Le grand flop du paiement sans contact ? Sondage, réalité et French « French bashing »

janvier 28, 2015
Un grand flop ou une mécomUn grand flop ou une méconnaissance du sujet ?préhension du sujet ?

Un grand flop ou une méconnaissance du sujet ?

Le sujet du paiement est complexe, difficile à appréhender de par la diversité des acteurs, technologies et des solutions – carte avec contact, sans contact, mobile, paiement de proximité, paiement en ligne, paiement par carte sur Internet, wallet … Après une série d’articles dans la presse quotidienne mi-janvier mélangeant allègrement le paiement de proximité de type cartes bancaires et le paiement en ligne type Paypal, un copié collé collégial d’un article de l’AFP erroné, objet d’un billet précédent, c’est un sondage (PDF) réalisé par Odoxa et commandé par le Syntec Numérique en partenariat avec un certain nombre de supports papier, online et TV – BFM Business TV, 01 Net, L’Usine Nouvelle et le Parisien, ce qui a généré des titres et des interprétations variés à partir des mêmes données comme :

(Ouvrons tout de suite une parenthèse concernant le terme de paiement sans code. On parle généralement de paiement sans contact et non sans code. Si le journaliste a souhaité volontairement utilisé ce terme, alors rappelons que le paiement par carte bancaire sans code est déjà répandu et que ce n’est ni un flop, ni le sujet qu’il couvre dans son article. Les péages d’autoroute ou les parking (en ouvrage comme les aéroports) sont payables par cartes de paiement avec contact sans mettre de code et souvent pour des montants bien supérieurs à 20 €. Fin de la parenthèse)

Paiement sans contact NFC mobile

Paiement sans contact NFC mobile

Que dit ce sondage ? Verbatim – Le paiement par cartes sans contact est boudé par les Français, par manque de communication. Les Français se désintéressent du paiement sans contact. Ils pensent majoritairement que ce n’est pas utile.

44% des sondés indiquent qu’ils savent qu’ils ont une carte de paiement sans contact et donc 56% ne le savent pas. A fin décembre, 46% des cartes en France sont sans contact, très proches des 44% sachant qu’un consommateur peut avoir plusieurs cartes. Etonnant, non. Donc 56% ne savent pas et tiens, 57% pensent que ce n’est pas utile. On peut voir la une certaine corrélation, même si bien sûr il y a des sondés qui ont le sans contact et que cela n’intéresse pas comme il y en a qui ne l’ont pas et que cela pourrait intéresser. Globalement, les personnes qui n’ont pas de cartes sans contact n’en voit pas l’utilité, logique.

A la question sur l’utilité de la carte, cette même question aurait obtenu le même type de réponse si on avait demandé aux consommateurs si ils avaient besoin d’une tablette avant le lancement de l’iPad. Pourquoi une tablette alors que j’ai déjà un smartphone et un ordinateur ? On connait la suite.

En complément du sondage, il aurait été intéressant de poser des questions de satisfaction sur l’usage du sans contact par ceux qui l’avaient essayé. Est ce que vous gagnez du temps, est-ce que c’est plus simple, êtes vous satisfait du service ? Et on aurait obtenu des chiffres différents, des chiffres de satisfaction nettement plus élevés et positifs. Les taux de satisfaction à Nice, première ville équipée carte de (et mobile) paiement NFC, ont été de 80%.

Paiement sans contact France 2014 (c) Groupement CB

Paiement sans contact France 2014 (c) Groupement CB

Par delà les interprétations diverses d’un sondage, il y a la réalité de l’usage par les consommateurs, avec les chiffres disponibles auprès du Groupement Cartes Bancaires. La courbe ci-dessus parle d’elle-même. Le paiement sans contact NFC en France en 2014, c’est 64.5 millions de transactions pour une valeur de 706.6 millions d’€. Certains articles précisent parfois que le paiement sans contact représente moins de 1% des transactions cartes. En fait, les 11 millions de transactions sans contact de Décembre 2014 représentent déjà 4% du nombre de paiements cartes bancaires en dessous de 20 €, c’est 30% en Pologne, plus de 50% en Australie. En France, même si le pourcentage reste faible il est en forte progression comme le montre la courbe. Tous ces chiffres sont à disposition des journalistes qui auraient pris la peine de se renseigner auprès d’une seconde source d’information. Titrer « un grand flop » quand on voit cette courbe, c’est à ne rien comprendre d’autant plus que le paiement sans contact NFC de moins de 20 € est pratique et rapide pour acheter les … journaux. Une technologie plutôt amie de la presse, puisque paiement de proximité, presse qui en a bien besoin, nous y reviendrons en conclusion.

Ceci dit, lorsqu’on lit complètement le sondage et ses conclusions, on y voit un futur beaucoup plus positif que certains titres lapidaires engendrés par ces mêmes sources. Il y a peu de doute sur le succès à venir du paiement sans contact. Oui, il y a besoin d’explication, d’information et de formation mais la réalité de la progression de l’usage est bien là. N’oublions non plus que c’est aussi une question d’infrastructure puisqu’à fin décembre, seulement 20% des magasins CB acceptaient le paiement sans contact. Cet élément-clé de contexte est absent de l’analyse du sondage publié mais a été signalé dans le débat de BFM Business TV qui a suivi. La mise à jour des commerces se fait à grand pas mais ce « un sur cinq » limite évidemment les occasions de payer en sans contact.

Ce titre « le grand flop » et d’autres articles par le passé, parlant du scandale des cartes bancaires sans contact, claironnant « NFC la fin d’un rêve » ou annonçant, une fois de plus, la mort du NFC lors de l’annonce par Apple des beacons l’année dernière, c’est clairement du French bashing, non pas en provenance de l’étranger mais franco-français, ce French bashing régulièrement combattu avec conviction et justesse par les pouvoirs publics et par les media en particulier en ligne. Ce n’est pas le cas ici, sûrement, de nouveau, par manque de connaissance du sujet. Le développement de la technologie NFC, utilisée par le paiement sans contact cartes et mobiles, basée sur la carte à puce, profite à de nombreuses entreprises françaises – grands groupes et startups, et elle est utilisée partout dans le monde avec beaucoup moins d’états d’âme qu’en France. En Europe, la France n’est que 6ème par l’utilisation du sans contact derrière les anglais, les polonais, les espagnols, les italiens et les slovaques (de mémoire) alors que des sociétés comme Gemalto, Morpho, Oberthur, Ingenico, Worldline, Orange et d’innombrables PMEs et startups sont derrière tous ces services sans contact cartes et mobiles partout dans le monde. Enfin, rappelons que pour les versions sur mobile de ce paiement sans contact, Apple et son Apple Pay ou le Google et son Google Wallet ont adopté la technologie.

Sur le sujet du paiement sans contact carte et mobile, un usage simple pour le consommateur, mais un déploiement complexe côté industriels, tous les acteurs, opérateurs télécom, banques, réseau CB, commerces, industriels, et autres associations, doivent redoubler leurs efforts en terme de pédagogie, auprès des consommateurs mais aussi des média. Même si des campagnes nationales ont déjà eu lieu, elles n’ont clairement pas été suffisantes. Les agences bancaires et les commerçants doivent aussi participer (et beaucoup le font) pour expliquer, montrer, partager, faire disparaitre quelques légendes urbaines et aussi promouvoir le service. L’exemple de Londres, cité par Marc-Henri Desportes, directeur général adjoint de Worldline, pendant le débat sur BFM Business est typique. Le métro anglais a été gratuit tout un week-end pour les voyageurs qui utilisaient leur carte MasterCard sans contact pour valider leur transport. Et cela, tout le monde comprend :-) L’usage du paiement sans contact en Grande-Bretagne est nettement plus élevé qu’en France, et de loin !

La conclusion de ces deux épisodes est double. Les industriels ont donc davantage d’efforts de communication à effectuer. Mais vous aussi, les media et en particulier ceux cités ci-dessus, merci d’y mettre un peu du votre en terme de compréhension du sujet, de titres en relation avec le contenu, de partage d’une information comprise, de pédagogie et de clarté auprès de vos audiences.  :-) Un dernier exemple sur ce dernier point, la clarté. La vidéo qui accompagnait le débat (voir à 2:10) sur ce même sujet sur BFM Business TV montrait un paiement sans contact pour 21 € !!! avec un premier tap et une insertion de la carte ensuite, tout le contraire de la simplicité du geste du paiement sans contact à moins de 20 €, sa raison d’être. A n’y rien comprendre !

Achat MISC mag par paiement sans contact

Achat MISC mag par paiement sans contact

Sur ce, je propose à tous les lecteurs de régler leur prochains achats presse par paiement sans contact carte ou mobile (pour ceux qui en disposent bien sûr) comme j’ai pu le faire dans un point presse d’une gare parisienne très récemment. Nous les aimons bien nos media, surtout informés ;-)

A suivre… avec patience et confiance.

Pierre Métivier

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 294 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :