Archives mensuelles : mai 2018

Le béton connecté, c’est du concret(e) : un bref compte rendu des salons « Intermat » et « World of Concrete ».

Béton connecté

Béton connecté

Un jeu de mot qui fonctionne beaucoup mieux en anglais qu’en français puisque « concrete » en anglais signifie aussi bien concret / réel que béton.

Ceci dit, « the facts remain ». Dans la smart city de demain, il n’y aura pas que les voitures, les vélos partagés, les bâtiments, la signalisation, les compteurs d’énergie, les transports en communs, les portes, les lampadaires … qui seront connectés. Les composants de base de la construction eux-mêmes le seront. Les acteurs des industries à la fois cimentières et de la construction en sont bien conscients. Nous les avions laissé à l’occasion des Rencontres de l’Industrie Cimentière à la Station F le 18 janvier 2018. Nous les retrouvons à l’occasion des salons conjoints «  World of Concrete et Intermat » qui se sont tenus à Paris Villepinte le 27 avril 2018 et en particulier pour des échanges plus approfondis avec deux des startups présentes le 18 janvier – 360 Smart Connect et XTREEE au cours d’une table ronde.

Un petit rappel, pour les lecteurs férus d’innovations numériques et habitués au CES de Las Vegas, au MWC de Barcelone ou à Vivatech à Paris, le salon Intermat regroupe tous les 3 ans l’ensemble des acteurs de la construction et des travaux publics. 1500 exposants, 200 000 visiteurs en provenance de 167 pays (2018). Le salon «  World of Concrete » est donc spécialisé dans la filière béton. Parce que l’innovation n’est pas que numérique, nous vous encourageons à regarder, aussi bien les lauréats que les nominés aux Awards du Salon Intermat pour découvrir la richesse de l’innovation dans cette industrie.

En ce qui concerne la table ronde, elle a commencé par une présentation du nouvellement créé Cement Lab, un espace pour l’innovation dans l’industrie cimentière lancé à la Station F, pour passer des idées à la réalisation. La Station F est un exemple d’un bâtiment industriel transformé en bâtiment tertiaire. Pour Rolland MELET, fondateur de 360 Smart Connect, le Cement Lab a une grande importance, car il permet la prise de  conscience que ce qui s’est passé dans la musique, l’hôtellerie, les taxis, la voiture, peut et va arriver dans la construction.

Le «  béton connecté », alliant technologie NFC intégré dans le béton et la plateforme de gestion de ces étiquettes et des données générées, permet de connecter l’ouvrage à ses données. Il est adapté au monde de la construction, économique dans le moyen d’accès puisqu’un smartphone suffit sans application à installer (webapps) et il est simple à déployer. La donnée est le nouveau composant du béton (tout comme le gravier, le sable, le ciment et bien d’autres). Les produits de la société permettent, par exemple, le suivi des tests béton (reliant le résultat du test et la maquette en supprimant les risques d’erreurs) ou des pièces préfabriquées.

Le «  béton connecté »  permet de créer de la matière communicante, intégrer la traçabilité des matériaux et permet la gestion du BIM (*) distribué bine plus efficace que le level 3, centralisé. Pour Rolland, le béton est généreux, c’est une matière géniale, qui accepte sans sourciller de l’électronique sans l’abimer, la protège au contraire. Le béton est « digitalo-compatible ».

360 SmartConnect

360 SmartConnect

XTREEE - Récifs artificiels

XTREEE – Récifs artificiels

Autre acteur de l’innovation autour du béton, Xtreee. Alban Mallet, son CEO, nous dit que l’impression 3D en béton n’a aucun intérêt pour faire des murs droits. L’industrie sait très bien le faire. Il y a bien sûr des interactions entre construction traditionnelle et impression béton 3D. Parmi les réalisations concrètes : des récifs artificiels en béton. Contrairement aux blocs de béton utilisés jusqu’à présent, les formes sophistiqués sont adaptées à tous les poissons et favorisent la biodiversité. Il existe un seuil de rentabilité entre impression 3D béton et moules / coffrages comme au Mucem ou au stade Jean Bouin.

XTREEE – Poteau Krypton

Le ciment et béton ont permis de couler la pierre, permettre des innovations architecturales depuis leurs création. De même, l’impression 3D béton permet de créer des formes autrement impossibles à générer.  Deux exemples : le poteau Krypton en 2016 à Aix-en-Provence ou le collecteur d’eau de pluie développé avec Point P.

 

Les technologies type béton connecté et impression 3D en béton sont bien concrètes et et ne sont que deux parmi de nombreuses innovations à venir ouvrant un champ nouveau des possibles de la construction, une industrie en plein renouvellement, intégrant des éléments clés de la smart city en devenir.

A suivre

Pierre Métivier

PS. Notons que les badges d’accès au salon « World of Concret » étaient eux-même réalisés en béton.

(*) Building Information Modeling. Un process basé sur un modèle 3D regroupant les informations et les outils nécessaires pour planifier, concevoir, construire et gérer plus efficacement des bâtiments et des infrastructures. Définition adaptée librement d’AutoDesk  et de Wikipedia.

Pour aller plus loin

Intermat Village Startup

Intermat Village Startup