ces salières ou poivriers électriques qui probablement seront connectés eux aussi. Et là, la question de Franck « Quel est l’intérêt pour votre entreprise de connecter / ouvrir les objets que vous produisez ? » prendra un autre sens. Faut il connecter tous les produits ?

Post it Photo Martin Abegglen - twicepix (cc) sur Flickr

Post it Photo Martin Abegglen – twicepix (cc) sur Flickr

Ce billet confus, sans queue ni tête n’est qu’une ébauche d’un début de commencement de réponse à la question de Franck. Un beau sujet pour un jour d’orage de cerveaux nécessitant une dizaine de paquets de petits carrés de papier de couleurs fluorescentes équipés d’une bande adhésive et quelques tableaux blancs, et optionnellement un consultant ou deux. Chers lecteurs, n’hésitez pas à ajouter vos suggestions dans un commentaire à ce billet.

Rappelons nous enfin l’une des raisons de la création du Nabaztag, un lapin, le premier objet connecté crée par Rafi Haladjian, Olivier Mievel et l’équipe de Violet. De mémoire, paraphrasant Rafi « Pourquoi un lapin ? pourquoi pas un lapin, il faut bien commencer par quelque chose, ensuite, nous connecterons le reste des objets« . Prémonitoire ?

A suivre.
Pierre Métivier

Question complémentaire à ce billet « Et pour le consommateur, pourquoi acheter un objet connecté ? » et c’est à venir .. un jour.

Un commentaire pour Quel est l’intérêt pour votre entreprise de connecter / ouvrir les objets que vous produisez ?

  1. rollandmelet dit :

    « Alimenter les geeks et les bobos branchés de nouveaux gadgets – je ne vais pas encore citer xxx, yyy et zzz mais vous connaissez les « usual suspects ». »
    Des noms !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :