Archives du mot-clé Innovation

«Les innovations européennes d’excellence à impact global», invitation à la conférence-rencontre du 18 juin 2019 à Paris

RNDI 2019

RNDI 2019

Le Club de Paris des Directeurs de l’Innovation organise le mardi 18 juin une Conférence-Rencontre sur le thème « Les innovations européennes d’excellence à impact global », dans le cadre prestigieux la Maison des Océans, avec 18 intervenants à la pointe mondiale de l’innovation. Vous pouvez consulter le programme en suivant ce lien.

Cette rencontre, toujours une journée très inspirante, tournée vers l’excellence en innovation, est portée par des intervenants passionnés, différents, étonnants, impliqués dans des entreprises et organisations aux valeurs universelles et aux « innovations à fort impact mondial au service du progrès humain » pour citer son organisateur, Marc Giget, que les lecteurs du blog connaissent bien. Deux exemples d’intervenants : Adel Ziane, le directeur des relations extérieures du Louvre (et sur l’innovation, ils ont des choses à raconter – Think Beyoncé (*)) et puis Michel Guisembert, qui vient d’être nommé à la tête des Chantiers de France, responsable de la reconstruction de Notre Dame, un grand projet d’innovation.

La rencontre est également une opportunité de réseautage unique avec 500 passionnés d’innovation, dans le cadre étonnant de l’Institut Océanographique (195 rue Saint-Jacques, Paris 5ème), un micro-territoire appartenant à Monaco. Pour découvrir l’événement en détails, écoutez Marc Giget qui vous le présente dans la vidéo ci-dessous.

L’évènement est accessible gratuitement mais uniquement sur invitation dans la limite des places disponibles. Vous pouvez demander une invitation en remplissant ce formulaire.

L’inscription n’est validée qu’à réception d’une invitation personnelle. Les places sont limitées et clôture des inscriptions s’effectue sans préavis

En espérant vous y croiser, dès mardi prochain.

A suivre.

Pierre Métivier
@pierremetivier

Note – Nous sommes partenaires, avec plaisir et passion, de cet événement depuis une demi-douzaine d’années.

Pour aller plus loin

  • Les vidéos de la Rencontre 2018 et 2017
  • La vidéo de Beyoncé tournée au Louvre

PS. Si on m’avait dit que j’intègrerais une vidéo de Beyoncé sur dans mon blog, je ne l’aurais pas cru. Ceci dit, en mode « Mute », ça se regarde très bien 😉 #vocoderisevil

Pourquoi les prédictions sont souvent fausses ? Un billet commenté du blog « Signaux Faibles »

Prédictions

Prédictions

Pourquoi les prédictions sont souvent fausses (et quelles leçons en tirer), c’est le titre d’un très complet et passionnant billet de Clément Jeanneau sur son blog Signaux Faibles et repris récemment par le site Maddyness, sur les prévisions et les prédictions (technologiques ou pas) et pourquoi elles sont donc souvent erronées. Clément cite de nombreux exemples célèbres sur les absences de marché pour le téléphone mobile, la voiture, la vidéo par abonnement (Netflix), le nucléaire comme source d’énergie, le cinéma parlant, l’internet, annonces présentées par des gens reconnus et compétents qui se sont clairement trompés dans leurs prédictions parmi lesquelles des célébrités comme Steve Jobs, Albert Einstein, Louis-Jean Lumière voire les inventeurs eux-même qui ont fortement sous-estimé la portée de leurs inventions.

L’auteur analyse ensuite toutes les raisons de ces prédictions erronées, listant les nombreux biais qui ont conduit à ces erreurs, des biais proches de ceux qui sont présentés par ailleurs par la méthode scientifique ou la zététique (1). La sociologie est bien présente et diversité, comportement, changements culturels font partie des prismes utilisés pour comprendre les raisons de ces échecs. La conclusion évoque l’importance d’oser le temps long, de soutenir la prospective à un niveau national (2) et d’encourager à la diversification en opposition « au conformisme, au manque d’imagination et la pensée stéréotypée ». Inutile de paraphraser l’article dans ce billet, le mieux bien sûr est de le lire. Et Je vous retrouve ensuite.

As time goes by ! Time Waiting GIF from Tenor

GIF from Tenor

Merci, cher lecteur d’être revenu, et j’espère que vous avez apprécié le texte de Clément Jeanneau. A ce bel article complet, nous rajouterons modestement un commentaire sur un aspect moins abordé des prédictions. Clément décrit de nombreux exemples de personnes qui se sont trompées avec des prédictions « négatives » du type « Ça ne marchera jamais » ou « Il n’y a pas de marché pour un tel produit ou service ». L’article n’aborde pas les échecs des prédictions « positives », c’est à dire, toutes les annonces de « produits et services qui vont révolutionner notre futur ».

Ces prédictions positives qui se terminent au pire par des flops et au mieux par des succès commerciaux limités sont largement documentées (voir liens en fin de billet). Nous n’en citerons que deux.

Segway gyropode et trotinette

Segway gyropode et trottinette

Premier exemple de ce type de prédictions positives qui se sont avérées fausses : le lancement en 2001 du Segway. Ce gyropode allait changer la mobilité de demain. Les rues voire l’architecture des villes allaient être adaptées, si on en croyaient les fondateurs de l’entreprise, aidés en cela par de grands noms comme Steve Jobs qui avait déclaré que le « Segway aurait un impact aussi important que l’avénement de l’ordinateur personnel. » (même si il a changé rapidement d’avis ensuite lorsqu’il a vu son design) ou John Doerr, VC américain chez Kleiner Perkins, conseiller de la Présidence US, qui avait déclaré que le « Segway serait plus important que l’internet ». Nous savons maintenant que le Segway a eu une utilisation beaucoup plus limitée, très en deçà des prédictions positives de l’époque. Avec le recul, la trottinette électrique a aujourd’hui un impact dans nos grandes villes bien plus important que n’en jamais eu le Segway, sans annonce fracassante, ni prédictions et sur un marché similaire. Un sujet d’étude passionnant pour un autre billet (quelques pistes – plus simple, moins cher, accessible en free-floating, plus maniable, sans apprentissage, … ). Ironie de l’histoire, Segway commercialise désormais des trottinettes électriques en plus de ces gyropodes plus « traditionnels« .

Beacon - Paypal et Estimote

Beacon – Paypal et Estimote

Deuxième exemple qui parlera aux lecteurs réguliers du blog, l’arrivée en 2013 des beacons, ces balises en BlueTooth Low Energy, qui allait révolutionner le commerce et « tuer » le paiement sans contact voire la technologie NFC comme l’avait annoncé le dirigeant d’Estimote, le créateur des premiers beacons. Apple allait lancer des iBeacons en lieu et place du NFC. Le patron de Paypal, qui cherchait à entrer dans le retail physique sans passer par les banques et les cartes bancaires, avait déclaré que les beacons remplaceraient rapidement le paiement sans contact et avait lancé des tests (y compris en France), le tout, tout comme pour le Segway, relayé avec énergie par toute la presse, sans réellement de recul sur l’annonce. Quelques mois après, les tests ont été abandonnés, la solution paiement Paypal Beacon n’a jamais été commercialisée et le CEO de Paypal est parti vers d’autres cieux. Et Estimote a intégré la technologie NFC dans ses beacons, comprenant que les deux technologies étaient complémentaires. Nous étions peu à annoncer que cette grande révolution n’arriverait pas pour des raisons liées à la compréhension de la technologie « Une paire de jumelle ne peut remplacer un microscope (pour des usages de microscope) et inversement ». Tous comme le Segway, les beacons continuent d’exister dans des domaines spécifiques sans avoir été les révolutions annoncées.

Tout cela pour dire que, que ce soit pour des prédictions de type « Ça ne marchera jamais Il n’y a pas de marché pour un tel service » ou pour celles « d’innovations révolutionnaires qui vont changer le monde », il nous faut garder toujours un esprit d’analyse, de recul, de doute. Il nous est nécessaire de diversifier les sources d’informations, d’étayer notre propre jugement, d’essayer de comprendre, d’être capable aussi de dire « Je ne sais pas » et enfin ne pas relayer ce que nous ne comprenons pas. Vaste programme !

A suivre …

Pierre Métivier
@pierremetivier

Remarques

  • Chers lecteurs, si vous connaissez des sites comme Predicted  spécialisés sur le rappel de prédictions et la réalité quelques années plus tard (en particulier des prédictions en provenance des grands cabinets de conseil), merci de les partager dans les commentaires de ces articles.
  • Conseil personnel – Evitez de lire tout article comportant dans son titre le mot « révolution » sous toutes ses formes et un emploi trop important du  conditionnel !
  • Et puis cadeau – mon générateur de prédictions #TLAP – Tweet like a pro, toujours d’actualité, pour vous permettre de créer vos propres prédictions invérifiables.

Notes

  1. Zététique – nous y reviendrons dans un prochain article, une fois terminée la lecture du livre « Quand est ce qu’on biaise ? » de Thomas Durand #tsundoku
  2. Ce support national centralisé pourrait sembler en contradiction avec les politiques centralisées comme le Minitel cité qui ont conduites à des impasses et des prédictions erronées. A développer avec l’auteur.

Pour aller plus loin.

De l’importance de reconnaître les véritables innovations dans le paiement

Paiement sans contact NFC (c) Pierre Metivier

Paiement sans contact NFC (c) Pierre Metivier

Quels facteurs expliquent le succès d’un produit ou d’un service, adopté massivement par les consommateurs et ainsi devenu innovation ? Tout d’abord, le nouveau produit (ou service) doit répondre à un besoin réel du consommateur. Ensuite, il doit nécessairement lui faciliter la vie, résoudre un problème, lui faire gagner du temps ou de l’argent, voire assouvir ses désirs. Il est donc indispensable de comprendre et connaître ses attentes et de construire les nouveaux services et produits pour lui et avec lui.

La très récente étude « Nouveaux services et nouveaux modèles numériques dans la banque » réalisée par Next Content pour CGI [1] et SAB va dans ce sens. Au-delà des chiffres d’intérêt pour des nouveaux services numériques de paiement (CB sécurisée par empreinte digitale – 61%, paiement sans contact mobile – 59%, CB multi devises – 58%, …) c’est bien la simplification, la diminution des frais et la sécurisation qui sont mises en avant par les clients pour l’adoption de nouveaux services de paiement.

D’autres facteurs entrent évidemment en jeu pour expliquer le fait qu’ils deviennent une innovation, parmi lesquels on peut citer l’adéquation avec l’époque et le territoire, les réglementations, la disponibilité des technologies et la nécessité (ou pas) de disposer d’une infrastructure.

Les sept services de paiement ci-dessous répondent à cette définition :

  1. Le paiement par carte bancaire sans contact. Ce n’est certes pas une innovation de rupture car elle ne change pas fondamentalement la manière des consommateurs de payer en magasin. Mais elle facilite l’action de payer et permet un réel gain de temps, tout en étant un moyen de paiement universel. En France, nous sommes passés de 1,2 million de transactions sans contact en 2012 à 2 milliards en 2018 ! [2] Malgré une couverture médiatique pessimiste au lancement du produit concernant la sécurité du système, le paiement par carte sans contact s’est imposé auprès des consommateurs. Après une période de méfiance par rapport à l’absence de code, le consommateur est désormais déçu lorsque le terminal de paiement ne permet pas le paiement sans contact.
  2. Le ticket de transport dématérialisé. A Londres, le touriste, le voyageur d’affaires et le visiteur occasionnel n’ont plus besoin de faire la queue à un guichet ou un automate pour acheter un ticket. Ils posent leur carte de paiement sur le valideur à l’entrée de la station de métro ou de la gare puis de nouveau à la sortie et c’est tout. La carte bancaire sans contact est non seulement un moyen de paiement mais elle devient aussi un titre de transport. Une simplification très appréciée puisque 50% des trajets occasionnels (17 millions de trajets par semaine hors abonnement) à Londres sont désormais effectués ainsi [3].
  3. Les cartes de télépéage sur les autoroutes permettent de gagner du temps, voire beaucoup de temps les jours de grands départs en vacances, au péage des autoroutes. Ce n’est plus le consommateur qui paye mais la voiture préfigurant potentiellement le péage par des objets de notre quotidien.
  4. Le paiement mobile par QR code. Il faut se tourner vers la Chine pour trouver cette autre innovation majeure, adoptée par toutes les générations de Chinois et dont les noms les plus connus sont WeChat Pay (600 millions d’utilisateurs en 2017) et AliPay (450 millions) [4]. Tous les mobiles peuvent l’utiliser. Le paiement nécessite plus de manipulations, parfaitement acceptées par les consommateurs chinois pour les avantages qu’elles leur procurent.
  5. La solution de paiement et transfert d’argent par mobile M-Pesa. Née en Afrique, c’est une innovation de rupture majeure en matière de paiement. Elle a permis un développement économique sans précédent dans des régions faiblement bancarisées.
  6. Le paiement en 1-click d’Amazon
  7. Paypal.

Ces deux dernières méthodes de paiement bien connues ont trouvé leur marché en termes de simplicité d’usage et de gain de temps et sont largement utilisées.

Parmi les candidats au titre d’innovation, le paiement sans contact par mobile progresse mais plus lentement. Evolution logique de la carte, il n’a été disponible sur une grande majorité des mobiles (Android, iOS) que beaucoup plus tardivement. Il a également été longtemps plus complexe à mettre en place pour le consommateur. Ceci dit, derrière la solution Apple Pay et les différentes versions de portefeuilles sur mobiles Android disponibles, les paiements par mobile en magasin s’affranchissent des limites imposées par la carte bancaire et commencent à trouver leur rythme de croisière.

Pour bien d’autres produits annoncés récemment comme les paiements en bitcoin et les crypto-monnaies (dont on voit bien dans l’étude NextContent pour CGI et SAB qu’elles ne sont connues que de 40% des Français connectés), les monnaies locales, l’instant paiement, le paiement multi-canal, les magasins sans caisse, le paiement sécurisé par reconnaissance faciale, le paiement intégré aux wearables, écrans et autres objets connectés et bien d’autres, il faudra attendre les utilisations réelles pour savoir si nous avons affaire à des innovations plébiscitées par les consommateurs ou de simples solutions de paiement de niche.

A suivre … dans un voire cinq ans.

Pierre Métivier
@PierreMetivier

Notes

  1. Sponsor de l’article
  2. Estimation Groupement Cartes Bancaires, Janvier 2019
  3. Chiffres TfL – Transport for London / Smart Rail World Avril 2018
  4. Wikipedia