Archives mensuelles : novembre 2015

Carnet de notes du salon Cartes 2015 – 2ème partie – les chiffres du marché de la smart card et du NFC

Contactless 2015 2016 (c) EuroSmart

Contactless 2015 2016 (c) EuroSmart

Après un premier compte rendu dédié au startups, celles ayant réussi comme Waze ou celles en devenir, pouponnés par Ingenico, passons aux grands chiffres de l’industrie de la carte à puce et du sans contact, le sujet central du salon … Cartes bien sûr.

Le World Summit est un rituel, presque inamovible, un keynote principal suivi des chiffres (toujours attendus) de l’industrie, de la vente des cartes à puce sous toutes ses formes de la part d’Eurosmart. Des chiffres toujours en progression, en particulier pour le NFC.

Les graphiques présentés montrent que l’industrie continue à progresser malgré le cloud et la dématérialisation.

WW Smart Secure Device shipment 2015 & 2016 forecasts

WW Smart Secure Device shipment 2015 & 2016 forecasts

Côté cartes à puce en général, c’est plus de 9 milliards de devices, basés sur la carte à puce qui seront livrés en 2015 en progression de 12% et nous frôlerons les 10 milliards en 2016 (+6%). Tous les domaines de l’industrie progressent en particulier les devices eux-mêmes /objets connectés + 63%, et les services financiers / cartes bancaires +27%. Les telecom, le plus gros marché (plus de 60%) comprenant SIM des mobiles / et application M2M progresse plus lentemps mais progresse toujours à près de 5% entre 2014 et 2015.

WW Smart Secure Device shipment 2015 & 2016 forecasts

WW CONTACTLESS Smart Secure Device shipment 2015 & 2016 forecasts

Parmi toutes ces objets (cartes d’accès, identifiants, passeport, CNI, cartes de transports …. ) livrés en 2015, plus d’1, 6 milliard étaient sans contact, en progression de 21% et en 2016, la progression devrait être de 12,4%

WW NFC Secure Element Device shipment 2015 & 2016 forecasts

WW NFC Secure Element Device shipment 2015 & 2016 forecasts

Enfin, en 2015, 490 millions d’éléments sécurisé NFC ont été livrés, soit + 40%  par rapport à 2014 et Eurosmart prévoit 20% en 2016. Les applis  HCE, pourtant très présentes sur ce salon, nous y reviendrons, et dans les médias, n’ont pas (encore) eu d’impact sur ce marché, même si il est probable que cet impact se fera sentir dans les prochaines années.  Le terme NFC, pourtant ultra-présent sur les stands, a disparu des mots-clés des présentation vidéo du salon au dépend d’HCE. Une communication plutôt surprenante de la part des organisateurs du salon puisque si le HCE se développe et réussit, ce sont moins d’éléments sécurisés hardware comme les SIM NFC qui seront nécessaires. Le salon Cartes fait donc la promotion d’une technologie concurrente, le HCE, au dépend des cartes à puce, pouvant porter, à terme, atteinte à son existence même. Va comprendre Charles.

Cette progression des éléments basés sur le  NFC est présente dans tous les domaines y compris le paiement.  En France, les derniers chiffres publiés en France par les Groupement Carte Bancaire montrent que le paiement sans contact cartes et mobile (surtout cartes) continuent à progresser fortement dans tous les domaines.

Paiement sans contact Carte et mobile - France - Oct. 2015 (c) Groupement CB

Paiement sans contact Carte et mobile – France – Oct. 2015 (c) Groupement CB

Des chiffres en constante progression (+16% en terme de paiement sans contact entre septembre et octobre) et qui vont continuer à augmenter au fur et à mesure de l’équipement des consommateurs en cartes de paiement sans contact (57%) et des magasins équipés (25 %).

Usage paiement sans contact Carte et mobile - France - Oct. 2015 (c) Groupement CB

Usage paiement sans contact Carte et mobile – France – Oct. 2015 (c) Groupement CB

Tous les commerces sont impactés avec clairement une appétence (dans tous les sens du terme) pour la restauration rapide et les courses également rapides en supermarché / commerce de proximité / boulangeries.

L’étude de ces deux séries de chiffres, sans oublier les ralliements récents d’Apple, de Paypal et cette semaine de Square (nous y reviendrons) dans le paiement sans contact, ainsi que le développement des objets connectés personnels et professionnels, montrent que la technologie sans contact et en particulier NFC a de beaux jours devant elle dans tous les domaines de notre quotidien (*).

A suivre ….

Pierre Métivier

(*) #selfpromo Pour comprendre tout ce qu’on peut attendre du sans contact, la lecture du livre «  Le mobile NFC, télécommande de notre quotidien » est fortement recommandée 😉

Pour aller plus loin

 

Carnet de notes du salon Cartes 2015 – 1ère partie – les startups

Uri Levine @ Cartes 2015

Uri Levine @ Cartes 2015

Le salon Cartes s’est tenu les 17, 18 et 19 Novembre 2015 à Paris Villepinte pour la dernière fois. Rassurons tout de suite les aficionados de l’événement, il aura bien lieu l’année prochaine mais sous un autre nom, TrusTech, et dans un autre lieu (ce qui, bien sûr, n’est pas plus mal (sauf pour les fans de Villepinte et des RER B évidemment (je n’en connais guère (fin de cette première digression lispienne))). De nombreux comptes rendus ont déjà été publiés (vous trouverez quelques références en bas de ce billet), celui ci sera un ensemble de brèves en 3 parties – les startups, les chiffres et le monde NFC bien sûr.

Remarque liminaire sur le salon lui-même et les absents, ceux prévus pour des choix marketing, d’autres ayant choisi de ne pas venir suite aux événements dramatiques de Paris le week-end précédent. Environ 5% pour les organisateurs, des marques comme American Express, Discover ou NXP  avaient préféré la prudence à la raison (nous ramassons les copies dans deux heures) mais la vaste majorité des exposants et des intervenants français et internationaux étaient présents. Il y avait également un peu moins de visiteurs, mais l’un dans l’autre, toujours du monde, dans les allées, autour des stands et dans le RER B.

Uri Levine - A Model

Uri Levine – A Model

Le World summit, la conférence inaugurale a été marqué par la brillante keynote d’Uri Levine, le fondateur de Waze, Moovit, Roomer, Zeek, Engie, Fairflly et Feex. Des conseils simples pour tout créateur potentiel de startups, des conseils si simples qu’on les croirait parfois sorti d’un livre de vulgarisation sauf que, quand énoncés par un startuper en série ayant vendu sa première startup pour plus d’un milliard de $ à Google, cela prend un tout autre sens. En attendant, quelques extraits en anglais à méditer.

  • If you’re happy with the product, you launch way too late.
  • If you don’t know how much you pay, then you’re paying too much.
  • Fall in love with the problem, not the solution.
  • It you’re free and good enough, you win, you take the market.
  • Learn to tell the story, no more than 2/3 minutes when presenting (to raise funds)
  • Existing players can NOT disrupt, too much too loose.

Enfin ce conseil à chacun d’entre nous :

  • Go home, find a big problem to solve and make an impact.

En attendant la keynote elle-même en vidéo, vous pouvez retrouver son interview toujours dans le cadre de Cartes 2015.

Ingenico App factory

Ingenico App factory

Autre événement startup, la présence sur le stand d’Ingenico des quatre startups ayant été sélectionnés au Ingenico Hackathon (*). Les projets de ces startups étaient basés sur les derniers terminaux de paiement de la société, capable d’afficher autre chose que le montant à payer et gérer ce paiement. Par exemple, l’application gagnante, MeetLouise permet d’utiliser le terminal non seulement pour trouver du personnel pour des PME/TPE type restaurant mais aussi gérer leur présence – entrée / sortie grâce à la fonction sans contact du TPE bien sûr, d’autres d’afficher des petites annonces locales ou même organiser des rencontres.

Des innovations potentielles basées sur une infrastructure existante, complément des innovations de rupture proposées par Uri Levine, typique de la large palette de services, de produits et d’applications qui font la richesse de ce salon.

A suivre .. avec les chiffres de l’industrie dans un prochain billet.

Pierre Métivier

(*) L’auteur de ce blog faisait partie du jury de ce hackathon.

Pour aller plus loin

Le titre auquel vous avez échappé : Salon Cartes 2015, de Mifare à my fear !

Fin annoncée du roaming (ou itinérance) entre opérateurs mobiles en Europe, une bonne nouvelle également pour les services sans contact NFC

Jack Sparrow et l'itinérance bien sûr. Sinon, la réponse en fin de billet.

Jack Sparrow et l’itinérance bien sûr. Sinon, la réponse en fin de billet.

Mobile : le roaming tirera bien sa révérence en juin 2017.  Cette information publiée par ZDNet en provenance de l’Union européenne est passée relativement inaperçue la semaine dernière et c’est pourtant une bonne nouvelle pour les citoyens européens qui voyagent. Avec la suppression des coûts liés au roaming international (1) — le coût des communications pour les utilisateurs de mobiles dans un pays étranger avec un abonnement non local à ce pays va baisser. Les français en visite en Allemagne, les italiens de passage aux Pays-bas paieront donc moins chers leurs communications mobiles.

