Archives du mot-clé Fiche de lecture

La science-fiction au service de l’innovation de Défense

Red Team – Ces guerres qui nous attendent (c) Red Team

Le collectif Red Team vient de publier « Ces guerres qui nous attendent » qui se présente (4ème de couv) comme un « polar d’anticipation géopolitique« .

Un site web accompagne le livre et le travail de l’équipe et nous en dit plus sur l’initiative Red team, « décidée à l’été 2019 par l’Agence de l’innovation de Défense (AID) avec l’Etat-major des armées (EMA), la Direction générale de l’armement (DGA) et la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) dans le cadre du Document d’orientation de l’innovation de Défense.

La mission de la Red Team se veut ambitieuse : composée d’auteur(e)s et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires, elle a pour but d’imaginer les menaces pouvant directement mettre en danger la France et ses intérêts. Elle doit notamment permettre d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociétaux et environnementaux de l’avenir qui pourraient engendrer des potentiels de conflictualités à horizon 2030 – 2060. » (Extrait du site RedTeam)

Odyssey-HAL-470 (c) Wikipedia Commons

La science fiction est une source inépuisable d’idées pour l’innovation, et ceci dans tous les domaines. Le médiatique métavers a été clairement décrit en 1992 par Neal Stephenson dans son livre Snowcrash (Le samouraï virtuel) et d’autres idées du même type proviennent du mouvement cyber punk (en particulier William Gibson et son Neuromancer qui a inspiré Matrix). La maintenance prédictive, tout comme les tablettes type iPad, sont décrites dans 2001 l’Odyssée de l’espace d’Arthur C. Clarke dès 1965 pour ne citer que ces simples exemples.

Pour tous les innovateurs, Technovelgy est un site encyclopédique présentant de très nombreuses innovations proposées par les écrivains de SF et également celles qui ont depuis réalisés. Attention, il est facile de s’y perdre. « It’s a trap« . Autre site passionnant, The Encyclopedia of Science Fiction.

Ce qui ne veut pas dire bien sûr que tout ce qui est décrit dans la SF se réalisera, cette dernière ayant tendance à s’affranchir des lois de la physique (tels que la gravité et la vitesse de la lumière).

Pour revenir au sujet de ce billet de lecture, il n’y a donc pas de raison que le monde de la Défense y échappe, bien au contraire. Les conflits, guerre et batailles sont légions dans la SF, la saga la plus populaire s’appelle Star Wars et Dune (sortie récemment en version cinématographique) nous illustrent d’autres conflits imaginaires.

Les 4 scenarii présentés dans le livre partent d’événements, de situations relativement proches de notre réalité. Un premier scénario commence à Kourou. Dans d’autres histoires, les lieux sont plus ou moins imaginaires. On retrouve des pirates, des réfugiés, des affrontements asymétriques, une omni-présence des technologies numériques et cyber, des essaims de drones, la data, les GAFAMs, les réseaux sociaux, les fake news, l’IA, la réalité virtuelle, le traçage par « puce », de l’impression 3D, de l’IOT (capteurs et effecteurs), du cloud (hyper) sans oublier, bien sûr, la fragilité de l’humain, que ce soit en tant que maillon faible d’une organisation ou victime des conflits.

Plus récits sans héros que polars ou romans, ces 4 histoires nous entrainent dans un monde qui semble proche de celui qui nous entoure, de part, peut-être, l’abondance de technologies connues, même si devenues hyper. Il est indiqué que certains des scénariis ont été réservés aux militaires ce qui est compréhensible, mais qui, peut-être, limite la portée imaginaire du livre. Pour les afficionados de la SF, certains récits feront plus penser à des études commandées à des spécialistes de la Défense plutôt qu’à des créations provenant d’écrivains de SF. Il manque un grain de folie qui fait partie des charmes de la SF et bien sûr il manque des héros. Les technologies et la réalité ont pris naturellement le pas sur la fiction. La lecture du livre n’en est pas moins passionnante pour toute personne intéressée par les évolutions de la Défense.

Soldat du futur (c) Mardis Innovation

Pour compléter la lecture, nous vous conseillons les replays de deux séries de conférences de 2017 sur le soldat du futur et la cyber-sécurité aux Mardis de l’innovation. Vous trouverez quelques liens ci-dessous, en particulier la présentation d’Emmanuel Chiva, l’actuel Directeur de l’Agence de l’Innovation de Défense, au Ministère des Armées et donc commanditaire des travaux de la Red team. La boucle est bouclée.

A suivre.

@pierremetivier

Pour aller plus loin

Science fiction et innovation sur ce blog

Aux Mardis de l’Innovation

  • Innovation & cyber défense  Vice-Amiral Arnaud Coustillière, Etat-major des armées
  • Le soldat du futur. Emmanuel CHIVA, Président de la commission R&T – Innovation, GICAT
  • Le soldat du futur. Michel Goya, Expert en stratégie et innovation militaire, et historien
  • Le soldat du futur. Jean-Baptiste Colas, Conseiller militaire, innovation et transition digitale, DGA – Direction Générale de l’Armement.

Innovation et science fiction