Requins, transport aérien, paiement sans contact ou les peurs irrationnelles

Top 15 des animaux les plus dangereux (c) Bill Gates

Top 15 des animaux les plus dangereux (c) Bill Gates

Il y a quelques jours, les requins étaient de nouveau sur le devant de la scène médiatique. A chaque nouvelle attaque mortelle, c’est la même chose, ils sont en première ligne, en ouverture du journal de 20:00. Entre horreur, voyeurisme et sensationnalisme, les requins font de l’audience. Peurs irrationnelles véhiculées par les media et propagées par Hollywood (rappelez vous des Dents de la mer de Spielberg). Et pourtant, il n’y a qu’une dizaine d’attaques mortelles de requin par an alors l’espèce humaine en tue chaque année entre 50 et 100 millions pour leurs ailerons. Au classement des animaux les plus dangereux pour l’être humain tel qu’on peut le trouver dans le blog de Bill Gates, ils ne sont même que quinzième, loin derrière les moustiques, les serpents, les éléphants, les escargots #ehoui, les chiens (les meilleurs amis de l’homme) et bien sûr les hommes eux-même. La peur du requin est présente alors que la probabilité que nous en rencontrions un dans la nature et qu’il nous attaque est infinitésimale.

Les moyens de transport les plus dangereux

Les moyens de transport les plus dangereux

On pourrait faire le même constat avec les accidents dans le transport aérien, également tragiquement présent dans une actualité récente, qui bouleversent les informations. L’avion est pourtant avec l’ascenseur et le train, le moyen le plus sûr de transport, alors que la moto, la marche à pied, le vélo et la voiture sont très largement plus meurtriers. Et pourtant, cette appréhension de prendre l’avion existe, spécialement, après chaque accident montré ad-nauseam alors que nous devrions monter dans nos voitures avec cette même appréhension, nous poussant à une conduite plus respectueuse des autres conducteurs et du Code de la Route. Et non 😦

Dans une moindre mesure (il n’y a heureusement pas le côté tragique), il en est de même pour le paiement sans contact. Régulièrement, des articles dans les journaux ou en ligne, des émissions de télé vont nous montrer qu’il est facile de voler toutes les informations de sa carte bancaire à distance, que tout le monde peut le faire et que le moyen de paiement n’est pas sûr. Et il est clair que la perception d’une partie (nous y reviendrons) des consommateurs est négative par rapport à ce moyen de paiement.

Tout comme pour les requins ou le transport aérien, cette perception est erronée. Oui, les requins mordent, oui, les avions peuvent s’écraser, oui, il est possible de lire certaines informations d’une carte sans contact à distance, mais dans la réalité et dans les trois cas, c’est excessivement rare.

Dans le cas du paiement sans contact, les services concernés de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale, la police scientifique, en contact avec les « lanceurs d’alertes » d’une fraude potentielle, ont déclaré dans le magazine MISC #77 – page 43 de Janvier 2015 : « A ce jour, il n’existe ainsi pas de fraude à la carte sans contact puis qu’aucune faille n’a réellement été mise à jour. » (voir image ci-dessous). Même son de cloche côté service de la surveillance des moyens de paiement scripturaux de la Banque de France – pas de fraude avérée liée à la carte sans contact. Le paiement par carte bancaire EMV / à puce avec ou sans contact NFC dans un magasin est de loin le moyen de paiement le plus sûr, les américains sont en train de l’adopter ainsi qu’Apple et Paypal. Le même article cite le chiffre de 450 mio € par an la fraude aux moyens de paiement, aucun de ces euros n’est attribué au sans contact. Plus globalement, la fraude sur Internet, le « skimming« , le vol physique de portefeuille et du cash qu’il contient, est bien plus active mais les media n’en parlent que très peu, moins vendeur.  Et nous avons déjà développé dans ce blog (voir en bas de billet), tous les arguments montrant le peu de risques encourus.

Misc Magazine 77 - Dossier sécurité des moyens de paiement

Misc Magazine 77 – Dossier sécurité des moyens de paiement

Les requins, les avions et les cartes bancaires sans contact ont ce triste privilège de porter en eux un risque perçu loin d’être en rapport avec le risque réel, sans raison réelle, qui entraine une peur irrationnelle, principalement par méconnaissance du sujet et l’envie de certains media d’une audience facile quelle que soit les conséquences.

Paiement sans contact - Mars 15 (c) Groupement CB

Paiement sans contact – Mars 15 (c) Groupement CB

Heureusement, les consommateurs, en France et dans le monde, tiennent de moins en moins compte de ces titres racoleurs. Ils continuent à se baigner en mer, ils prennent de plus en plus l’avion et utilisent de plus en plus le paiement sans contact comme le montrent les derniers chiffres d’utilisation de la carte bancaire sans contact en France à fin mars 2015. Toujours en forte progression. Sans plus de fraude.

A suivre .. sur Twitter, où, bien sûr, les réactions ne tarderont pas sur le sujet, comme à chaque fois que ces sujets sont abordés. Une nouvelle occasion d’échanges et d’explications avec les esprits curieux et les jacobins, ceux qui développent des business autour du sans contact et ceux qui vivent d’un business basé sur cette peur, et tous les autres. Le spectre, quel mot chargé de double sens, est large.

A suivre donc.

Pierre Métivier
@pierremetivier

PS. Entre phobie, anxiété ou peur irrationnelle, je ne suis pas sûr du terme qu’il faudrait utiliser pour décrire les trois exemples cités. Merci aux lecteurs les plus versés en psychologie de me corriger.

Articles du blog sur le même sujet.

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Une réflexion au sujet de « Requins, transport aérien, paiement sans contact ou les peurs irrationnelles »

  1. Ping : La technologie n’est ni bonne ni mauvaise, elle est ce que les hommes en font | Avec ou Sans Contact

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s