De la bataille autour du mobile (et du consommateur associé) considérée comme une partie de go

Jeu de Go

Jeu de Go

Le go est un jeu fascinant, le seul jeu de plateau qui résiste encore à l’ordinateur comme le rappelait récemment un article de Wired, un jeu aux règles plus simples que les échecs mais où la tactique et la stratégie sont omni-présentes. Le but est de développer et sécuriser des territoires et donc d’en avoir plus que son adversaire à la fin de la partie.

On parle de vie, de liberté(s), de prisonniers. On adopte une stratégie, on choisit les parties du goban (plateau du jeu) sur lesquelles on va se concentrer, on étudie l’approche de son adversaire, on s’y adapte (ou pas) durant le cours de la partie. Des combats de guérilla ont lieu partout sur le plateau, on se bat comme des chiffonniers pour des territoires minuscules et une seule pierre posée au début de la partie peut se révéler clé pour l’issue finale. On sécurise son territoire tout en empêchant l’adversaire de faire la même chose, et bien sûr il fait de même.

Georges Perec y a consacré un bel ouvrage et je me souviens avoir lu un petit livre (que je n’ai pas retrouvé y compris sur le net) qui expliquait comment Mao Zedong (Mao Tsé-toung) avait utilisé une approche stratégique et tactique inspirée du jeu de Go pour la Longue marche.

La bataille autour du paiement sans contact mais plus largement du « contrôle » des consommateurs à travers l’usage de son mobile peuvent se comparer à une partie de go mondiale. Nous simplifierons cette partie autour de deux adversaires – l’équipe GAFA, plutôt américaine – Google, Apple, Facebook et Amazon, voire sa version étendue GAFAPE en y joignant Paypal et eBay, qui utilisent comme stratégie principale la dépendance à l’internet pour étendre leur territoire et l’équipe des banques, opérateurs télécom et de nombreux  industriels autour de la technologie de proximité NFC, l’équipe du reste du monde avec une forte participation asiatique et européenne.

Go et NFC

Go et NFC

Le goban est la planète et (un peu) plus précisément le monde du commerce de proximité mais aussi du transport, de l’accès, le tourisme, de l’électronique, de l’identité et de nombreuses autres activités. Le territoire du goban sur lequel la bataille est la plus féroce est celle du commerce et du paiement.  L’équipe américaine ayant délaissée (pour l’instant) des territoires comme le transport ou l’accès,  l’équipe du reste du monde ne se prive pas de sécuriser ces territoires.

Chaque annonce, chaque nouveau service de chaque équipe est comme une pierre posée (plus ou moins importante) sur le goban. Nous ne rentrerons pas dans les détails de cette bataille encore plus complexe car des alliances de circonstances se font et se défont entre partenaires d’une même équipe. Coté équipe Europe/Asie, les banques vendent des mobiles et les opérateurs télécom proposent des solutions de paiement, les fabricants de mobiles s’associent directement avec les opérateurs de cartes bancaires. De l’autre coté, ce n’est pas mieux – Amazon propose des solutions de paiement en concurrence avec Paypal, Facebook menace la domination de Google et Apple devrait faire des annonces ce 9 septembre 2014 qui pourraient changer la donne pour les joueurs des deux équipes.

Bien malin qui annoncera le vainqueur de cette partie de go qui va durer encore longtemps, mais nul doute que la pierre que devrait poser Apple, en annonçant probablement les caractéristiques de l’iPhone 6 et de l’iWatch qui pourraient comporter le support d’un paiement sans contact NFC, sera scrutée par les deux équipes. En terme de go, ce sera une pierre à la fois offensive et défensive qui devrait grandement influencer la partie.

A suivre dès le mardi 9 septembre dans la soirée

Le livre de Georges Perec

Le livre de Georges Perec

Pierre Métivier

Pour aller plus loin

4 commentaires pour De la bataille autour du mobile (et du consommateur associé) considérée comme une partie de go

  1. […] annoncé dans le post précédent décrivant le marché du mobile et du paiement sous l’angle du jeu de go, la pierre jouée […]

  2. elleinatre dit :

    A reblogué ceci sur Digital-In by Lina Tremisi ou Passion Innovationet a ajouté:
    Merci à Pierre Métivier de remettre les choses en perspectives ! Il est essentiel, me semble-t-il, d’analyser notre monde moderne – et notamment la révolution numérique qui le balaye – en le soumettant à l’éclairage des lumières du passé ! Il prend alors une toute autre dimension et tonalité, à travers le prisme des dimensions historico,économico-,sociologico-,philosophico-,technologico-, stratégico-, …*-co 🙂
    Bref merci Pierre pour ce « devoir de mémoire » au sens éducatif du terme 😉

  3. […] De la bataille autour du mobile (et du consommateur associé) considérée comme une partie de go […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :