Le pantalon Norton anti-RFID – une pantalonnade 2.0

Drôle d'endroit pour ranger sa carte de paiement (c) Betabrand / Figaro

Drôle d’endroit pour ranger sa carte de paiement (c) Betabrand / Figaro

En cette fin d’année, l’annonce d’un projet liant un fabricant de vêtements Betabrand et l’éditeur de logiciels antivirus Norton a fait le tour de la planète média. C’est probablement le lien entre le monde physique du jean, symbole de la ruée vers l’or californienne et le monde virtuel de la Silicon Valley qui crée un tel engouement pour un objet pourtant non connecté. Le pantalon Norton, l’armure 2.0 des e-chevaliers des temps modernes.

Deux parties distinctes dans cette affaire.

La première, le fameux scandale des cartes bancaires sans contact. Une légende urbaine et un marronnier depuis 2 ans. Toujours les mêmes infos de base copiées collées, facile pour tous, jusqu’à 15 m de distance. Merci de lire cet article  Jean-Marie Bigard et Jean-Louis Barrault pour lutter contre les légendes urbaines du paiement sans contact sur le sujet pour avoir les deux versions de l’histoire, article qu’il faudrait probablement mettre à jour mais qui globalement montre que si oui, il est possible de lire dans des conditions particulières quelques informations de la carte et votre serviteur sait le faire à titre personnel, cela n’a guère d’intérêt pour des malfrats car très difficile à réaliser dans la vraie vie et pour un gain très faible. Les banques ont mesuré ce risque et il est excessivement faible. Et dans tous les cas, tout achat frauduleux lié à la carte est remboursé.

La carte bancaire à puce, avec ou sans contact est sans aucun doute le moyen de paiement le plus sûr et c’est la raison pour laquelle les Etats-Unis la déploient en ce moment pour réduire la fraude et Apple vient de l’adopter avec l’iPhone 6. En Australie, 70% des paiements cartes sont sans contact (Souce MasterCard). A Londres, on les utilise pour prendre le métro ou le bus directement. Le touriste n’a plus besoin de comprendre comment fonctionne le distributeur de tickets ni faire la queue. Plus rapide, plus simple et « secure ». En France, on devrait atteindre en décembre les 10 millions de transactions mensuelles de paiement sans contact. Des vols liées au sans contact ? Hors les media en mal de scoop, il n’y en a pas. Il y a 10 mois, un représentant du service de la surveillance des moyens de paiement scripturaux de la Banque de France, après deux ans de mise en service, a déclaré dans une conférence que son service n’avait reçu aucune plainte liée au sans contact. A titre personnel, nous n’avons pas d’informations plus récentes mais nul doute que si des fraudes liées au paiement sans contact avait eu lieu, les médias en auraient fait état.

Et nous arrivons à la deuxième partie, ce pantalon Norton qui vogue sur la vague « paranoia vestimentaire » pour reprendre le terme de l’article du Figaro.

La vidéo de présentation signale «En 2015, plus de 70% des cartes de crédit seront vulnérables à ces machines illégales» comme le rappelle le Figaro. Des sources pour cette information ? Que nenni. Une simple affirmation.

Les informations des cartes sont-elles faciles à lire  ? Non bien sûr. Amusant de voir dans la vidéo comment les deux personnes mettent une simple carte ou leur passeport dans une poche, sans sac, sans portefeuille, comme tout à chacun bien sûr. Le fait de mettre une carte sans contact dans un portefeuille, plus la veste ou le sac, plus la multiplicité des cartes rend impossible la lecture. La vraie vie quoi.

Cerise sur la gateau ou ultime pantalonnade (of course) le principe choisi par Betabrand de protéger le pantalon lui-même. Pour que cela soit fonctionnel, il faut :

  • soit changer toute sa garde robe pour n’acheter que des vestes ou des jeans de Betabrand, (business model ambitieux mais risqué) ou
  • ne porter qu’un seul jean (économique mais peu hygiénique) ou, enfin,
  • se décider le matin, après la douche. « Vais je utiliser ma carte de paiement aujourd’hui ? Oui ? alors je porte mon armure 2.0, merci Norton et Betabrands ».
Bouée canard (c) Les SIMs 3

Bouée canard (c) Les SIMs 3

Si malgré tout cela, vous êtes intéressé par acheter la veste ou le pantalon, nous vous recommandons également, particulièrement pour les Parisiens, la bouée canard en cas de montée brusque des eaux de la Seine, et le kit anti venin, au cas où vous vous feriez piquer par une vipère ou un cobra dans le Jardin des Tuileries !

Plus sérieusement, les risques de fraude de type vol physique dans la rue ou dans les transports en commun de votre portefeuille ou de votre sac OU d’utilisation malveillante de vos coordonnées carte suite à une commande sur Internet, sont nettement plus réels que ce vol à distance des cartes bancaires sans contact.

Dites Betabrand, vous devriez contacter Jean-Marie Bigard, lui qui a peur des chauves-souris enragées, « une chance sur dix millions de se faire mordre » c’est forcément un client potentiel. Pour les autres, je suis sûr qu’en cette période festive, vous trouverez une autre utilisation à ces 110 €. (Le jean est 168 $ ce qui nous fait 137 € près du double d’un jean Levis mais promo en cette période de crowfunding à 110 €.)

Belles fêtes de fin d'année

Belles fêtes de fin d’année

Voila, ceci dit n’est Noël, et comme chacun sait NFC signifie aussi « Now For Christmas« .

Belles fêtes de fin d’années à toutes et à tous et merci de votre fidélité.

A suivre… en 2015

Pierre Métivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :