La carte à puce. Une histoire à rebonds et une expo passionnante au Musée des Arts et Métiers, Paris

La carte à puce. Une histoire à rebonds

La carte à puce. Une histoire à rebonds

La Carte à puce. Une histoire à rebonds est une exposition temporaire au Musée des Arts et Métiers, qui se visite jusqu’au dimanche 3 janvier 2016. Son entrée est comprise dans le prix du billet exposition permanente. Comment se présente cette exposition ? Plutôt que de paraphraser le texte introductif de l’expo, en voici quelques extraits.

« Organisée en trois parties, Carte à puce. Une histoire à rebonds présente des objets patrimoniaux rarement exposés (prototypes, cartes à puce anciennes ou actuelles etc.). De ses différentes applications aux secrets de sa fabrication, découvrez l’histoire d’une technologie pleine de ressort.

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

(La première section montre) l’utilisation de cartes pour téléphoner, pour payer ou retirer de l’argent, qui a permis l’émergence de la carte à puce. Ces applications mettent en effet à l’œuvre les fonctionnalités élémentaires de la carte à puce : comptage d’unités, mémorisation et traitement de données, identification et authentification. Ces fonctions, et la sécurité offerte par le composant électronique embarqué, vont motiver l’emploi de la carte à puce dans de très nombreux autres domaines, de la santé au transport, des titres d’identité officiels à la télévision à péage.

La deuxième section de cette exposition-découverte vous entraîne sur les traces des pionniers de la carte à puce tels Roland Moreno ou Michel Ugon et vous raconte l’émergence de cette industrie hors du commun.

La dernière partie de l’exposition révèle le fonctionnement de cette « forteresse de poche » qu’est la puce. Petit voyage au cœur du visible (l’objet) et de l’invisible (ses fonctions), cette section montre aux visiteurs la « merveille de technologie » qu’est la carte à puce. Dans chacune d’entre elles se cache un véritable petit ordinateur ! ».

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

Que voit-on donc dans cette expo ? Des objets étonnants, dignes du mouvement « Make » actuel, des vidéos d’époques – journaux télévisés avec un jeune François de Closets, des interviews de Roland Moreno dans son « atelier », le prototype du premier lecteur de carte, un outil de test étonnant créé en Meccano, des facsimilés de brevets, quelques mobiles, un publiphone à carte, le déroulement de la fabrication, une carte avec deux puces, pour des problèmes de double standards, un prototype de carte Navigo à contact datant du début 90, la généalogie de la carte et les liens entre la carte à mémoire – Roland Moreno et la carte à puce – Michel Ugon, et bien d’autres artefacts comme la carte du « terminal de la marchande« .

On y apprend aussi que d’ici juin 1972, (il y aura) une soixantaine de distributeurs de billets ! Que de chemin en un peu plus de 40 ans. Cela parait bien loin même si l’utilisation du carbone 14 n’est pas nécessaire à dater la plupart de ces objets 😉

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

Ne partez pas sans regarder les vidéos et en particulier celle appelée « Michel et la cryptographie« . Passionnant, didactique et drôle, ce petit film explique simplement les principes de la cryptographie avec l’aide de nombreux Michel mais aussi de Pierre Dac et Francis Blanche ! Enfin, vous pouvez également lire le catalogue de l’expo et ses entretiens informatifs.

Carte à puce. Une histoire à rebonds : une expo passionnante, à conseiller à tous les fans de de sciences et technologie (comme tout le musée) ou toute personne simplement intéressée à comprendre toute l’histoire derrière cette carte à puce qui est partout présente dans notre quotidien. Une saine occupation pour ce week-end du 14 juillet ou pendant les vacances d’été. Sans oublier les collections permanentes et l’expo Invention / Design – Regards croisés (quelques photos).

A suivre … jusqu’au dimanche 3 janvier 2016 au Musée des Arts et Métiers.

Pierre Métivier

Notes

  • Merci à Pierre Paradinas, pour la création de cette exposition en tant que commissaire scientifique et la visite commentée.
  • A titre personnel, je suis heureux que le livre « Le mobile NFC, télécommande de notre quotidien » ait été intégré au fond documentaire de l’exposition. La technologie NFC, souvent abordé dans ce blog #euphémisme et bien sûr le sujet du livre, résulte de l’association normalisée des technologies RFID HF, sans contact et de la carte à puce, à contact, le premier chapitre aborde ce sujet et tous les autres montrent les derniers développements permis y compris dans l’internet des objets.

Pour aller plus loin,

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

2 commentaires pour La carte à puce. Une histoire à rebonds et une expo passionnante au Musée des Arts et Métiers, Paris

  1. Daniel Vesque dit :

    Désolé de ne pouvoir partager votre vision des choses, mais, dans l’exposition du CNAM qui parle des pionniers de la carte à puce, la grande absente, ou presque, est l’administration des PTT devenue France Telecom puis Orange au sein de laquelle je travaillais en tant qu’ingénieur ;
    La version donnée dans l’exposition est bien différente de ce que je soutiens dans la procédure que j’ai engagée contre X pour notamment « deux appropriations frauduleuses » de mon invention.
    Pour plus de renseignements se reporter à mon nouveau blog : http://cartapuce.vesque.blog.free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :