L’absence de NFC dans l’iPhone 5, une chance pour l’écosystème du sans contact

iPhone 5 sans NFC  (c) Apple

iPhone 5 sans NFC (c) Apple

Le monde du sans contact attendait avec impatience les annonces d’Apple concernant la présence ou pas de la technologie NFC dans la nouvelle version de son iPhone 5. Nous savons maintenant que ce n’est pas le cas. Apple reste le dernier des grands constructeurs de mobiles à ne pas supporter cette technologie. De nombreuses questions se posent suite à cette annonce. Nous allons proposer quelques éléments de réflexion à quatre d’entre elles.

Et tout d’abord, pourquoi ce choix de ne pas intégrer cette technologie alors que tous ses concurrents l’ont fait ? Quelques pistes en vrac. Que ce soit en terme d’installation ou d’utilisation, l’expérience utilisateur du sans contact n’est pas encore au niveau de la simplicité de ce qu’Apple propose à ses utilisateurs. Il est possible qu’Apple n’ait pas encore découvert une façon de simplifier cette expérience. Voire qu’Apple ait décidé que cela ne rentrait pas dans son écosystème (nous y reviendrons). De même, il n’est pas sûr qu’Apple ait trouvé un modèle permettant d’intégrer ses propres systèmes autour de iTunes et iCloud et les services de proximité permis par le NFC. Globalement, même si l’infrastructure sans contact dans le transport, le tourisme et le commerce (paiement) est de plus en plus importante (8 millions de cartes de paiement sans contact rien qu’en France, 23 000 commerces équipés), le marché n’est pas encore suffisamment mature pour le grand public.

Passbook, le mobile wallet de l'Iphone 5

Passbook, le mobile wallet de l’Iphone 5

Ensuite, est-ce un choix à court terme ou à long terme ? Nous prenons le pari d’affirmer que c’est du court terme. Apple a déposé de nombreux brevets autour du NFC, a présenté hier une application Passbook, un Mobile Wallet, gérant les cartes de fidélité, les coupons, la billetique, préfigurant des services de proximité à venir. Sur ce sujet, des articles américains suggèrent même que c’est par pur mercantilisme que l’iPhone 5 ne comprend pas le NFC (dans une prochaine version) alors que le Passbook semble conçu pour fonctionner avec le NFC (ITWire). Rappelons également que toutes les solutions type cloud (particulièrement pour le paiement mais pas seulement) nécessitent une connectivité permanente (3G ou Wifi) trop souvent absente dans les commerces (pas de connectivité dans mon supermarché local par exemple), et ce qui limite également leur utilisation pour les touristes étrangers (coût du roaming). Le NFC est la technologie idéale pour permettre des échanges entre les différents appareils de la gamme en peer-to-peer, partage de photos, de musique, de nombreux jeux ou l’appairage rapide et « seamless » d’un mobile avec des enceintes et transfert de la musique comme le propose déjà Nokia. Enfin, c’est la technologie la plus simple pour un ‘checkin’ Foursquare ou un ‘like’ Facebook. Difficile d’imaginer qu’Apple passe à coté de toutes ses possibilités.

Transfert de musique NFC (c) Nokia

Transfert de musique NFC (c) Nokia

Quelles sont les conséquences pour l’écosystème du sans contact ? D’un côté, c’est une petite déception de ne pas voir Apple rejoindre le monde du NFC, cela aurait donné un formidable coup de projecteur sur la technologie comme l’annonce de Google de proposer le NFC sur les mobiles Android l’avait fait il y a juste un an. De l’autre, c’est du temps que vient de proposer Apple à l’écosystème des services sans contact. Du temps et un espace de liberté, celui des services mobiles de proximité, qu’abandonnent momentanément Apple. La firme de Cupertino annonce clairement à ses concurrents : ce marché n’est pas une priorité, je vous le laisse.

Validation SNCF NFC

Validation SNCF NFC

Ce qui nous amène à la dernière question – que doivent faire maintenant tous les acteurs du sans contact, constructeurs de mobiles, opérateurs télécom, opérateurs de transports, banques, offreurs de services voire collectivités territoriales ? Saisir l’occasion de développer ce marché de services de proximité qu’Apple leur laisse. Fort d’une infrastructure bancaire, transport, tourisme, commerce en place partout dans le monde, ils doivent impérativement se mettre d’accord, coopérer, développer ensemble des services et les développer à un niveau d’interopérabilité qui éventuellement « obligera » Apple à prendre en compte l’existant, et s’y intégrer. Faute de réussir, Apple imposera une nouvelle voie, sa voie, qui sera avec ou sans contact, mais qui sera source de désintermédiation préjudiciable pour beaucoup de ses acteurs(*).

En choisissant de ne pas intégrer le NFC dans l’iPhone 5, Apple vient de donner un à deux ans aux acteurs actuels des services mobiles sans contact à commencer par les banques, les opérateurs télécom, les opérateurs et autorités de transport, les distributeurs et tous les industriels. A ces acteurs d’en profiter, en utilisant la formidable infrastructure en place (commerce, transport, paiement,…) et la puissance combinée des smartphones et du NFC pour développer des applications innovantes aux services des consommateurs, des usagers et des citoyens. Sauront ils le faire ou resteront-ils à attendre, tergiverser, ne pas se mettre d’accord jusqu’au retour d’Apple sur ce marché des services de proximité ? L’avenir le dira.

Pour Apple, NFC signifie « Not Found Currently » in iPhones, aux acteurs du sans contact de prouver que leur propre vision est la bonne, ou attendre qu’Apple leur indique le chemin. A ce moment-là, il sera trop tard.

A suivre.

Pierre Métivier

(*) L’enseigne Casino en France l’a bien compris et nous étudierons ce cas dans un prochain billet.

Près de 20 modèles de mobiles NFC disponibles en France (Samsung, Nokia, RIM Blackberry, Sony, LG, HTC, Acer,…)

Galerie de mobiles NFC

Galerie de mobiles NFC

3 commentaires pour L’absence de NFC dans l’iPhone 5, une chance pour l’écosystème du sans contact

  1. Charles dit :

    Bonjour Pierre,

    iPhone Edge, iPhone 3G, iPhone 3GS, iPhone 4 puis …….. …Samsung S3 commandé hier (NFC, carte mémoire, mode OTG, test d’application maison facilité).

    Il est néanmoins assez difficile de quitter un écosystème dans lequel on a dépensé plusieurs centaines d’euros en applications non transférables.
    Certains commencent quand même tout juste à accepter les transferts d’abonnements entre iOS et Android (ex de Coyote).

    • Charles,
      Ton retour d’expérience sera intéressant. Effectivement, c’est compliqué de migrer d’un environnement à l’autre et Apple est très fort sur le coté itunes/synchro/musique. Quand tu as toute ta musique / media sur itunes, la migration reste complexe même sur un Galaxy S III.

      Un sujet que j’aborderai à jour, c’est les conséquences de l’absence de NFC sur l’iphone 5 oour les fabricants d’add-on de type Device Fidelity ou l’icarte de Wireless Dynamics. Cela te rajoute du NFC aux iPhone mais ce n’est pas SIM-centric et donc incompatible avec Cityzi.

      La BPCE par exemple fait des tests avec ce genre de solution et cela fonctionne très bien en paiement (j’ai testé à Nice).
      A suivre.

  2. romain dit :

    Apple, toujours dans les choux mdr. Je suis heureux avec mon galaxy note 2 et mes tags nfc.
    Apple me fait pitier.

    Un ex fan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :