Archives du mot-clé futur

Aller de l’avant (ou pas) : la presse face aux défis du numérique aux Mardis de l’Innovation

La presse et les défis du numérique

La presse et les défis du numérique

Dématérialisation et désintermédiation, les deux compères du monde numérique. La semaine a été riche de ces deux concepts sans qu’ils soient toujours nommés, que ce soit au sujet d’Uber et des taxis parisiens ou la une de Libé de ce samedi. Et pourtant, il se crée de nouvelles entreprises, en particulier coté presse dans ce contexte qui semble peu propice. C’est donc le moment de revenir sur une séance des Mardis de l’Innovation de Marc Giget, du 21 janvier 2014 sous le titre « Lancer un magazine d’innovation, Web, papier, hybride… en période de crise« .

« La presse magazine fait face à une révolution marquée par la multiplication des nouveaux formats Web, papier, hybrides… l’expansion du gratuit, dans un contexte de réduction et de redistribution des budgets publicitaires. De nombreux titres disparaissent parallèlement à la multiplication d’initiatives très créatives. Evolution du contexte de la presse magazine et stratégies de nouveaux acteurs, dans le domaine des magazines ciblés sur l’innovation, les changements de paradigmes et le progrès humain. »

Nos trois intervenants sont Gérard Ayache pour Up Magazine, Jérome Ruskin pour Usbek et Rica et Maryline Passini pour le blog Proâme.

Gérard Ayache, Up Magazine

Gérard Ayache, Up Magazine

L’idée de Up Magazine vient de la vision d’un ballet mélangeant le corps humain, la machine et le numérique.  Une idée : « Déchirer l’écrasant filet de pessimisme qui enserre les esprits et amène à l’immobilisme. » Mélanger le son, l’image, la vidéo – éléments mixés, « hybridés« . Esthétisme. Dans Up, il n’y a pas que des innovations technologiques mais aussi sociétales. (Rappelons qu’il n’y a qu’en France qu’innovation est synonyme de technologie. #ndlr) Up cherche les innovations, les signaux faibles, les mutations de toute sorte. Séparer le bon grain et l’ivraie, repérages, décryptages. Up, c’est une vingtaine de journalistes et de contributeurs. 4000 articles, 100 K visiteurs et 500 K pages/mois. La stratégie de développement est en cours, y compris à travers un modèle de paiement « intelligent » (sans plus de précision). Une levée de fonds en cours, pas de version papier, un « pure player ». Pas de pub dans le sens bannières pour des raisons d’esthétisme mais rubriques sponsorisées. donc … 😉

Jérôme Ruskin et Marc Giget

Jérôme Ruskin et Marc Giget

Deuxième intervenant, Jérôme Ruskin, fondateur d’Usbek et Rica qui a apporté quelques exemplaires du dernier n° de la revue avec 48 heures d’avance sur les kiosques. Merci ! Pour la petite (et la grande histoire), Usbek et Rica sont les deux personnages des Lettres persanes de Montesquieu, apportant, par leurs échanges, une vue critique de la France du début du 18ème siècle (*). Jérome se propose de « Démocratiser la prospective » et ceci depuis depuis 2008. Mais c’est aussi participer et batir ce changement en utilisant un prisme sociologique. Il n’y a aucun journaliste de formation dans la rédaction sans que ce soit un parti pris. Usbek et Rika est une entreprise de presse spécialisée dans la prospective, dont le contenu est distribué sous de nombreuses formes que ce soit en B2C directement à travers le magazine papier qu’en B2B à travers des sites d’entreprises comme le magazine Pulse d’EDF ou le FutureMag d’Arte. Usbek & Rica en version papier existe depuis 2010, sous forme d’un trimestriel. Un magazine pour comprendre le monde qui vient. C’est aussi donc une offre « corporate » vers les entreprises suite à une première demande « aidez nous à comprendre le futur« . Des applications mobiles/tablettes sont en cours de réalisation comme l’application Futur – l’appli qui explore le futur. A suivre hahstag #futurit et un nouveau site web. C’est enfin l’animation de l’événement « Le tribunal pour les générations futures » et des livres. Pulse, réalisé par Usbek et Rica, pour EDF est plus lu que le magazine. Le B2B participe à la démocratisation du futur. Usbek et Rica est une entreprise de presse et non une agence, elle fait travailler des journalistes et se développe à travers une vision très claire de l’entreprise et de ses acteurs (ce qui semble manquer aux journalistes de Libé à en croire la une du jour – CQFD) Jérôme enfonce le clou « La presse, c’est le Moyen-Age, imprimer 28 000 exemplaires pour en vendre 15,000, c’est honteux ! »

Maryline Passini, Proâme

Maryline Passini, Proâme

Troisième intervenante, Maryline Passini et son blog Proâme, le blog du changement d’époque et de société, une intervention centrée sur le contenu et les idées développés dans le blog. Maryline n’aime pas le mot futur. Prévision vs. prospective ? Le débat à peine effleuré est esquivé. Pour Maryline, pessimisme et attentisme sont des freins à l’innovation, aux changements positifs. (Yes ! #NDLR) Non à la dictature des biens pensants, toujours les mêmes experts dans les médias, quel que soit le sujet. Savoir faire la part des choses, ne pas croire à des livres comme « Population Bomb« , tissu d’ineptie   Maryline cite Michel Maffesoli « Les nouveaux biens-pensants »  « Moi je mets des bémols partout » en défendant un optimisme rationnel. « Les liens valent plus que les biens » et dans son approche, apporte son savoir de prospectiviste à des PME. Les grands chantiers sont le défi climatique « sauver les hommes », les révolutions technologiques, la crise de croissance humaine. Maryline présente les « Magellans de l’avenir« , cite Gaston Berger, se méfie de Ray Kurzweil, fait le tri dans ses idées, le trouve visionnaire tout en se posant des questions sur les limites du transhumanisme. « On se demande si Google ne se prend pas pour Dieu. » Une intervention empreinte d’un bon sens qui se fait trop rare.

A travers ces trois projets, c’est une nouvelle vision de la presse s’appuyant sur les nouvelles technologies, numériques mais aussi sur le papier, sur une coopération saine avec les entreprises,  sur un ensemble cohérent de supports – blogs, mobile/tablettes, TV, apps, réseaux sociaux, conférences, qui nous a été présentés, trois projets optimistes pour se projeter vers l’avant, imaginer, surfer, analyser, prospectiver et créer de la valeur pour les porteurs de ces projets et leurs lecteurs.

A découvrir, à lire et … à suivre.

Pierre Métivier

(*) Les lettres persanes se terminent avec une satire mordante du système de Law (dixit Wikipedia et  j’avoue, je n’ai pas relu le livre pour l’occasion). A mettre en parallèle avec les Bitcoins !

Pour aller plus loin

Vous pouvez retrouver deux des trois interventions (celle de Maryline Passini ne semblant pas être encore en ligne) et bien d’autres, sur le site Viméo des Mardis de l’Innovation

  • Usbek & Rica: naissance d’une nouvelle entreprise de presse spécialisée dans la prospective
  • Naissance de UP’Magazine, le magazine en ligne de l’innovation et de l’économie créative.

Netexplo forum à l’Unesco ; retour sur deux jours de voyage dans le futur de la planète

Netexplo 2013

Netexplo 2013

Les conférences sur la prospective, l’innovation, le futur sont nombreuses. NetExplo qui vient de se tenir à l’Unesco fait partie des plus suivies à juste titre. Le principe en est simple : une sélection rigoureuse d’une centaine de projets et d’inventions partout dans le monde, le choix d’une dizaine présentée en détail, des débats de qualité et quelques keynotes de personnalités incontournables comme Francis Pisani, Bernard Charles ou Joël de Rosnay.

Contrairement à d’autres palmarès, les sociétés ne sont pas candidates à la sélection, il n’y a pas de notion de sponsors influençant les choix, ce sont les experts de NetExplo qui parcourent le monde et le web à la recherche de ces concepts novateurs, potentielles innovations de demain, aussi bien dans les startups de la Silicon Valley que dans les faubourg de Djakarta ou  Nairobi.

Revenons-en à NetExplo 2013. De nombreux comptes rendus ont déjà été publiés dont vous trouverez une sélection en fin de ce billet. Celui-ci ne comportera que trois moments forts de ces deux jours :

  • les tendances du NetExplo Trend report décryptées par Julien Levy, HEC Paris,
  • l’intervention de Joël de Rosnay
  • et celle de Francis Pisani,

et enfin un mot sur cinq des projets sélectionnés, le tout en format bribes et verbatims, comme souvent dans ce blog. Enfin, nous ne pouvons que vous encourager à découvrir vous même tous ces projets en cliquant sur les nombreux liens.

NetExplo

NetExplo

Et donc, pour commencer, Julien Levy, professeur à HEC Paris qui a présenté la sélection des projets, regroupé par grandes tendances sous un document, le NetExplo Trend Report.

Première tendanceMy life with the clouds, ma vie avec le cloud, notion de cloud care, réseau bienveillant, beaucoup de projets en provenance d’Afrique, là où ces innovations sont le plus directement applicables à la population en terme de santé ou d’accès à l’eau, la nourriture ou la culture.

Quelques exemples – Smart hand pumps, Kijani grows,  WinSengo, CardioPadHeaphy projekt,

Autres projets autour du cloud bienveillant – Goocus, FashionLike, Needle ou Lift

Toujours dans les nuages, le Crowd cop, Veiller et surveiller « big brother is your brother » Plus borderline cité vie privée et données personnelles. Fightback – app mobile envoi d’un message à ses amis sur Facebook en cas d’attaque. Prévenir son réseau plutôt que la police en cas de situation grave (allusion aux événements dramatiques en Inde à peine voilée)

Projets autour de la notion de « crowd surveillance » – Twitcident, Cybermilice, Kid Rescue, Publik demand, Facedeals

Deuxième grande tendance : My life beyond appearances / par delà les apparences
Fact checking – Ad Hawk, Tiers de confiance pour vérifier la réalité des crowd reviews ou followers. Nous sommes de plus en plus dépendants des sites de recommandations mais peut on leur faire confiance ? Todd Rutherford a prouvé qu’on pouvait manipuler les reviews (problèmes rendus publics sur Trip Advisor par exemple)

Decoded reality, proche de l’e-santé avec eyemusic ou eyering

Troisième grande tendance de l’étude – my life without borders
Seamlessness – sans couture, s’affranchir du toucher avec Leap par exemple, Woo ou Electronic tattoo.
Immanence – vivre dans un monde aux frontières abolies, plus de ON et OFF, notion de « spray world » – intégration du virtuel dans le réel – être plongé dans une app mobile dans le métro, exemple de Zombies run, application pour vous pousser à courir car vous êtes poursuivis par des zombies
Connectcubed – plateforme de recrutement (dans le monde de la finance) évaluant les capacités des candidats à travers un jeu interactif

La e-santé a aussi été très présente dans les applications du futur avec des projets comme MyVoice – machine comprenant les gestes des sourds et muets en mots, Public lab – spectrometry kit ou la ‘Parkinson voice initiative »

Joël de Rosnay

Joël de Rosnay

Ensuite, la présentation de Joël de ROSNAY s’intitulait « Mutants du numérique : du portable à l’intégrable », de la prospective à la banalité du réalisé dans son cas. « Les mutants sont parmi nous« . Les évolutions biologiques, technologiques et numériques nous entrainent vers le téléscopage des idées, la fusion et la convergence de ces trois mondes.Nous créons de nouveaux sens humains, passant de 5 à 10/12 comme un nouveau sens de l’orientation (avec le GPS) ou savoir où se trouvent nos amis (app. réseaux sociaux).

Pour Joël de Rosnay, il manque la dimension temporelle à l’internet d’aujourd’hui qui va lui être apportée par le live streaming. L’internet se rematérialise – des bits aux imprimantes 3D. Fusion du matériel, du numérique et du biologique – « print a heart ou electronic tattoes« . JdR site le projet Protéus, de Novartis, une pilule avec puce qui se promène dans le corps et envoie des informations sur le mobile du médecin.

Les smartphones pour la génération Y sont des prothèses symbiotiques, une extension de plus en plus naturelle de leur corps. Les réseaux sociaux sont un organisme vivant. « Ce n’est pas une crise, c’est un changement de monde » citant Michel Serres.  « La réforme des esprits est nécessaire en particulier ceux qui viennent des écoles d’administrations » dans le texte. Accompagner plutôt que réglementer – un message pour nos gouvernants

Tous les buzzwords techno/ bio / sociéto en provenance de Wired ont été prononcés par Joël de Rosnay, mais en l’écoutant, il sont enfin tous à leur place. Le puzzle constitué de ce florilège d’inventions et d’idées que nous présente Joël de Rosnay fait enfin sens. Ces derniers livres  2020 Les scénarios du futur  Surfer la vie.

Francis Pisani

Francis Pisani

Un autre grand moment de ce NetExplo forum a été l’intervention de Francis PISANI, qui nous a entrainé dans un « Tour du monde de l’innovation digitale : vers un monde multipolaire ou l’innovation distribuée » qui deviendra bientôt un livre accessible librement sur le net. Un voyage loin des grands centres de recherche. Un voyage présentant des inventions pratiques, pour tous proche du modèle indien que nous avons déjà abordé dans ce blog. « La nouveauté est dans la combinaison / l’assemblage et pas uniquement techno. » Exemple de l’hôpital de Londres, qui voyant comment les équipes de Formule 1 gérées les pit-stops, a travaillé avec l’aide de Ferrari à améliorer le travail en équipe lors d’opération et a réduit les erreurs de 42% ! Montée de l’entrepreneuriat social dans le monde. L’innovation distribuée est une tendance lourde mais lente – espaces ouverts, différences.

Francis Pisani rappelle l’importance de la culture hippie du « Homebrew Computer Club » et du « Cupertino homestead electronics club » avec Steve Jobs dans le développement de notre culture numérique. « Silicon Valley n’est plus seul, il y a des innovateurs qui rêvent manger le monde partout dans le monde » Le mot innovation fait désormais de la devise de la ville de Beijing. Pour innover, il faut une veille 720° ; 360° métier et 360° géographique. Exemple d’Onno Purbo de Djakarta qui crée un réseau wifi avec un « wok » comme antenne et une clé 3G. Les blogs de Francis Pisani

Enfin, pour terminer, un petit mot sur cinq projets sur les cent proposés :

D’abord parmi les projets primés. Depuis la souris et les interfaces utilisateurs graphiques, il ne s’est pas passé grand chose en terme de lien entre l’homme et la machine. Plus récemment il y a eu l’écran tactile et la voix (Siri). Deux projets vont changer cela :

  • WOO – Windows of opportunity – La vitre de la voiture devient touch screen avec la vue à l’extérieur de la voiture qui devient le « moving » fond d’écran Projet intéressant coté HMI – Human machine interface. open innovation entre General Motors et la « Bezalel Academy of Art and Design in Israel »  La vidéo Applications en développement – otto pond (for kids), pond spindow (reseaux sociaux) foofu (la fenêtre embuée comme clavier).
  • Leap Motion– capteur de mouvement, une sorte de Kinect très précis pour ordinateur pour commander votre ordinateur avec des mouvements des doigts.

Sur un autre registre,  Steve Vosloo, Afrique du Sud et son Yoza Cellphone Stories, comment utiliser les mobiles pour développer le gout de lire et d’écrire, projet dont nous avions déjà parlé dans ce blog à l’occasion du colloque « Mobile Creation« .

Et puis Electronic Tattoo, Nanshu LU, Chine, la surveillance médicale « light » à travers un tatouage électronique qui a le potentiel immense de sauver de nombreuses vies.

Netexplo 2013

Netexplo 2013

Et dans les cent projets retenus, nous sommes heureux de signaler celui des Citoyens capteurs, cités plusieurs fois pendant ces deux jours et dont nous parlons régulièrement dans ce blog. (*)

Deux jours magnifiques, intenses, qui donnent de l’énergie et des directions dans un présent qui en manque cruellement. Un grand merci aux organisateurs de cette conférence.

A suivre … dès l’année prochaine.

Pierre Métivier

Pour aller plus loin,

(*) L’auteur de cet article fait partie de l’association LaboCitoyen à l’origine du projet Citoyens Capteurs.

5 plus Forum – 50 présentations de 5 minutes pour un futur à 5 ans

5Plus Forum & Jazz

5Plus Forum & Jazz

Le 5 plus Forum s’est déroulé à la Géode le 13 Octobre 2011. Animé par Pierre-Olivier Pulvéric, c’est une manifestation permettant à un certain nombre de sociétés innovantes, plus ou moins grandes, de présenter leur projets et leur visions du futur proche dans un format très « réglementé » autour de cinq thèmes principaux – Living, Moving, Powering, Design thinking / Working et Playing. Bien sûr nous ne résumerons pas ici les 50 présentations, toutes avaient un intérêt même si certaines étaient plus commerciales que d’autres. Nous citerons celles parmi les plus proches du contenu de ce blog, autour de l’innovation et des technologies et applications sans contact. Morceaux choisis.

LIVING
La population mondiale vieillit et au rythme de l’évolution actuelle il y aura 1,4 milliards de +65 ans dans le monde en 2050, soit 3 fois plus qu’aujourd’hui. En 2016, les effets des progrès médicaux et sanitaires créeront un défi démographique jusque là inédit. Nous vivrons, en effet, de plus en plus longtemps et donc de plus en plus nombreux. Les technologies digitales peuvent contribuer à gérer ce défi grâce au développement de nombreuses spécialités en télémédecine. Mais bien au-delà de la santé, cela touche aussi la distribution (traçabilité et informations allergies…), l’équipement de la maison (détection d’accidents ou anomalies) et même la beauté !

Jean Prévost, Groupe Casino

Jean Prévost, Groupe Casino

Santé

  • Anmol Sood, Equivital pour une plateforme de monitoring médical (aka les GPS Garmin des cyclistes appliqués à la télémédecine)
  • Gilles Pageot, IMS, le futur des patients est dans les données
  • Antoine Tesnière, Ilumens et ses Medusims, des outils de simulation médicale en 3D

Distribution

  • Jean Prévost, Groupe Casino et ses magasins sans contact / NFC , de plus en plus sociaux, « To make commerce is to make links with people »
  • Georges Edouard Dias, L’OREAL qui souhaite devenir le « Shazam de la beauté » à l’aide d’application iPhone.

Assurance et solutions bancaires

  • Albéric Guigou, Reputation Squad, La pire des choses qui peut arriver à un humain, perdre sa santé, puis son argent et enfin sa réputation.
  • Pour Bruno Prexl, le paiement par mobile est moins développé en france que dans d’autres pays car les banques font un bon travail. L’intégration d’une carte de crédit seule sur un smartphone n’a d’intérêt que si elle est connectée avec d’autres services permis par le mobile.
  • Edouard-François de Lencquesaing, Pole de compétivité Finance-Innovation – le mot-clé est Interopérabilité (coopération avec le Pole TES – transaction électroniques et le PICOM – commerce)
  • Sébastien Burlet, LemonWay, choix entre 102 banques et institutions financières en France, on doit aussi avoir le choix des moyens de paiement, y compris communautaires
Véronique Bennegent, RATP

Véronique Bennegent, RATP

MOVING
Les objets nomades procurent le don d’ubiquité et donne l’accès à l’information de (presque) n’importe où. Cela explique le dynamisme du marché des smartphones et l’émergence des tablettes engendrant une explosion du trafic de données sur les réseaux. Les opérateurs occidentaux s’attendent, en effet, à 100% de croissance annuelle d’ici 2016.

Le déploiement du LTE est une réponse technique à cette croissance et derrière se profile tout un ensemble de services mobiles souvent fondés sur la géolocalisation. De la réalité augmentée à l’interopérabilité des transports, sans oublier le paiement sans contact, le terminal mobile devient plus que jamais indispensable.

  • Yves Tyrode, Voyages-sncf.com, transition entre le e-commerce, le mobile commerce vers le social commerce. le NFC, une technologie importante
  • Alain Staron, Veolia Transdev, on ne peut gérer que 148 amis, mashup entre le transport et les réseaux sociaux, utiliser le temps des transports pour socialiser
  • Véronique Bénégent, RATP, « mon agent à distance », moins l’innovation en tant que telle que se focaliser sur l’expérience humaine et l’échange
  • Pierre Lefevre, Induct, Cybergo, véhicule électrique automatique « for the last mile ». Sur les campus, à Las Vegas
  • Frédéric Mazzella, COMUTO, Covoiturage.fr est le premier site Internet de covoiturage en France, plus d’un million de membres et 250 000 trajets par mois, permet une prévision très précise du trafic
  • Chris Wild, Altran Praxis, sur les projets d’autoroutes intélligentes controlant les voitures (à la irobot)
  • Cédric Gepner, Smart Grains, Parksense – des capteurs sans fils dans des parking et les rues guident les automobilistes vers les places libres, en intérieur comme en extérieur, la vraie question est l’implémentation
  • Didier Durand, Orange, 5 mn pour décrire tous les cas d’usages du NFC à venir – mission (quasi) impossible 🙂

POWERING
Tirée à 75% de combustibles fossiles, l’électricité montre une productivité particulièrement faible puisque sa génération, son transport et sa distribution engendrent 63% de pertes. Il est donc critique d’optimiser sa consommation. D’ici 5 ans, nombre d’équipements numériques pourront aider à une meilleure gestion des flux de celle-ci.

Simon Daniel, Moixa Technology

Simon Daniel, Moixa Technology

Ce sont les fameuses Smart Grids qui passent par « l’intelligence » des maisons et des objets consommateurs. Comment recharger son véhicule hybride sans payer le prix fort à cause du match de jeudi soir ?… Quels sont les enjeux d’un équipement de masse nécessaire pour un fonctionnement cohérent et global du réseau ?

  • Christian Leliepvre, Altran Foundation for Innovation, décrit le projet Solar Impulse, l’avion solaire de Bertrand Picard, 5000 paramêtres analusés comme le poids du pilote et la quantité d’eau emportée
  • Simon Daniel, Moixa Technology, une des découvertes (pour l’auteur de ce blog) de la journée. Solutions comprenant la création d’un circuit courant continu dans la maison pour utilisation directe de l’électricité en provenance des panneaux solaires plutôt que de la convertir en courant alternatif. Beaucoup plus efficace.
  • Eric Berthaud, l’offre triple play de Vity technology est autour du confort, sécurité et énergie
  • Alain Kergoat, Toshiba. Signe des temps, il existe une division Smart Community chez Toshiba. Travaille sur le projet Confluence avec la Ville de Lyon
  • Pascal Lassaigne, Intel, le premier intervenant à répondre à la question – quid dans 5 ans. « Energy is information », Intel intéressé dans le « energy harvesting », collecte d’énergie ambiante

DESIGN THINKING & WORKING
Les environnements de travail ont déjà commencé à changer : plus dispersés, temporaires, éloignés. Dans de telles conditions, assurer la cohérence et le suivi des opérations passe par la sécurité des données, par un contrôle des flux et des informations et par une assistance de plus en plus courante des robots…
La robotique n’en est qu’à ses débuts avec des perspectives de 30x en termes de marché dans les 10 ans à venir, les robots à 50% dans le militaire et 20% dans le médical et le nettoyage, vont progressivement remplir des rôles plus divers en éducation, communication, divertissement, assistance personnelle ou encore surveillance.

DESIGN THINKING

  • Mark Payne, Fahrenheit 212, présentation très hype sur la combinaison du design et de l’argent
  • Jean-Philippe Blanchard, Crédit Agricole, présente FIDJI (FInance Design & Joie d’Innover)
  • Dominique Sciamma, Strate Collège – le « design thinking » nécessite des designers, embauchez des designers !, rève d’un designer à la tête d’un grande société française, comme Steve Jobs l’était
  • Thomas Gerlach, Pforzheim School of Design, Les sociétés qui réussissent ne parlent pas de stratégie, elles le vivent.
  • Corinne Jouanny, Altran Prime, présente des travaux sur l’Aéroport du futur, 10 mn entre l’arrivée et monter dans l’avion ! Certainement le projet le plus ambitieux présenté, une plateforme anti-gravité semble plus facile à réaliser – NDLR
Karim Sy, Jokkolabs

Karim Sy, Jokkolabs

WORKING

  • Frédéric Vacher, EDS, Dassault Systems, digitalisation en 3D y compris des humains (sciences de la vie), gamification is everywhere, Staying Alive 4 minutes pour sauver une vie
  • Nicolas Flasque, EFREI, Emma3D, un autre outil de digitalisation, utilisé pour créer une visite en 3D de la ville de Saint Quentin en Yvelines
  • Christoph Raethke, MagiTact, sur l’usabilité des devices, un projet étonnant, utilsant le champ magnétique terrestre, permet à presque tous les téléphones d’être utilisées comme une Kinect, avec le simple ajout d’un aimant. Si cela dépasse le stade de l’expérimentation, ce projet de rupture sera aussi important que l’a été la WII et la Kinect sur l’interaction avec les machines.
  • Jean-Christophe Baillie, Gostai, et le Jazz, de moins en moins un robot et de plus en plus un outil mobile de télé-présence. Ce sont les utilisateurs qui les trouvent de nouvelles applications
  • Karim Sy, Jokkolabs, projet ambiteux, un « action tank », des lieux de rencontre, partout dans le monde, 800 espaces de travail, identifier et supporter les idées innovantes des entrepreneurs, « Si tu veux travailler vitre, travaille seul, si tu veux travailler loin, travaille en équipe »
  • Carlo Ratti, Senseable City Lab, MIT, passionnant, utilisation des capteurs dans la ville, big data, vidéo montrant l’utilisation des mobiles à Rome, le jour de la finale de la Coupe du Monde de football en 2006 (victoire de l’Italie), autre vidéo sur les voyages de sacs de déchets à Seattle (tagués pour l’occasion) aux Etats-Unis, présentations de travaux en lien avec la RATP
  • Alain Renk, UFO, (process de planification urbaine offrant la possibilité d’intégrer une multitude de points de vue servant de matière première dans la création des villes) les villes futures seront monitorés par les citoyens, exemple du campus Ubisoft à Montréal

Une journée dense, des rencontres, quelques découvertes comme Moixa Technology, MagiTact ou JokkoLabs et un sentiment de douce euphorie en rapport avec ce que le futur va peut-être nous apporter ces prochaines années.

A suivre… dans 5 ans

Pierre Métivier

  • Les images du 5 plus forum sur Flickr
  • Le programme de la manifestation.
  • La « blague » en anglais, de la conférence – We use to have Johnny Cash, Steve Jobs and Bob Hope around. Today no cash, no jobs, no hope !
5Plus Forum - we are not alone

5Plus Forum - we are not alone