La carte à puce. Une histoire à rebonds et une expo passionnante au Musée des Arts et Métiers, Paris

La carte à puce. Une histoire à rebonds

La carte à puce. Une histoire à rebonds

La Carte à puce. Une histoire à rebonds est une exposition temporaire au Musée des Arts et Métiers, qui se visite jusqu’au dimanche 3 janvier 2016. Son entrée est comprise dans le prix du billet exposition permanente. Comment se présente cette exposition ? Plutôt que de paraphraser le texte introductif de l’expo, en voici quelques extraits.

« Organisée en trois parties, Carte à puce. Une histoire à rebonds présente des objets patrimoniaux rarement exposés (prototypes, cartes à puce anciennes ou actuelles etc.). De ses différentes applications aux secrets de sa fabrication, découvrez l’histoire d’une technologie pleine de ressort.

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

(La première section montre) l’utilisation de cartes pour téléphoner, pour payer ou retirer de l’argent, qui a permis l’émergence de la carte à puce. Ces applications mettent en effet à l’œuvre les fonctionnalités élémentaires de la carte à puce : comptage d’unités, mémorisation et traitement de données, identification et authentification. Ces fonctions, et la sécurité offerte par le composant électronique embarqué, vont motiver l’emploi de la carte à puce dans de très nombreux autres domaines, de la santé au transport, des titres d’identité officiels à la télévision à péage.

La deuxième section de cette exposition-découverte vous entraîne sur les traces des pionniers de la carte à puce tels Roland Moreno ou Michel Ugon et vous raconte l’émergence de cette industrie hors du commun.

La dernière partie de l’exposition révèle le fonctionnement de cette « forteresse de poche » qu’est la puce. Petit voyage au cœur du visible (l’objet) et de l’invisible (ses fonctions), cette section montre aux visiteurs la « merveille de technologie » qu’est la carte à puce. Dans chacune d’entre elles se cache un véritable petit ordinateur ! ».

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

Que voit-on donc dans cette expo ? Des objets étonnants, dignes du mouvement « Make » actuel, des vidéos d’époques – journaux télévisés avec un jeune François de Closets, des interviews de Roland Moreno dans son « atelier », le prototype du premier lecteur de carte, un outil de test étonnant créé en Meccano, des facsimilés de brevets, quelques mobiles, un publiphone à carte, le déroulement de la fabrication, une carte avec deux puces, pour des problèmes de double standards, un prototype de carte Navigo à contact datant du début 90, la généalogie de la carte et les liens entre la carte à mémoire – Roland Moreno et la carte à puce – Michel Ugon, et bien d’autres artefacts comme la carte du « terminal de la marchande« .

On y apprend aussi que d’ici juin 1972, (il y aura) une soixantaine de distributeurs de billets ! Que de chemin en un peu plus de 40 ans. Cela parait bien loin même si l’utilisation du carbone 14 n’est pas nécessaire à dater la plupart de ces objets 😉

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

Ne partez pas sans regarder les vidéos et en particulier celle appelée « Michel et la cryptographie« . Passionnant, didactique et drôle, ce petit film explique simplement les principes de la cryptographie avec l’aide de nombreux Michel mais aussi de Pierre Dac et Francis Blanche ! Enfin, vous pouvez également lire le catalogue de l’expo et ses entretiens informatifs.

Carte à puce. Une histoire à rebonds : une expo passionnante, à conseiller à tous les fans de de sciences et technologie (comme tout le musée) ou toute personne simplement intéressée à comprendre toute l’histoire derrière cette carte à puce qui est partout présente dans notre quotidien. Une saine occupation pour ce week-end du 14 juillet ou pendant les vacances d’été. Sans oublier les collections permanentes et l’expo Invention / Design – Regards croisés (quelques photos).

A suivre … jusqu’au dimanche 3 janvier 2016 au Musée des Arts et Métiers.

Pierre Métivier

Notes

  • Merci à Pierre Paradinas, pour la création de cette exposition en tant que commissaire scientifique et la visite commentée.
  • A titre personnel, je suis heureux que le livre « Le mobile NFC, télécommande de notre quotidien » ait été intégré au fond documentaire de l’exposition. La technologie NFC, souvent abordé dans ce blog #euphémisme et bien sûr le sujet du livre, résulte de l’association normalisée des technologies RFID HF, sans contact et de la carte à puce, à contact, le premier chapitre aborde ce sujet et tous les autres montrent les derniers développements permis y compris dans l’internet des objets.

Pour aller plus loin,

Carte à puce, l'expo

Carte à puce, l’expo

Cette entrée a été publiée dans Innovation, Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Une réflexion au sujet de « La carte à puce. Une histoire à rebonds et une expo passionnante au Musée des Arts et Métiers, Paris »

  1. Daniel Vesque

    Désolé de ne pouvoir partager votre vision des choses, mais, dans l’exposition du CNAM qui parle des pionniers de la carte à puce, la grande absente, ou presque, est l’administration des PTT devenue France Telecom puis Orange au sein de laquelle je travaillais en tant qu’ingénieur ;
    La version donnée dans l’exposition est bien différente de ce que je soutiens dans la procédure que j’ai engagée contre X pour notamment « deux appropriations frauduleuses » de mon invention.
    Pour plus de renseignements se reporter à mon nouveau blog : http://cartapuce.vesque.blog.free.fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s