Le paiement sans contact NFC : dans les magasins mais pas que

Paiement sans contact hors magasin

Paiement sans contact hors magasin

Quand on pense paiement sans contact, on pense principalement à carte dans les magasins de proximité ou les grandes surfaces pour des montants de moins de 20 €. Le paiement sans contact se développe et progresse partout dans le monde. En France, chaque mois, toujours plus de transactions sans contact sont effectués, plus de cartes sans contact sont distribués et plus de magasins acceptent ce type de paiement. Les chiffres de juillet 2015 en provenance du Groupement CB pour la France sont, comme chaque mois, en progression – plus de 20 millions de transactions sans contact, plus de 215 millions € de chiffres d’affaire et près de 320 000 points de vente acceptant désormais ce moyen de paiement. Les transactions on lieu principalement dans tout type de magasin (supermarchés, boulangerie, épicerie, pharmacie, fleuriste, marchands de journaux, librairie, coiffeurs, cinémas, restauration (rapide ou pas), tabac … ). Voir ci-dessous la répartition (c) Groupement Cartes Bancaires.

Paiement sans contact - Fin Juillet 2015 (c) Groupement CB

Paiement sans contact – Fin Juillet 2015 (c) Groupement CB

Au delà du paiement sans contact carte en point de vente, d’autres lieux ont adopté le paiement sans contact.

A commencer par les festivals de l’été, avec des solution de type bracelets sans contact  aux Vieilles Charrues ou cartes comme au Hell Fest cette année, pour réduire le cash et apporter donc plus de sécurité pour les festivaliers.

L’achat et la validation transport est un autre domaine en plein extension. Le réseau londonien en est la vitrine première. Plutôt qu’acheter un billet sur un automate de vente, il suffit de présenter sa carte de paiement sans contact sur le valideur d’un métro ou d’un train TfL, Transport For London, l’opérateur des transports londoniens, l’équivalent du STIF à Paris, en entrée et en sortie pour que le paiement soit effectué au juste prix par rapport au parcours. Une facilité d’usage en particulier pour le voyageur occasionnel ou le touriste, un accès direct au réseau sans avoir à comprendre les automates de vente. Succès immédiat à Londres.

SimplyPass Caen

SimplyPass Caen

Les horodateurs n’échappent pas à cette mise-à-jour. Dans de nombreuses grandes villes françaises comme Lyon, Marseille ou Strasbourg, équipé d’horodateurs Parkeon, il est possible de payer sans contact en posant sa carte sur l’horodateur une fois la durée choisie. Simple et efficace. Le paiement sans contact arrive également dans les parkings (comme à Caen avec Orange et Vinci Park) et des tests sont en cours sur les péages d’autoroute (barrière de péage de l’A14 à Montesson avec Orange et Sanef). Parking et péages autoroutiers sont des lieux où l’on paye déjà par carte avec contact aux bornes sans mettre le code. Une simple évolution donc.

Les automates / distributeurs de café, boissons et autres nourritures que l’on trouve dans le métro ou dans les gares ne sont pas en reste. Ces automates, et en particulier, ceux de la marque Selecta sont désormais équipés de lecteurs sans contact. Toujours afin d’accélérer et faciliter la transaction.

Autre lieu : les laveries automatiques. Le paiement sans contact permet d’éviter d’avoir à accumuler de nombreuses pièces de monnaie. Le système est déjà disponible aux US, peut-être en France mais non vu (à titre personnel).

Les cabines de photos d’identités type Photomaton ou des automates d’impression de photos  sont aussi sur la liste des services pouvant bénéficier du paiement sans contact. Les automates d’impression cités plus haut, designés par s+arck, acceptent désormais le paiement sans contact.

Toutes ces machines automatiques sont des objets/services qui vont profiter à plein de l’usage du sans contact et de ces avantages.

Une jonquille pour Curie (c) MediaTransports

Une jonquille pour Curie (c) MediaTransports

Une dernière piste, le don aux œuvres caritatives – faciliter le geste, le paiement, le permettre même quand on n’a pas le cash. En déplacement, à un carrefour, derrière une vitrine, sur un écran dans une gare. Les anglais sont en avance dans ce domaine mais Ingenico a lancé une première expérience avec l’Institut Curie à la Gare Montparnasse en mai 2015 et nul doute que d’autres développements suivront.  Sujet déjà abordé sur ce blog – Une nouvelle façon de donner … sans contact, bien sûr !

Festivals, transport – métro, horodateurs, parking, péage – automates / distributeurs, laverie automatique, cabine de photos d’identité, tirage photos, campagnes caritatives : dans tous les domaines, le paiement sans contact s’impose car il simplifie et accélère le paiement, tout en étant une solution universelle, utilisable par les citoyens de toute la planète équipé de cartes de paiement sans contact. La prochaine étape sera liée paiement de services liée aux objets connectés mais ceci est une autre histoire.

A suivre et bonne rentrée à tous.

Pierre Métivier

4 commentaires pour Le paiement sans contact NFC : dans les magasins mais pas que

  1. nodev dit :

    Bonjour Pierre,

    Tu peux ajouter aussi les 890.000 comptes « Izly » (au 31/08) dans l’enseignement supérieur : Etudiants et personnels peuvent payer avec leur carte étudiant/professionnelle sans contact dans les RU, et selon les régions, dans les distributeurs, dans les laveries des crous, sur les photocopieurs de l’université.

    Bonne rentrée à toi

    Geoffroy

    • Bonjour Geoffroy,

      Je n’ai pas tout compris dans le passage Moneo -> Izly. L’application mobile Izly n’est pas (encore) NFC ou sans contact mais c’est une app avec QRcode basée sur SMoney. Et pour les autres applications (distributeurs, photocopieurs) je ne sais pas ce qui est utilisé pour assurer le service entre la carte étudiant et les différents services.

      Preneur de ton éclairage.

      Bien cordialement
      Pierre

      • nodev dit :

        Bonjour Pierre,

        Izly est le système de monétique du CNOUS pour les CROUS. Suite à un appel d’offre, la BPCE est l’opérateur technique de cette application et réutilise sa brique SMONEY mais adaptée aux exigences des CROUS (tarif différent selon le statut, compteurs de fidélité, rechargement à partir de 5€, etc…)

        Sur le point de vente dans le RU, plusieurs solutions sont offertes pour utiliser le solde de son compte izly. La principale : l’utilisation de sa carte d’étudiant (ou professionnelle) La plupart sont des mifare DESFIRE, donc on utilise bien du sans contact. Autre solution : QRCode imprimé préalablement sur son compte en ligne, ou QRCode généré par l’application mobile izly.

        Sur les autres terminaux de ventes (DA, laverie, …), c’est uniquement par sans contact avec la carte d’étudiant.

        On travaille également sur une caisse mobile sur android capable de lire les cartes avec le lecteur NFC et les QRCode avec l’appareil photo.

        J’espère que d’ici l’année prochaine, on acceptera les paiements depuis les mobiles NFC.

        Au plaisir de lire tes articles !

        Geoffroy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :