Wizway Solutions – après le paiement, la carte transport s’invite dans nos mobiles NFC (1)

Wizway - la mobilité sans contact NFC

Wizway – la mobilité sans contact NFC

« Madame Martin habite à Saint-Quentin-en-Yvelines, dans la banlieue ouest de Paris. Elle se rend tous les jours à Paris pour travailler. Sa voiture, qu’elle utilise pour aller au parc de stationnement de la gare est en révision. À l’aide de son mobile, elle repère une Twizy, une voiture électrique en libre-service (2) dans sa ville et la réserve à distance. Elle la retrouve et la démarre avec une carte sans contact NFC. Une fois à la gare, après avoir vérifié avec son mobile l’horaire réel de son train et le quai, elle valide son trajet avec sa carte sans contact Navigo. Avant d’arriver à la gare Montparnasse, elle vérifie la présence toujours sur son mobile d’un Vélib’ et se rend à son travail, en prenant le vélo, toujours grâce à sa carte sans contact Navigo. Avec sa propre voiture (plutôt que l’utilisation de la Twizy), elle aurait pu également se garer dans le parc de stationnement de la gare toujours avec une carte sans contact.

Tout est réel dans l’exemple précédent et dans certaines villes comme Nice, Caen et Strasbourg, l’utilisation du mobile NFC est déjà possible pour tous ces mêmes services sans contact. L’expérience de Madame Martin pourra s’effectuer totalement avec le mobile NFC en y ajoutant des services complémentaires de type géolocalisation, horaires en direct, achat de tickets, accès aux réseaux sociaux. Dans l’exemple, ce n’est pas moins de trois voire quatre cartes différentes (Navigo + Vélib, Twizy, parc de stationnement) que Mme Martin possède ; trois ou quatre cartes (3) qui pourraient être dématérialisées sur un mobile NFC. »

Ce texte, extrait de la page 39 du livre «  Le mobile NFC, télécommande de notre quotidien » paru en mars 2015 est gentiment prémonitoire (4) de l’annonce effectuée début décembre par 4 entreprises majeures : la SNCF, la RATP, Orange et Gemalto : la création d’une société commune, Wizway solutions ayant pour but de développer les technologies et services permettant de dématérialiser de manière sécurisée nos cartes de transport sur nos mobiles NFC. De la même manière que nos cartes de paiement bancaires peuvent maintenant être stockées sur des mobiles NFC (BNPP, Crédit Mutuel/CIC, Banque Postale, Société Générale et des tests sont en cours à la BPCE et au Crédit Agricole) sans oublier Apple Pay, Samsung Pay, Orange Cash ou le Google Wallet, nos cartes de transports pourront être stockées dans nos mobiles NFC et fonctionner, tout comme les cartes, mobiles éteints ou sans batterie (et c’est déjà le cas, par exemple, à Caen (5) et d’autres villes dans le monde).

Les dirigeants de la SNCF RATP Orange et Gemalto

Les dirigeants de la SNCF RATP Orange et Gemalto

Preuve de l’importance de cette annonce et de ce projet pour les quatre entreprises, ce sont bien leurs présidents qui étaient réunis sur un même plateau pour lancer Wizway Solutions.

Même si ces quatre acteurs sont les fondateurs de ce projet ambitieux, conçu dans le cadre des 34 plans industriels du gouvernement, d’autres acteurs, aussi bien du monde des télécoms comme SFR ou Bouygues Telecom, des transports  comme Transdev qui a déjà annoncé sa participation ou des mobiles, devraient rejoindre rapidement le projet. Les premiers services résultant de ces développements communs devraient voir le jour fin 2016.

Deux questions étaient sur toutes les lèvres des participants à ce lancement : quelle plateforme mobile serait supportée,  Android bien sûr et Windows Mobile, les deux OS très présents sur le NFC mais quid Apple iOS et puis qu’en-est il du STIF, de Paris et l’Ile de France (dont l’infrastructure est déjà NFC (depuis quelque temps faut-il le rappeler) même si les franciliens ne bénéficient pas (encore) de la valeur ajoutée apportée par ce même NFC) ? Et même si il n’y a pas eu de réponses précises à ces deux questions, les éléments de langage utilisés par les dirigeants présents étaient plutôt positifs et relativement optimistes, laissant présager des discussions en cours.

Rappelons enfin que tout comme le parcours « commerce » où le paiement n’est qu’une composante parmi d’autres, la billettique – l’acte d’acheter un titre de transport et sa validation – n’est qu’une étape dans le parcours de l’usager « transport ». La suite ? Une multimodalité plus complète au fur et à mesure des accords avec des partenaires tels les vélos en libre-service ou les voitures en auto-partage, les application multi-services, les applications tourisme et affaires, les réseaux sociaux …. (6)

A suivre … en transport en commun bien sûr.

Pierre Métivier

Notes

  1. Cette première note pour nos amis à Strasbourg, Caen, Nice ou les utilisateurs des TER d’un certain nombre de régions en France qui connaissent déjà le transport mobile sans contact.
  2. A l’heure où vous lisez ce texte, l’expérimentation TwizyWay de Saint-Quentin-en-Yvelines est arrêtée mais d’autres systèmes de location de voitures électriques se développent comme par exemple Wattmobile.
  3. La carte Vélib’ existe indépendemment de la carte Navigo ou il est possible de coupler les deux fonctionnalités sur la carte Navigo.
  4. Doublement prémonitoire car non seulement cet article parle de multimodalité via mobile NFC (ce qui n’est pas une première) mais la vidéo de présentation ci-dessus voit un voyageur partir de la même gare de Saint Quentin en Yvelines pour aller à la gare Montparnasse. Ceci, dans la vidéo de Wizway, notre voyageur part ensuite vers Strasbourg. Dans mon exemple, plus basé sur l’intermodalité par delà le transport en commun : bus, métro, trains, mon voyageur utilise également une voiture en auto partage et un vélo en libre service.
  5. Si cela fonctionne déjà à Caen, pourquoi est-ce une annonce importante ? Principalement parce que Wizway Solutions a pour but d’industrialiser ce déploiement, de faciliter cette dématérialisation des cartes de transports sans être obligé de refaire le travail pour chaque projet local.
  6. De nombreux autres exemples sont disponibles dans le livre of course #selfpromo

Pour aller plus loin

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s