Cette fin programmée du roaming est à prendre avec prudence puisque ce n’est pas la première fois qu’elle est annoncée comme nous le montrent ces copies d’écran ci-dessous. Ceci dit, si elle est confirmée,  c’est aussi une bonne nouvelle pour le développement des services mobiles sans contact en général car elle s’applique également à la donnée.

Du retard dans l'arrêt de l'itinérance illustré ZDNet

Du retard dans l’arrêt de l’itinérance illustré ZDNet

 

Nous avions déjà abordé le sujet du roaming dans ce blog le 7 janvier 2012 – Tourisme et NFC – La Joconde bientôt transformée en borne d’accès WiFi ?, billet que nous ne pouvons que recommander de (re)lire.

Tourisme et NFC – La Joconde bientôt transformée en borne d’accès WiFi ?

Tourisme et NFC – La Joconde bientôt transformée en borne d’accès WiFi ?

Petit rappel – Dans le cas des services où le sans contact mobile permet de simplifier l’accès à de nombreuses informations. Exemples : les horaires en temps-réel des bus, les smart « affiche », le mobilier urbain connecté, les informations sur la ville, les parcours touristiques, les applications ville / commerce comme le Pass Incity de Caen. La technologie NFC permet d’automatiser la requête, de l’automatiser en approchant le mobile de l’étiquette sur l’arrêt de bus ou à l’entrée du magasin mais ne va pas chercher l’information, un rôle dédié au navigateur du mobile ou à l’application dédiée Et pour cela, il y a besoin de connectivité Internet. Le mobile a besoin d’être connecté. En intérieur, c’est le plus souvent en Wifi (lorsque disponible et installé), mais à l’extérieur, hors spot wifi, c’est la plupart du temps la connectivité 3G/4G qui est sollicité et, si de par son coût, elle a été déconnecté par le consommateur en particulier visiteur d’un autre pays, alors le service ne peut être utilisé (2).

Nous avions écrit

« Transformer la Joconde en borne d’accès Wifi est bien entendu une boutade mais il faudra trouver une solution pour donner un accès données facile et « gratuit » aux touristes en provenance du monde entier pour développer les services de type affiches intelligentes. »

puis

« On pourrait demander aux opérateurs télécom partout dans le monde de réduire voire supprimer les coûts de roaming internationaux pour développer le tourisme mais cette solution semble peu probable.

Ce qui signifie clairement que pour réellement utiliser des solutions affiches intelligentes à base d’étiquettes NFC à des fins touristiques, il faut donc fournir un accès WiFi gratuit et ouvert, sans inscription, dans tous les endroits (la rue, les monuments, les parcs, les lieux, les musées, les gares,… ) où ces affiches seront apposées. » 

Dans notre post de Janvier 2012, nous ne pensions pas que les opérateur télécom supprimeraient d’eux-même ces coûts pour les consommateurs (et donc des sources de revenus pour ces entreprises) mais l’UE leur a forcé la main.

Musée de Normandie @ Caen

Musée de Normandie @ Caen

On le voit bien avec l’usage qui s’est développé incroyablement vite de la carte de paiement sans contact dans le métro de Londres comme billet sans avoir à acheter de ticket spécifique, tout ce qui simplifie l’usage accélère l’appropriation. Tout comme l’utilisation de la carte bancaire sans contact évite de prendre un ticket à l’automate, l’absence de roaming va de même enlever le frein pour les visiteurs étrangers à l’utilisation des services mobiles sans contact, simplement parce que la connectivité 3G/4G des visiteurs sera active et non régulièrement déconnectée. Pour un pays touristique comme la France, c’est un vrai plus en particulier dans les villes qui ont fait le pas vers la « smart city » et déjà installées des services sans contact dans le transport ou les parcours touristiques comme à Nice, Strasbourg ou Caen.

Finalement, il n’y aura pas besoin de transformer la Joconde en borne wifi et  c’est aussi une bonne nouvelle.

A suivre

Pierre Métivier

Notes

  1. Le roaming national est ce qui permet à un abonné de Free de téléphoner à un abonnée d’Orange. Des accords bien sûr indispensables mais pas si simple pour des sociétés en forte concurrence.
  2. Sauf à prévoir de stocker les données dans l’application elle-même, ce qui peut fonctionner lorsque les données sont statiques et non en temps réel. Le Pass Incity à Caen et de nombreuses applications muséales utilisent cette approche.

La réponse à la présence de Jack Sparrow dans ce billet sur l’itinérance

Why the roaming’s gone ? 🙂 et je suis conscient que « Why the roaming’s (still not) gone ? serait un meilleur texte mais Jack ne l’a pas dit.