Les cookies, du web aux objets connectés

avril 21, 2014
Les cookies du Web et de la Matrix sont ils les mêmes ?

Les cookies du Web, de l’internet des objets et de  Matrix sont-ils les mêmes ?

Thibault Henneton, de l’excellente (on ne le dira jamais assez) émission, Place de la Toile, de Xavier de la Porte sur France Culture, le rappelait dans une de ses chroniques récentes : dans le film Matrix, que cuisine l’oracle lorsque Néo vient lui rendre visite ? Des cookies ! Ce ne peut être un hasard, plutôt un clin d’œil à la toute puissance de ces petits bouts de logiciels qui envahissent nos disques durs.

Les cookies ! Symbole d’une surveillance à plein temps de l’internaute par des sociétés commerciales peu scrupuleuses de la vie privée comme le présente cet article du Monde ou élément indispensable au bon fonctionnement du web comme le proclame ce deuxième article en réponse au premier, la réponse est surement entre des deux, comme souvent. L’image ci-dessus est le résultat de la recherche autour de Matrix et des cookies avec affichage par Google de l’avertissement autour de l’utilisation des cookies.

La personnalisation, que ce soit de nos mobiles, de notre expérience sur le web ou dans le monde analogique a besoin de données nous concernant pour mieux nous servir. Le restaurateur qui vous propose en entrée le carpaccio de St Jacques sur purée de petit pois, a dans sa tête un cookie liant le consommateur et ses goûts et cette touche personnelle est appréciée. Les cookies du web sont très proches de cela. Ce qui peut faire peur, c’est leur nombre, la quantité d’informations qu’ils contiennent et les traitements algorithmiques qui permettent aux sociétés d’en savoir encore plus sur nous. Google ou Amazon, pour ne citer que ces deux sociétés, sont passées maître dans cet exercice. Les recommandations incessantes sur Amazon, "vous avez aimez cela, alors vous aimerez cela, si si puisqu’on vous le dit, allez y cliquez", ou l’avalanche de publicités ciblés après un achat abandonné, sont du même acabit, simplement, (beaucoup) plus envahissantes.

Et dans l’internet des objets, qu’en est il, quand sera t il ?

Mother de SEN.SE et 4 cookies

Mother de SEN.SE et 4 cookies

Même, et nous le rappelons souvent, si il est difficile de généraliser tant l’internet des objets est multiple, non seulement il y aura mais il y a déja des cookies en particulier dans le monde des objets connectés. Rafi Haladjian, sen.se vient de lancer sa Mother. Et ce n’est pas par hasard si les capteurs associés permettant de transformer de nombreux objets de notre quotidien en objets connectés s’appellent des … cookies. Notifon, une startup récemment présente sur Indiegogo utilise le même principe : des petits boitiers, mélange de capteurs, d’intelligence logiciel ET de contexte pour connecter un grand nombre d’objets à notre environnement. Par extension, on peut considerer que les "wearables" comportent des cookies. Et nous ajouterons les étiquettes RFID ou NFC, des cookies simples et économiques jouant tout ou partie du même rôle.

Le cookie n’est plus uniquement un petit bout de logiciel, il est devenu matériel, mesurant, captant, stockant et partageant des données "relevant" dans le sens anglo-saxon, concernant une personne ou son environnement à travers ses objets pour créer de nouveaux services. Et cette génération et ce stockage de données alimentent le fleuve sans cesse grandissant du "big data".

Faut il s’en inquiéter ? La génération de données elle-même n’est pas le problème. Les grandes questions sont :

  • qui a accès à ces données / à mes données ?
  • qu’est ce qu’on en fait ?
  • en ai-je toujours le contrôle ?
  • puis je décider quand je permets (ou pas) qu’on utilise mes données et avec qui, même anonymisées que ce soit sur le web (Google, Amazon, Paypal) ou dans l’internet des objets (Withings par exemple).

Clairement, il y a plus de questions que de réponses.

Cookies favoris

Cookies favoris

En attendant, tendres (soft) ou plus durs (hard), les cookies, ça se déguste aussi, et en toute neutralité (du net) les meilleurs sont ceux de Juliette et d’Arthur !

A suivre

Pierre Métivier

Aller plus loin

La scène des cookies de Matrix.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 241 followers

%d bloggers like this: