Intelligence artificielle et création artistique, des éléments de réponse dans un livre de SF de 1966

IA et Création artistique

IA et Création artistique

L’intelligence artificielle se rapproche-t-elle de l’intelligence humaine ? Sujet récurrent depuis que la notion d’IA existe. Les victoires des ordinateurs sur les meilleurs joueurs d’échecs et désormais de go sont analysées de la sorte. L’âge de la singularité est proche : bientôt les ordinateurs seront plus intelligents que nous, proclament les prophètes comme Ray Kurzwell.

Plus récemment, c’est dans le domaine de l’art et en particulier de l’image que l’IA semble faire des progrès. Une IA s’est vu remettre un prix dans un concours d’art aux Etats Unis pour un tableau nommé « Théâtre d’Opéra Spatial » au grand dam des artistes présents.  Des logiciels comme Dall-E 2, Stability AI ou MidJourney permettent de créer des images en les décrivant simplement en langage naturel. L’image primée est impressionnante mais est-ce vraiment de l’art ?

Le temps d’un souffle je m’attarde, Roger Zelazny

Pour apporter quelques éléments au débat, nous allons faire appel à un grand écrivain de science-fiction, Roger Zelazny, qui a écrit en 1966 une nouvelle étonnante, Le temps d’un souffle, je m’attarde (For a breath, I tarry), nouvelle republiée récemment dont un extrait se trouve dans le dossier du Monde Diplomatique consacré à la Science Fiction (références en bas du billet).

La nouvelle se passe sur une terre où les humains ont disparu. Seuls, des ordinateurs, créés par l’homme, continuent à gérer la planète, automatiquement. Un de ces ordinateurs, Gel, ayant du temps libre, essaie de comprendre qui était l’homme alors qu’il ne reste plus que quelques artefacts. Il dialogue avec un autre ordinateur, Mordel, qui l’aide à amasser des connaissances sur le sujet. Gel veut « devenir » un homme. Arrêtons-nous là sur le synopsis. Le lien vers le sujet du jour est que, Gel, notre ordinateur, décide de créer des œuvres d’art, toujours dans sa quête de devenir humain. Et les dialogues de Roger Zelazny sont étonnamment en phase avec les questionnements IA et création artistique. Gel commence commence par la sculpture en copiant une œuvre existante, puis il réalise une copie dans un matériel différent toujours à la recherche, d’émotions, de sensations qui le rapprocheraient de l’homme. Il les montre à Mordel.

– Qu’est ce que l’art, je l’ignore, mais je sais ce qu’il n’est pas. Je sais que ce n’est pas la réplique exacte d’un objet en un autre matériau.
– C’est pourquoi, sans doute, je n’ai rien ressenti.

Ensuite Gel se met à la peinture, ajoute des éléments liés au hasard. Il présente à nouveau un tableau plus sophistiqué.

– Les artistes humains ne se donnaient jamais pour but de créer des œuvres d’art en tant que telles, mais plutôt de représenter au moyen de leur technique certains aspects des choses et de leurs fonctions qu’ils jugeaient significatifs.
– Significatives? En quel sens du mot?
– Dans le seul sens possible en l’occurrence : significatives par rapport à la condition humaine et dignes d’être mises en relief.
– De quelle manière?
– Manifestement, d’une manière que seul peut connaitre un être ayant l’expérience de la condition humaine.
– Ta logique doit présenter une faille, Mordel, et je la décèlerai.
– Quand tu voudras.
– Si ta prémisse majeure est correcte, dit Gel au bout d’un moment, alors je ne comprends pas l’art.
– Elle doit être correcte car elle est conforme à l’opinion des artistes humains. Dis-moi, as-tu ressenti quelque chose pendant que tu peignais ou une fois l’œuvre terminée?
– Non.
-C’était pour toi la même chose que de concevoir une nouvelle machine, n’est-ce pas? Un pur assemblage d’éléments donnés en schéma économique propre à réaliser une fonction voulue par toi.
– Oui.
– L’art, tel que j’en comprends la théorie, ne procédait pas ainsi. L’artiste ignorait souvent bien des aspects, bien des effets que devait contenir le produit fini. Tu es une des créations logiques de l’Homme; l’art ne l’était pas.
– Je ne puis comprendre la non-logique.
– Je t’ai dit que l’Homme était fondamentalement incompréhensible.
– Va-t-en, Mordel. Ta présence me dérange dans mon travail de tri des données.

Ce dialogue étonnant, entre 2 IAs, a été écrit il y a plus de 55 ans. Dans sa quête, Gel créée des œuvres probablement techniquement parfaites, mais sans aucune des émotions humaines, sans le ressenti « non-logique »  des artistes, tout comme les AI d’aujourd’hui Dalle-E, Stability AI ou MidJourney.

En 2020, dans le cadre des Mardis de l’Innovation, Marc Giget avait déjà abordé le sujet dans une session consacrée à la « Technologie, Intelligence Artificielle et Création artistique » Session toujours accessible sur le site YouTube des Mardis de l’Innovation.

Et sur une infographie de référence ci-dessous, Marc avait listé de nombreux traits caractéristiques de l’esprit humain non abordées par les IA. Dans la production d’œuvres de Gel et de nos IA, où sont l’inspiration, les envies, l’esprit, le génie, la sensibilité, le rêve, les désirs … ? La liste est longue des éléments qui nous séparent des IAs.

Quelques éléments uniques de l'intelligence créative (c) Marc Giget

Quelques éléments uniques de l’intelligence créative (c) Marc Giget

Le jour de la singularité est encore loin ! En attendant, vous avez largement le temps de lire cette poétique et magnifique nouvelle de Roger Zelazny.

A suivre.

@PierreMetivier

(*) La science fiction est une source inépuisable au sujet des conséquences positives et négatives de l’IA et de leurs versions « incarnées » les robots. Nous ne citerons que 2001 l’Odyssée de l’Espace et Carl / HAL, la même année que le livre de Roger Zelazny.

Pour aller plus loin

Sur l’IA dans ce blog

Cette entrée a été publiée dans ia, Lectures le par .

A propos Pierre Metivier

Conférencier, animateur, professeur (Sorbonne IOT), conseil - innovation, NFC / IOT Co-auteur du livre « Web 2.0, 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour rééchanter Internet », Editions Kawa, 2020. Auteur de l’ouvrage « Le mobile NFC, télé-commande de notre quotidien », Editions Afnor, 2015. 🚴,🎶,📚, 🖼, 🌳

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s