Apple Pay, premier retour d’expériences

Apple Pay - retour d'expérience

Apple Pay – retour d’expérience

Le 18 Juillet 2016, Apple Pay, la solution de paiement mobile de proximité d’Apple, à base de technologie NFC, a été lancé en France. Nous avions longuement décrit les tenants et aboutissants de cette annonce dans un premier article – Lancement d’Apple Pay en France, simple annonce ou date clé pour le paiement mobile sans contact.

Pendant la période estivale, nous avons testé le système de paiement sans contact d’Apple dans des conditions réelles d’utilisation – mobile et carte de paiement personnels, une carte Carrefour Pass dématérialisée dans Apple Pay. Il nous a semblé intéressant de suivre donc le premier article et comparer brièvement l’expérience Apple Pay par rapport aux autres moyens de paiement mobiles de proximité sans contact que nous avions déjà utilisés (Kix de BNP Paribas, M-Cartes du Crédit Mutuel et Orange Cash), et bien sûr les cartes sans contact. Merci de noter que ce test n’a rien de méthodique, ne suit pas de méthodologie ou de volonté d’exhaustivité. Il est le reflet d’une expérience utilisateur (1)

Apple Pay - automate café

Apple Pay – automate café

  • Tout d’abord, Apple Pay fonctionne sans aucun accroc, que ce soit sur des terminaux de paiement électronique (TPE) des grandes surfaces, dans un commerce de proximité, ou avec des automates pour un café dans une station service d’autoroute, ce qui est normal pour un système de paiement 😉 Apple Pay est un service de paiement sans contact NFC et fonctionne sur tous les TPE acceptant le paiement sans contact NFC. Cela va sans dire mais comme tout nouveau système y compris de paiement, il peut y avoir période de rodage. Pas d’échecs ou de surprises dans le cadre de notre utilisation. Et c’était aussi le cas pour les autres solutions de paiement mobile sans contact commercialisées (2).
  • Ensuite, sur l’acte de paiement lui-même :
    • Avec une carte sans contact, pour moins de 20 €, on la pose sur le TPE et le paiement s’effectue. D’une main. Sans autre manipulation. Simple et rapide.
    • Avec un appareil type Samsung Galaxy S4 (ou un Microsoft Lumia) et Kix par exemple, toujours pour moins de 20 €, on pose l’appareil allumé sur le TPE et le paiement s’effectue. Toujours d’une main. Sans autre manipulation. Egalement simple et rapide.
    • C’est un peu différent avec Apple Pay. Grâce à la sécurité apportée par le capteur d’identité par empreinte digitale, Apple Pay, dans sa version Carrefour Pass (1) permet de régler des factures en sans contact sans la limite des 20 € actuellement en cours sur les cartes et autres solutions mobiles sans contact et c’est un vrai plus. Ceci dit, pour tous les paiements, il faut confirmer avec son doigt sur ce fameux capteur biométrique. Pour un droitier (juste un exemple), la plupart du temps, on manipule l’appareil de la main gauche et on « biométrise » avec l’index de la main droite. Et donc un paiement Apple Pay nécessite une opération physique supplémentaire (la confirmation du paiement par le doigt) avec l’utilisation des deux mains. On peut essayer d’enregistrer son pouce de la main droite et confirmer avec ce pouce tout en tenant le mobile de la même main, mais dans ce cas, le mobile est en équilibre précaire dans la main. #experiencevécue Nous n’avons pas trouvé de solutions simples à ce problème. Et donc avantage ici aux solutions sans biométrie – cartes et solutions mobile sans contact « classiques » , pour moins de 20 €.
Apple Pay - automate café

Apple Pay – paiement d’un café sur automate.

  • Enfin, nous avions vu que la procédure d’installation et de création du compte est clairement en faveur d’Apple Pay (décrit dans le billet précédent) en terme de simplicité et de rapidité.

Quelques conclusions partielles tirées de ces expériences cartes et mobiles sans contact.

La solution paiement carte reste clairement la plus facile à utiliser, d’une main. Sa forme est standard, l’antenne couvre toute la carte et se pose facilement sur l’écran du TPE ou sur le côté suivant le TPE.

C’est un peu plus complexe via mobile.

  • La position de l’antenne NFC n’est pas la même sur tous les mobiles. En haut du mobile pour l’iPhone, Sur la batterie et donc dans la partie basse du dos du Samsung Galaxy S4 par exemple. Et bien sûr, cette position n’est pas indiquée sur les mobiles.
  • Les mobiles sont plus grands que les cartes. C’est une évidence mais un certain nombre de TPE équipés de systèmes cachant l’accès au pad permettant de saisir le code, ne facilitent pas le paiement sans contact par mobile.
  • Et rajoutons pour l’iPhone, cette manipulation à deux mains ajoutant une étape au process paiement.

Il n’est pas possible d’établir une corrélation directe entre ces difficultés inhérentes à l’utilisation du mobile pour expliquer son engouement limité pour le paiement sans contact alors que l’utilisation de la carte sans contact se développe partout dans le monde y compris en France. Les chiffres publiés chaque mois par le Groupement CB sont très clairs. Il y a bien d’autres raisons sur lesquelles nous nous sommes déjà exprimées (voir les liens en bas de ce billet). Néanmoins, ce sont clairement des freins à une adoption massive, freins que devront lever les industriels impliqués dans le paiement mobile sans contact.

La solution mobile a le potentiel d’apporter de vrais avantages aux consommateurs (grâce à toute la technologie embarquée sur le mobile – écran, intelligence, UI, connectivité, sécurité … ) à commencer par des applications multi-services intégrant paiement, informations consommateurs, fidélité, promotions, suivi des dépenses,  … accessibles en sans contact directement dans le magasin (les étiquettes électroniques de gondole intègrent de plus en plus le NFC), mais à ce jour, ces applications n’existent toujours pas (hors en partie Orange Cash et ses promotions – voir billet précédent). Et l’arrivée d’Apple Pay ne change rien. Pour le consommateur, il n’y a donc toujours que peu d’avantages à utiliser son mobile pour payer plutôt que sa carte.

Ceci dit, pour finir sur une note plus optimiste, le paiement mobile sans contact permet de plus en plus de se déplacer en vacances (ou pas) uniquement avec son mobile sans son portefeuille ou sa carte de paiement et de pouvoir payer si besoin. Et qui sait si, un jour, nous n’aurons pas cette application multi-service qui permettra (enfin) de dépasser l’étape carte. A suivre

Bonne rentrée à tous, avec et sans contact.

@PierreMetivier

Notes

  1. Note sur le test – Nous n’avons testé que la solution Carrefour Banque sur Apple Pay sur différents TPEs. Les solutions BPCE et EdenRed peuvent avoir des caractéristiques différentes.
  2. Pour être parfaitement transparent, depuis 5 ou 6 ans que je travaille sur ces sujets cartes et mobiles sans contact, j’ai bien sûr eu l’occasion d’expérimenter des échecs de transactions, sur des solutions en cours de test, sur des combinaisons – mobile, OS, SIM, TPE – générant des problèmes, dans le transport ou sur des automates anciennes générations. Mais aucun problème IRL, dans la vraie vie, avec des solutions commerciales, ce qui ne veut pas dire que cela ne peut jamais arriver.

Pour aller plus loin.

 

Cette entrée a été publiée dans Sans contact, et marquée avec , , , , , , , , , , le par .

A propos Pierre Metivier

Responsable pendant 25 ans du développement de produits et services dans plusieurs entreprises d’informatique, de logiciels et de l’Internet (notamment Commodore, Apricot, Borland Intl, CompuServe, AOL) dont cinq ans passés aux Etats-Unis. Spécialiste des services mobiles et objets connectés, il a été délégué général du Forum SMSC et est l’auteur de l’ouvrage de référence « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien » (2015) ainsi que du Blog « Avec et sans contact ». Il est aujourd’hui expert et enseignant / formateur en gestion des innovations numériques à forte valeur ajoutée utilisateurs à l'EISCI (Mardis de l'Innovation, Club de Paris des Directeurs de l'Innovation).

2 réflexions au sujet de « Apple Pay, premier retour d’expériences »

  1. Franck Brouillet

    Bonjour,

    Je rebondis sur votre nota n°2 : équipé depuis peu d’une carte sans contact « chèque déjeuner » en remplacement des tickets papiers, il m’est arrivé (ainsi qu’à une collègue) un événement fâcheux : après avoir présenté la carte pour un paiement sans contact sur le TPE du commerçant, j’ai eu un « abandon débit ». Je réessaye en insérant la carte dans le TPE (avec contact donc) : idem. J’ai donc du payer avec ma carte de crédit. Mais le problème n’est pas là : le souci c’est que j’ai été débité sur mon compte chèque déjeuner !

    Cheque déjeuner, sur présentation du reçuabandon et du reçude CB a bien voulu me recréditer, mais on ne peut donc pas se fier au ticket « abandon ». Pour une transaction bancaire c’est grave !

    depuis, je conserve précieusement mes reçus abandon et je vérifie bien que je ne suis pas débité …

    Répondre
    1. Pierre Metivier Auteur de l’article

      Bonjour,

      j’imagine que vous avez remonté cette information auprès de Chèque Déjeuner et/ou du Groupe UP.

      Il y a eu près de 49 millions de paiements sans contact en France en Juin 2016. Il peut y avoir des incidents comme celui dont vous avez été victimes. Aucun système informatique n’est parfait ou infaillible. Et vous avez raison de bien vérifier qu’il n’y a pas eu débit. Cette vérification est d’autant plus importante que la fraude ou les erreurs arrivent également et principalement sur des achats en ligne. On est jamais trop prudent.

      Si un jour, vous avez une explication sur cet « abandon débit », merci de partager cette information avec les lecteurs de ce blog.

      Bien cordialement

      Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s